Etiquettes d’aliments pour chien : comment les décrypter ?

Qu’est ce qui justifie les écarts de prix entre les aliments dits Premium souvent vendus chez le vétérinaire et les aliments « standards » trouvés en supermarché ?

Décrypter les étiquettes des aliments pour chien (partie 1/2)

La Qualité, pardi ! C’est bien évidemment la composition nutritionnelle de ces aliments qui diffère et qui justifie des prix allant du simple au plus du double !


Il est difficile cependant de juger de la qualité des aliments Premium sans savoir a minima décrypter les étiquettes. Nous vous donnons aujourd’hui quelques clés afin de faire de vous un acheteur averti !

Passées les informations purement marketing qui vantent les qualités de l’aliment pour chien, c’est sur l’étiquetage des valeurs nutritionnelles qu’il convient de s’attarder pour en savoir plus sur ce que vous donnez réellement à manger à votre animal. On y retrouve la teneur de l’aliment en nutriments (protéines, glucides, lipides) ainsi que des micronutriments dont votre chien a besoin pour se maintenir en bonne forme.

Les protéines

Les protéines ont un rôle structurel très important pour l’organisme du chien : on en retrouve dans les os, les muscles, la peau, les tendons, les ligaments etc. On estime qu’elles constituent à elles seules 20% de leur corps. Les protéines ont aussi un rôle fonctionnel puisque tous les enzymes, hormones et anticorps ne sont autres que des protéines. Elles jouent donc un rôle majeur dans la digestion, le système endocrinien et immunitaire.

Les protéines sont des macromolécules constituées de chaînes de petites autres molécules appelées acides aminés. Il existe environ 20 acides aminés dont les multiples combinaisons permettent de synthétiser l’ensemble des protéines nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme canin. L’organisme des chiens n’est pas capable de fabriquer une dizaine d’acides aminés qui doivent donc être apportés par l’alimentation. On parle alors pour l’Arginine, la cystéine, la méthionine, la lysine, la leucine, l’isoleucine, la valine, la phénylalanine, la tyrosine, le tryptophane et l’histidine d’acides aminés essentiels ou indispensables.

Les besoins moyens d’un chien adulte non stérilisé avec une activité physique normale sont estimés entre 2 et 6 g de protéines par kg de poids corporel par jour. Ces besoins sont bien évidemment accrus en période de croissance, de gestation, de lactation ou en cas d’activité physique intense.

protéines chien

On trouve les protéines bien évidemment dans la viande mais pas uniquement ! Les protéines de muscle  qu’on trouve en abondance dans la viande ou dans les filets de poisson sont de très bonne qualité nutritionnelle puisque leur composition en acide aminés est riche en acides aminés indispensables. Ce sont des protéines de haute valeur nutritionnelle à privilégier pour l’alimentation des chiens.

Les protéines alimentaires peuvent également être apportées par des céréales ou des légumineuses. On parle alors de protéines d’origine végétales. Elles sont utiles mais moins complètes que les protéines d’origine animale car carencées en un ou plusieurs acides aminés indispensables.

Dans les aliments dits Premium, c’est la qualité des protéines qui est privilégié car les ingrédients utilisés dans la fabrication de ces aliments sont beaucoup plus riches en protéines animales de haute valeur nutritionnelle. Dans les aliments standards, les protéines sont apportées par des ingrédients moins chers comme du collagène (sous-produits animaux) ou des céréales ou légumineuses. Dans ces aliments standards ; les protéines sont bien souvent présentes dans les bonnes quantités mais elles sont de moindre valeur nutritionnelle car moins riches en acides aminés indispensables.

Les glucides

La vaste famille des glucides regroupe les sucres simples (autrefois appelés sucres rapides) et les sucres dits complexes (anciennement appelés « sucres lents ») qui eux mêmes regroupent l’amidon et les fibres.

On trouve les sucres simples principalement dans les produits laitiers (lactose ou sucre du lait) et le sucre de table aussi appelé saccharose. Ces sucres simples ne sont pas indispensables à l’alimentation du chien adulte –voire déconseillés– mais ont le mérite ponctuellement d’apporter de l’énergie très rapidement.

L’amidon se trouve dans les céréales comme le riz et le blé et dans les pommes de terre. Il a besoin pour être transformé en source d’énergie et pour être assimilable par l’organisme d’être suffisamment cuit.

Les fibres sont quant à elles des éléments non digestibles mais néanmoins utiles pour améliorer le confort digestif de l’animal. Elles augmentent le volume des selles et préviennent la constipation. On estime qu’un chien non stérilisé avec une activité normale aurait besoin de 1 à 15 de fibres brutes par rapport à la matière sèche des aliments ingérés ce qui représente en termes de légumes 10 à 25 g de légumes par kg de poids corporel et par jour et en terme de riz ou pâtes cuites 10 à 25 g par kg de poids corporel et par jour.

Attention, contrairement aux légumes qui n’apportent presque pas de calories, les pâtes et le riz apportent de l’énergie par les autres glucides que les fibres que ces féculents contiennent.

Les matières grasses

A suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises HTML étiquettes et attributs:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

26ef278c537d4302e70d5e14b2ccd364zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz