Agressivité du chien : la prévenir et la canaliser

Parlons aujourd’hui de l’agressivité chez le chien. Bien entendu, il n’existe pas qu’une seule forme d’agressivité.

Nous allons voir ici les différentes raisons qui poussent un chien à devenir agressif. Et oui, n’oubliez pas qu’un chien ne mordra jamais sans raison apparente. Cet article vient donc vous éclairer sur les différentes causes qui amènent un chien à adopter ce comportement très gênant. Nous verrons également comment repérer et prévenir l’agressivité d’un chien mais aussi comment la canaliser.



Les 7 principaux types d’agression

  • L’agressivité hiérarchique ou compétitive. Cette agressivité s’exprime principalement lors de l’accès aux ressources : la nourriture, un espace ou encore le contrôle d’un partenaire social ou sexuel. Nous parlons donc ici de statut hiérarchique et non de dominance, comme beaucoup de personne peuvent confondre.
  • L’agressivité prédatrice. Cette agressivité concerne les chiens qui chassent pour se nourrir. Mais ce comportement peut également se manifester avec des objets en mouvement. Le chien va alors sans cesse poursuivre tout ce qui est en mouvement afin de pouvoir tout contrôler.
  • L’agressivité territoriale. Cette agressivité se manifeste notamment avec les chiens dressés pour la garde. Ce dressage est très spécifique et peut vite devenir dangereux si non contrôlé. En effet, dresser un chien à la garde d’un territoire ne doit pas faire de lui un chien agressif. En aucun cas le chien doit attaquer, il doit uniquement prévenir.
  • L’agressivité par irritation. Et oui, tout comme nous, si nous sommes poussés à bout, notre comportement sera très certainement excessif et non contrôlé. C’est la même chose pour les chiens. Dans nombre de cas, ce type d’agressivité est causé par le comportement des enfants à l’égard de leur chien. C’est pour cette raison qu’il n’est absolument pas recommandé de laisser un chien seul avec un enfant car les enfants ne sont pas en capacité de détecter les signaux précédents une morsure.
  • L’agressivité par peur. C’est très certainement l’une des pires agressivités car le comportement d’un chien peureux est très souvent imprévisible. Ce type d’agressivité nécessite un travail sur la prise de confiance de l’animal, sur la création d’un réel lien entre le chien et son maitre mais surtout ce travail nécessite patience et rigueur.
  • L’agressivité maternelle. Comme son nom l’indique, ce comportement est un comportement de protection d’une fratrie.
  • L’agressivité par douleur. Cette agressivité concerne dans la majorité des cas les chiens malades et/ou âgés.

Afin de déterminer le type d’agression de votre chien, il est souvent conseillé d’observer simplement l’attitude du chien. Par exemple, l’agressivité hiérarchique ou compétitive sera révélée par une attitude sûr de lui du chien c’est à dire : la queue droite, les oreilles dressées, le regard fixe vers sa « proie », etc. L’agression par peur, quant à elle, sera révélée par une tête et un corps baissés, des oreilles couchées et la queue entre les pattes. Notez qu’un chien qui salive énormément est un chien inquiet.

Les différentes causes d’un comportement agressif

  • Un manque de socialisation lors des premières semaines de la vie d’un chiot. Jusqu’à ses 12 semaines, si le chiot n’a pas vécu de stimulations en tout genre, s’il n’a été en contact avec d’autres chiens ou d’autres personnes que les membres de la famille, alors le chien adulte, une fois confronté à une situation nouvelle, ne saura pas comment la gérer.
  • Une mauvaise expérience. Parfois il suffit de peu de chose, quelqu’un qui lui marche sur la queue, une mauvaise rencontre avec un chien peu accueillant ou encore un enfant qui prend le chiot pour une peluche par exemple.
  • Malheureusement, parfois certains chiens n’ont pas la chance de tomber sur des propriétaires bienveillants et soucieux du bien-être animal. De ce fait, ces chiens perçoivent les humains comme des êtres menaçants et dangereux pour eux.
  • Une prédisposition à la crainte, souvent le cas pour les chiens timides dès tout petit. Ils sont reconnaissables dans les portées car ce sont les chiots qui cherchent toujours à se cacher. Ce type de comportement est très difficile à résoudre car il n’est pas simple de modifier le caractère d’un chien. Tout comme pour nous, nous pouvons faire tous les efforts possibles pour changer un trait de notre personnalité, un jour, le naturel revient au galop.

Comment prévenir l’agressivité chez le chien ?

Tout d’abord, il faut savoir que les chiens ont un instinct naturel qui les pousse à essayer d’éviter et/ou de résoudre les conflits plutôt que les provoquer. De ce fait, il est parfois très simple d’éviter une agression en observant simplement les signaux que communiquent le chien. On appelle ces signaux : les signaux d’apaisement.

Qu’est-ce que les signaux d’apaisement ?

Ce sont des mouvements, souvent très rapides et furtifs, que les chiens utilisent pour apaiser une situation. Et le plus important à retenir est que ces signaux là nous permettent à nous, humains, de communiquer avec les chiens. Et oui, par exemple les chiens utilisent régulièrement un signal d’apaisement pour apaiser les situations : tourner la tête et/ou le dos. De fait, si par exemple lorsque vous approchez un chien et qu’il commence à aboyer ou à grogner, tournez la tête et/ou le corps pour lui signifier que vous ne voulez pas rentrer en conflit avec lui, et il vous comprendra.

De même pour les mouvements lents, pour le regard, face à un chien qui a peur de vous, adoptez une attitude calme et ne faites pas de gestes trop rapides, ne le regardez pas fixement dans les yeux, préférez plisser les yeux. Vous aurez alors aidé le chien à se sentir mieux en votre présence.

Et oui, n’oubliez alors pas que si vous voulez créer une relation avec un chien, si vous voulez que le chien vous respecte et ne vous attaque pas, il faut agir de la même manière envers lui. Le respect mutuel sera la clé d’une bonne relation. Et pour cela il faut apprendre à lire et comprendre le chien.

Comment canaliser cette agressivité ?

Pour les chiens ayant un comportement agressif dû à un trouble hiérarchique, il faut remettre des règles de vie en place à la maison pour réinstaurer une hiérarchie dans le groupe social (c’est à dire la famille incluant le chien) :

  • Toujours être à l’initiative des contacts : ne laissez pas votre chien venir quémander une caresse ou une séance de jeux par exemple. Soyez à l’initiative !
  • Ne laissez pas votre chien manger sa gamelle avant que vous lui ayez demandé.
  • Proposez-lui sa gamelle une ou deux fois par jour, uniquement pendant 15 minutes, ensuite, terminée ou pas, retirez la gamelle.
  • Si votre chien grogne lorsque vous vous approchez de sa gamelle : préférez rajouter des friandises ou des croquettes dans sa gamelle plutôt que d’en enlever. Il assimilera alors votre présence à quelque chose de positif. Cependant, il est fortement recommandé de laisser le chien manger tranquillement, seul.

Enfin, pour conclure, lorsque l’on a un chien agressif, le plus difficile est d’en prendre réellement conscience et de faire l’effort de passer à l’action pour régler le problème. Avoir un chien agressif n’est pas une fin en soi et beaucoup trop de maitres abandonnent avant même de tenter une réelle rééducation. Il ne faut surtout pas hésiter à faire appel à un professionnel du comportement afin de cibler les pistes de travail à mettre en place et ne pas travailler « dans le vide ». Il faut être patient, sûr de soi et de sa méthode, et surtout ne rien lâcher !

Clémentine Turgot
Educateur canin comportementaliste Nature de Chien
www.naturedechien.fr

nature-de-chien-logo

e68565e42945e6dc37ed442fdbd87fff666666666666666666666666666