Le cancer chez le chien

cancer chienUn environnement pollué, des croisements consanguins ou le mal du siècle : nos chiens aussi sont de plus en plus sujets aux tumeurs et autres cancers. Comment déceler la présence d’une tumeur chez votre compagnon ? Faut-il le traiter et de quelle manière ?

Les signes qu’il ne faut pas négliger

Vous constatez que votre chien perd progressivement l’appétit et que son comportement n’est plus aussi enjoué qu’auparavant ? Il devient grincheux, perd son énergie et se met à boiter sans raison physique apparente ? Si vous tardez à consulter, vous pouvez remarquer des saignements de truffe et même des écoulements incontrôlés au niveau des orifices. Votre chien va mal et peut présenter une grosseur anormale. Une tumeur est peut-être la cause de son mal-être.

Une tumeur est due à l’affolement des cellules qui se mettent à agir de manière autonome et désorganisée. Elle conduit à la création d’un morceau de corps qui n’aurait pas lieu d’être. Cette tumeur peut être bénigne ou maligne. Dans le second cas, elle pourra s’étendre dans tout le corps en envoyant des métastases (Infection secondaire, formée à la suite de la dissémination de cellules cancéreuses par voie sanguine) se développer dans d’autres organes. Cela devra alors vous conduire chez le vétérinaire.



Le parcours thérapeutique de votre chien

Votre vétérinaire réalise des examens poussés afin de dépister la présence du cancer. Des prélèvements de la tumeur et une analyse histologique sont au programme. Au cours d’une longue discussion avec votre vétérinaire, vous allez décider, ensemble, d’un plan pour votre compagnon. Le traitement d’une tumeur bénigne est assez “simple”. Il suffit de l’enlever lors d’une opération chirurgicale, sans retirer l’organe touché.

Si la tumeur s’avère maligne, votre vétérinaire habituel devra peut-être vous adresser à un vétérinaire cancérologue. Les soins sont lourds et onéreux. Si vous avez souscrit à une assurance pour votre chien, vous bénéficierez d’une aide conséquente.

Vous devrez vous déplacer souvent pour la chimiothérapie ou radiothérapie de votre animal. Son comportement en sera affecté. Vous devrez sans doute l’hospitaliser régulièrement. Vous passerez également par différentes phases, bonheur et abattement, en fonction de l’évolution de son état.

Vous pouvez également choisir de ne pas traiter votre ami et de préférer un traitement de confort qui améliorera ses conditions de vie jusqu’au dernier moment.

Parce qu’il est très pénible d’être confronté au cancer et parce qu’il s’agit d’un traitement lourd, prenez soin d’examiner votre chien pour le diagnostiquer le plus tôt possible. Plus la maladie est identifiée rapidement, plus les chances de survie sont élevées.

f27b5a8c4eaa2df033d1951ed00a5bf8====