Apprendre à son chien à marcher au pied

Votre chien ne cesse de tirer en laisse et cela vous empêche de vivre pleinement votre relation avec votre lui ? Vous avez des douleurs à l’épaule tellement il tire et vous avez désormais pris l’habitude de faire drapeau derrière votre toutou ?

Voyons ici pourquoi votre chien tire en laisse et surtout comment lui apprendre à ne plus le faire.

Tout d’abord, j’insiste sur le terme « marche en laisse » plutôt que « marche au pied ». Pourquoi ? Et bien tout simplement parce que beaucoup de maîtres de chiens souhaitent à tout prix que leur chien marche à leur pied de manière très stricte, mais oublient certaines étapes de l’apprentissage, pourtant essentielles.

Si la laisse entre vous et votre chien est continuellement tendue, comment voulez-vous lui apprendre à marcher à votre pied, comment voulez-vous qu’il marche juste à côté de vous sans en être contraint ? Ce serait comme passer du jour à la nuit sans transition, cela n’a pas de sens et ne correspond pas au rythme d’apprentissage du chien.

De plus, on privilégiera davantage l’obéissance d’un chien par coopération plutôt que par contrainte. A moins que l’on ne souhaite pas le bien être de son toutou …



Pourquoi mon chien tire-t-il en laisse ?

Tout d’abord, je vous propose de voir ensemble les 3 principales causes qui incitent votre chien à tirer sur sa laisse. Et oui, avant de commencer n’importe quel apprentissage ou rééducation, il faut tout d’abord trouver la cause du problème, le « pourquoi » mon chien ne m’écoute-t-il pas, pourquoi mon chien n’est-il pas du tout attentif à ce que je lui demande ?

Cause n°1 : Vous lui avez appris !

Comment ça je lui ai appris ? Impossible ! Et bien si, vous lui avez appris de manière inconsciente. L’une des récompenses à laquelle un chien est réceptif, c’est l’accès à ce qu’il désire. De fait, lorsqu’il tire, si vous avancez également, il obtient ce qu’il désire à savoir : avancer. C’est tout bête et pourtant ça fait tout. Votre chien, par association, comprend donc que lorsqu’il tire, cela lui permet d’avancer à sa guise. Il reproduira donc ce comportement puisqu’il y trouve systématiquement satisfaction.

Alors, que faire ?

Dans ce cas, il vous suffit de vous arrêter à chaque fois que votre chien tire, je vous conseille même de faire des demi-tours à chaque fois qu’il met une tension sur la laisse. Alors oui, effectivement, au début vous allez peut être avoir le tournis, peut être que vous ferez 10m en 30 minutes, mais ne lâchez rien car c’est en persistant et c’est en étant cohérent que votre chien vous fera confiance et vous écoutera.

Un chien, de manière naturelle, n’ira pas vers ce qui lui apporte insatisfaction, alors profitez-en. A force de travail, à force d’exercices, à force de régularité, votre chien comprendra que lorsqu’il tire, il n’obtient pas ce qu’il souhaite. En revanche, lorsqu’il ne tire pas, il continue à avancer : bingo ! Vous venez d’apprendre à votre chien comment ne pas tirer en laisse.

Cause n°2 : Il est trop excité pour se calmer en balade !

Votre chien peut également être amené à tirer sur sa laisse s’il n’est pas suffisamment sorti. Imaginez son état d’excitation lorsqu’il sort de chez vous et qu’il n’a pas vu l’extérieur depuis très longtemps. Il sera forcément très compliqué pour vous de gérer son excitation, et surtout très compliqué pour lui de se calmer. Et c’est bien normal, mettez-vous à sa place, si vous étiez resté pendant des jours voire des semaines enfermé dans une maison sans pouvoir en sortir, imaginez votre réaction une fois sorti.

Alors, que faire ?

Vous devez proposer à votre toutou une dépense physique et mentale quotidienne afin de lui permettre de stimuler le sens le plus développé chez lui, à savoir : son odorat. Dites-vous bien que sentir les odeurs des copains est la chose la plus géniale à faire selon votre chien. Vous en conviendrez : votre jardin est peut être très grand, mais il ne contient pas autant d’odeurs que celles que votre chien peut croiser en forêt ou dans les parcs.

Si vous ne répondez pas à ce besoin de promenade, votre chien profitera de ces rares moments de balade pour n’en faire qu’à sa tête, pour profiter de cette pseudo liberté au maximum.

Sortez donc régulièrement votre chien, à savoir tous les jours pendant minimum 30 minutes à l’extérieur de votre jardin et vous verrez qu’il sera beaucoup plus calme lors des sorties. De ce fait, lui apprendre à marcher en laisse sera bien plus simple et efficace.

Cause n°3 : Trop de stimulations environnantes !

Si votre chien n’a jamais marché en laisse, si c’est un chiot ou si vous entreprenez une rééducation concernant cet apprentissage : procédez par étapes. Et oui, emmenez votre chien dans les parcs à chiens de la ville en espérant réussir à capter son attention et lui apprendre quoique ce soit est une douce illusion. Tout comme pour un enfant lorsqu’il doit faire ses devoirs, on lui proposera un endroit calme pour qu’il puisse se concentrer et non pas en plein milieu d’un parc d’attractions par exemple. Il faut être cohérent et juste afin d’éviter de vous mettre et de mettre votre chien également en situation d’échec.

Pour n’importe quel apprentissage, on commencera tranquillement à la maison, puis dans le jardin, puis dans un endroit extérieur à la maison mais tout de même calme et enfin dans des endroits avec de plus en plus de stimulations mais toujours de manière progressive.

A retenir : un apprentissage nécessite un découpage minutieux de chacune des étapes qui nous feront parvenir à notre but. Si une étape n’est pas validée, si elle n’est pas acquise, on ne viendra pas augmenter la difficulté aux risques d’échouer à plus ou moins long terme.

Les différentes étapes nécessaires de l’apprentissage de la marche en laisse

Etape n°1 : Renforcez votre relation et travaillez votre attitude

Vous devez créer et/ou renforcer votre relation entre vous et votre chien sinon, vous pouvez toujours courir pour qu’il fasse attention à vous. Pour ce faire, n’oubliez pas de répondre à ses besoins, qu’ils soient primaires (manger, boire, dormir) ou sociaux (promenades, rencontres congénères, etc.). N’hésitez pas à jouer avec lui et à lui consacrer du temps, sans le considérer comme un roi bien entendu.

Votre chien doit vous considérer comme fiable et pour ce faire, vous devez répondre à ses besoins et être cohérent dans votre attitude envers lui. De plus, lors des différents apprentissages que vous menez, n’hésitez pas à toujours renforcer les bons comportements plutôt que toujours pointer du doigt les mauvais. En procédant ainsi, vous permettrez à votre chien d’assimiler l’éducation avec vous et l’apprentissage de nouvelles choses à quelque chose de positif.

Etape n°2 : Travaillez le suivi naturel

Le suivi naturel, qu’est-ce c’est ? C’est un exercice que je propose souvent aux personnes qui viennent me voir. C’est une des étapes de la marche en laisse car elle permet de faire comprendre à votre chien qu’il doit faire attention à vous et à vos changements de direction sans en être contraint. Prenez donc une longe de 10 ou 20 mètres par exemple et attachez-la au collier ou au harnais de marche de votre chien. Marchez de manière aléatoire sur un terrain calme et neutre, dès que vous considérez que votre chien est trop loin de vous : faites demi-tour sans le prévenir.

Vous verrez, au bout de quelques minutes, votre chien sera bien plus attentif à vous. Surtout, ne parlez pas lors de cet exercice pour ne pas interférer dans l’attitude de votre chien, que l’on souhaite, à terme, naturelle. Le but ici est que votre chien fasse attention à vous lorsqu’il se promène et non systématiquement l’inverse.

Etape n°3 : Travaillez la marche en laisse

Lorsque la première étape est intégrée, vous pouvez petit à petit réduire la longueur de la longe.

Attention en revanche, n’oubliez pas que plus la laisse est tendue, plus votre chien s’énerve et stress alors que plus la laisse est détendue, plus votre chien sera à l’écoute, calme et attentif. Chez Nature de Chien, nous avons d’ailleurs pour habitude de dire : laisse détendue = Maître et Chien détendus également. Dans cette logique, ne prenez donc pas une laisse d’1 mètre, car cela n’est absolument pas suffisant pour permettre à votre chien de profiter de sa balade.

Selon moi, une bonne marche en laisse se remarque lorsque la laisse forme un « U » entre un maître et son chien, qu’il soit devant, à côté ou derrière, cela n’a que très peu d’importance tant que la laisse est détendue.

Etape n°4 : Soyez cohérent

N’oubliez jamais de ne pas laisser votre chien prendre l’habitude suivante : je tire = j’avance. Soyez toujours cohérent et ne permettez pas à votre chien de se valider seul en adoptant un comportement que vous ne souhaitez pas. Votre attitude et surtout, je le répète, votre cohérence sont deux éléments très importants à prendre en compte lorsque vous apprenez une nouvelle indication à votre chien ou que vous retravaillez un élément à corriger dans son éducation ou son comportement.

Etape n°5 : Ajoutez des stimulations progressivement

Une fois que ces 4 points seront compris, assimilés et acquis, et uniquement une fois qu’ils le seront, vous pourrez petit à petit augmenter les stimulations environnantes lors de vos séances d’éducation car votre chien, et vous également, serez prêts à gérer de nouvelles situations, votre base étant suffisamment solide.

Si jamais vous sentez que c’est trop tôt, si vous constatez que vous n’arrivez pas encore à le gérer correctement lorsqu’il y a des stimulations, revenez aux étapes précédentes et renforcez les.

N’hésitez pas également à contacter un éducateur canin professionnel afin qu’il vous aiguille et qu’il vous accompagne correctement dans les différentes étapes à entreprendre.

Clémentine Turgot
Educateur canin comportementaliste Nature de Chien
www.naturedechien.fr

nature-de-chien-logo

1c9bb894b9a1b3c943f55e7af22f39d0bbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbb