Apprendre à son chien à nager

Vous aimeriez voir votre chien plonger dans l’eau l’été lorsqu’il fait très chaud ? Vous adoreriez lui jeter sa balle et qu’il aille la chercher avec plaisir au milieu du lac ?

Oui mais voilà, votre chien n’aime pas l’eau, peut être en a-t-il peur d’ailleurs ?

Alors vous êtes au bon endroit, je vais vous expliquer comment apprendre à votre chien à nager, qu’il soit chiot ou déjà adulte, qu’il soit petit ou grand, qu’il soit anxieux ou tout simplement pas habitué à l’eau. Il y a toujours une solution, et cet article vous permettra d’avoir toutes les clés pour que l’apprentissage de la nage pour votre chien soit réussi.

Avant toute chose, sachez que, contrairement aux idées reçues, les chiens ne naissent pas avec la capacité innée de savoir nager. Et oui, comme pour beaucoup de choses, cela nécessite un apprentissage et surtout une habituation progressive.

Il faut savoir que tous les chiens peuvent apprendre à nager, à n’importe quel âge et quelque soit sa race. En revanche, il est vrai que certains seront plus à l’aise que d’autres. Effectivement, il ne sont pas tous égaux face à cet apprentissage. Certains chiens auront le réflexe naturel de s’aider de leurs pattes pour ne pas couler tout simplement, quand d’autres paniqueront et pourraient développer un traumatisme et même une phobie liée à l’eau à la suite d’une mauvaise expérience.

Vous l’aurez compris, il faut donc permettre à votre chien d’assimiler l’eau à quelque chose de positif, ou du moins à quelque chose qui est sans danger. Et pour ce faire, il faut suivre de manière très progressive plusieurs étapes, il ne faut pas vouloir aller trop vite au risque, encore une fois, de traumatiser votre chien.

En tant que maître vous êtes le référent de votre chien, il a confiance en vous et vous devez en quelque sorte donner l’exemple. Vous avez un rôle très important dans cet apprentissage car votre attitude, le bon timing de vos récompenses, vos encouragements et le respect du rythme d’apprentissage de votre chien, seront les éléments clés pour la réussite de l’exercice.



Première étape : S’assurer que l’endroit est sécurisé

Conseil n°1 : Pour apprendre à votre chien à nager, il faut commencer par un endroit tranquille, sans trop de stimulations qui pourraient le déconcentrer ou le stresser.

Conseil n°2 : Préférez également un lieu de baignade calme, sans trop de courant, voire pas de courant du tout pour mettre toutes les chances de votre côté.

Conseil n°3 : Choisissez si possible un lieu de baignade où votre chien voit le fond et où l’eau est claire, comme une rivière par exemple. Les chiens n’ont pas la même perception que nous et vous imaginez bien qu’ils n’iront pas là où ils n’ont pas « pattes » la « truffe » la première, surtout s’ils ne sont pas habitués à aller dans l’eau.

Conseil n°4 : Vérifiez bien en amont que la baignade est autorisée, que ce soit pour les humains ou pour nos amis canidés…

Deuxième étape : Une familiarisation tout en douceur

Conseil n°1 : Ne précipitez pas les choses, ne jetez pas votre chien dans l’eau et n’attendez pas les bras croisés en attendant qu’il n’y ait plus de bulles à la surface. Je sais, c’est une attitude extrême mais je vois beaucoup de personnes qui jettent leur chien à l’eau et attendent de voir comment ce dernier réagit. Ce n’est bien entendu pas la bonne solution, au contraire, en procédant ainsi, on risque de traumatiser le chien.

Conseil n°2 : Le chien apprend, entre autre, par imitation, de plus il a confiance en vous et vous êtes son référent : soyez donc son modèle. Accompagnez-le, encouragez-le à vous rejoindre.

Conseil n°3 : Ne l’éclaboussez pas pour lui faire comprendre que l’eau ne fait pas mal. Non, ça ne fait pas mal, effectivement, mais c’est très désagréable.

Conseil n°4 : Ne vous attendez pas à ce que, dès la première tentative, votre chien saute dans l’eau en remuant la queue. Récompensez et encouragez déjà le fait qu’il mette ne serait-ce que ses pattes dans l’eau.

Conseil n°5 : Soyez rassurant ! Votre attitude, comme je l’indiquais plus haut, sera très importante. Si vous même êtes stressé à l’idée qu’il se noie où qu’il n’y arrive pas, votre chien ressentira votre appréhension et ne se sentira pas en confiance. Soyez donc posé, rassurant et surtout dans l’encouragement et ne forcez pas les choses.

Conseil n°6 : Le bonus ! Si vous avez un autre chien qui est habitué à aller dans l’eau et pour qui ceci est devenu un vrai plaisir, n’hésitez pas à l’emmener avec vous. N’oubliez pas, le chien apprend par imitation, de fait, si un autre chien va dans l’eau les yeux fermés, votre chien aura confiance et pourrait même se mettre à suivre son copain sans réfléchir.

Troisième étape : Après la familiarisation, le renforcement

Conseil n°1 : Votre chien est plutôt à l’aise lorsqu’il est dans l’eau et qu’il a pied. Pour renforcer cette étape, n’hésitez pas à jouer avec lui dans l’eau. Avec son jouet préféré par exemple.

Conseil n°2 : Ne lancez pas le jouet trop loin au début, cela pourrait le décourager et le frustrer. Préférez lancer le jouet à quelques mètres au début. Et surtout, je le répète, soyez dans le renforcement positif de chacun des efforts que fait votre chien.

Conseil n°3 : Vous pouvez également vous aider de friandises pour renforcer encore plus les bons comportements de votre toutou et surtout pour renforcer l’association suivante : eau = plaisir.

Quatrième étape : Le verdict

Une fois que votre chien est familiarisé avec l’eau, qu’il n’en a plus peur et qu’il y va de bon cœur, vous pouvez corser l’exercice et aller plus loin dans l’apprentissage, à savoir : la nage, la vraie !

Et oui, vous me direz : toutes ces étapes sans qu’il ne sache encore nager ? Il y a encore d’autres choses à faire ? Et bien oui ! La nage nécessite une habituation progressive. Pour certains chiens, toutes les étapes précédentes iront très vite et en peu de temps vous pourrez lui apprendre à nager mais pour d’autres, le plus « gros » du travail sera de les familiariser avec l’eau.

Quoiqu’il en soit, si vous êtes arrivé à cette étape avec votre chien, c’est que vous avez fait le plus dur et que ce qu’il vous reste à faire : c’est du gâteau !

Conseil n°1 : Toujours en l’accompagnant, encouragez votre chien à vous suivre vers un endroit où il aura moins « pattes ». Tout comme pour les étapes précédentes, votre attitude sera très importante, soyez rassurant, dans l’encouragement et récompensez toujours chaque effort fourni par votre toutou.

Conseil n°2 : Une fois que votre chien n’a plus « pattes », vous avez deux options qui s’offrent à vous :

  • Votre chien se débrouille seul et, par réflexe, s’aide de ses jambes pour avancer : le tour est joué ! Vous n’avez plus qu’à renforcer cela. En revanche, ne le laissez pas nager trop longtemps, surtout si c’est un chiot. La nage doit rester un plaisir donc au début, on fait de courtes séances mais régulièrement. Le tout est que toutes les expériences que votre chien vivra dans l’eau soient positives. S’il s’épuise et qu’il panique à l’idée de ne plus avoir « pattes », vous êtes bon pour revenir à la case départ, ce serait dommage.
  • Votre chien panique, s’excite : vous, ne paniquez pas ! Restez calme et serein et placez votre main sous votre chien pour le maintenir. Ne le caressez pas pour ne pas renforcer sa peur. Soyez neutre et renouvelez l’expérience un peu plus tard. Revenez à l’étape précédente.

Et voilà, vous avez maintenant toutes les clés en main pour apprendre à votre chien à nager tout en respectant son rythme d’apprentissage, tout en étant toujours dans le renforcement de ce qui est positif et tout en étant rassurant et encourageant.

La principale chose à retenir étant de prendre son temps ! C’est en allant trop vite que vous brûlerez des étapes et que vous traumatiserez votre chien, inconsciemment bien entendu. Mais maintenant, vous n’avez plus d’excuses, vous savez exactement comment procéder, alors jetez vous à l’eau !!

Clémentine Turgot
Educateur canin comportementaliste et formatrice chez Nature de Chien
www.naturedechien.fr

a0ab021efb07c8e7de6a16ea8fd5ce0cddd