Ce que ce couple fait pour ces chiens en fin de vie est bouleversant …

le

Michele et Jeff Allen ont des cœurs gros comme ça. Ce qu’ils font pour de nombreux chiens en fin de vie est incroyablement touchant…

Monkey's House, un havre de paix pour des chiens malades en phase terminale

© Crédit photo: CNN

Bob pose sa tête sur le bord de son lit et regarde de ses yeux doux les bénévoles de la maison qui s’arrêtent pour lui faire une caresse. Ce vieux beagle n’a plus beaucoup de temps à vivre, les bénévoles le savent…

Bob est l’un des 27 chiens qui vivent dans la maison Michele et Jeff Allen. Leur maison, à Southampton, dans le New Jersey à une heure de New-York, abrite des animaux issus de refuges qui ont besoin d’un endroit pour vivre leurs derniers jours en paix. Ce n’est pas une maison emplie de tristesse mais une maison paisible, un havre de paix pour des toutous malades.

Chez les Allen, tout est prévu pour que les chiens coulent des jours heureux : ils ont le droit de monter sur les canapés et dorment sur des lits pour enfants qui leurs sont réservés !  La maison fourmille de bénévoles dont le rôle est de câliner les pensionnaires poilus ou d’aller jouer avec eux à l’extérieur. Des repas faits maison leurs sont même proposés tous les jours.

Les Allen ont en effet créé Monkey’s House (la Maison de Monkey) dans le but de sortir des chiens en fin de vie de leur refuge pour leur offrir une fin de vie heureuse. Il s’agit d’une association à but non lucratif hébergée dans leur propre maison et baptisée de la sorte en hommage à Monkey, un chien cardiaque qu’ils avaient recueilli avant d’officialiser les choses. Au sein de leur association, les Allen concentrent surtout leurs efforts sur les chiens dont les problèmes de santé sont si coûteux qu’ils ne pourraient pas recevoir le type de soins dont ils auraient besoin dans les refuges.

Monkey’s House accueille donc des chiens avec des maladies allant des affections cardiaques, au diabète en passant par le cancer. Or, chaque chien malade hébergé peut représenter jusqu’à 1000 dollars de dépenses en frais vétérinaires par mois. En multipliant cette somme par le nombre de chiens de la maison, trouver suffisamment d’argent pour financer l’association s’avère être une tâche particulièrement difficile.

Fort heureusement, les fondateurs ne ménagent pas leurs efforts pour trouver de généreux donateurs. Aujourd’hui, l’association fonctionne exclusivement grâce aux dons de particuliers et d’un fabricant de nourriture pour chiens. De nombreux bénévoles, 50 au total, donnent également beaucoup de leur temps. Monkey’s House reçoit enfin beaucoup de soutien de la part des internautes sur les réseaux sociaux, où les bénévoles de l’association publient régulièrement des nouvelles et des photos des pensionnaires. Bob, le vieux beagle, a d’ailleurs été pleuré par des milliers de fans sur Facebook lorsqu’il est décédé, le lendemain du reportage vidéo diffusé par CNN où on le voyait couché sur son petit lit.

S’occuper des chiens en fin de vie est devenu, pour Michele Allen – ancienne infirmière -, une véritable vocation. Sur CNN, la fondatrice de Monkey’s House a déclaré percevoir désormais son ancienne carrière comme une longue préparation à sa nouvelle vie. On lui tire notre chapeau !

Par Guylaine VANDEKERKHOVE

28d98e4fdc84a3487a5096e624e1c493\\\\\\\\\\\\\\\\\\