Donner un bain à son chien

Donner un bain à son chien constitue un acte d’hygiène indispensable, préalable à toute toilette ultérieure et au maintien d’une bonne santé. Cependant, donner un bain à son chien requiert une certaine méthode et des préparatifs qui vont aideront à transformer ce moment, un peu pénible pour votre toutou, en un véritable moment de complicité. L’idéal est d’habituer votre chien le plus tôt possible au rituel du bain et surtout au séchage qui s’en suit surtout si vous le pratiquez au sèche-cheveux.

 Quand donner un bain à son chien ?

En règle générale, les chiens ne doivent être baignés que lorsqu’ils sont vraiment sales, lorsqu’ils commencent à dégager une odeur dérangeante ou si, au gré d’une promenade, ils se sont roulés dans quelque chose qui sent particulièrement mauvais. Hélas, fientes, fumier, crottin et excréments divers ont tendance à les attirer irrésistiblement comme des aimants. Le bain peut aussi avoir lieu si vous constatez que son poil est très emmêlé et que le brossage devient inefficace ou si sa peau le démange. Les chiens ne doivent pas être lavés trop souvent pour ne pas altérer la couche de sébum protectrice de leur épiderme. Une fréquence de bain maximale tous les mois voire tous les 2 ou 3 mois, si le poil est ras, est généralement amplement suffisante.

Attention, si vous venez d’appliquer un produit anti-parasitaire sur la peau de votre chien, il faudra attendre un à deux jours, le temps que le produit ne se diffuse avant de donner un bain à votre chien. De même, si vous venez de donner un bain à votre chien, il est préférable d’attendre quelques jours avant d’appliquer le produit antiparasitaire, le temps que le sébum, nécessaire à la bonne diffusion du produit, ne se reconstitue.


De quoi ai-je besoin ?

Le plus simple consiste à utiliser votre propre baignoire ou, à défaut, le bac de votre douche. Il existe également des bacs– semblables à des petites piscines pour enfant- spécialement conçus pour donner le bain à votre compagnon et vendus en animalerie. Encore faut-il disposer d’un jardin ou à défaut d’un balcon pour installer le bac. Si vous avez une toute petite salle de bain, sachez qu’il existe des «  dog wash » dans certaines villes. Il s’agit de stations de lavage où les propriétaires peuvent venir laver eux-mêmes leur chien pour une somme assez modique, entre 7 et 10 euros. La station de lavage met à disposition de grandes baignoires ainsi que des espaces pour brosser, tondre, couper les griffes de l’animal et bien évidemment le sécher. L’avantage ? Nul besoin de faire le ménage complet de la salle de bain après le passage de Médor.

En dehors de la baignoire, vous aurez besoin également d’une brosse pour démêler les poils de votre compagnon avant de lui donner son bain. Une fois les poils mouillés, les nœuds se resserrent et deviennent quasiment impossibles à défaire. Pensez donc à brosser méticuleusement votre chien avant de procéder au lavage en lui-même. Profitez de ce moment pour inspecter votre chien sous toutes les coutures et vérifier l’absence de petites plaies, de grosseurs diverses, de parasites etc.

Si votre toutou n’est pas un fan de la toilette doublé d’un as de l’évasion, il sera recommandé de l’attacher pour ne pas qu’il se blesse. Idéalement, passez lui un collier que vous attacherez au mur latéral à l’aide d’un petit crochet fixé dans le mur ou monté sur une ventouse. Afin qu’il ne glisse pas, équipez la baignoire ou le bac de douche d’un tapis antidérapant ou, à défaut d’une vieille serviette qui, une fois mouillée, fera bien l’affaire. Prévoyez même une muselière si votre chien, en situation de stress, est susceptible de vous mordre.

Munissez vous évidemment d’un shampooing. Bannissez l’usage de shampooing pour être humain, shampooing bébé y compris, qui n’est pas adapté à la nature de sa peau fragile. Choisissez de préférence un shampooing spécifique pour chien, doux, sans produits chimiques agressifs et sans parfum. La peau et l’odorat délicats de votre animal de compagnie apprécieront ! Il existe également des produits démêlants à appliquer après le shampooing, à réserver aux chiens aux poils longs et si le brossage n’a pas permis de venir à bout de tous les nœuds. Certaines formules d’assurance mutuelle chien proposent même le remboursement des produits d’hygiène pour chien. Renseignez-vous en utilisant notre comparateur.

Enfin, prévoyez de nombreuses serviettes-éponges propres pour le séchage. Vous pourrez utiliser, si votre chien n’en a pas peur, un sèche-cheveux pour accélérer le processus. Il existe même des sèche-cheveux spécifiques pour chiens plus puissants pour sécher les toutous en un tournemain.

Donner un bain à son chien : comment s’y prendre ?

Placez votre chien dans la baignoire vide ou le bas de douche puis, une fois calme, mouillez votre chien à l’aide d’eau tiède (entre 28 et 35°C maximum) à l’aide la douchette. Veillez à ce que l’eau pénètre bien sous le poil de couverture jusqu’à la peau du chien. Mouillez tout le corps du chien en prenant soin que l’eau ne ruisselle pas dans ses yeux ni dans ses oreilles. Vous pourrez même protéger ces dernières en y introduisant un petit morceau de gaze stérile, le temps de la toilette. Une fois la fourrure bien mouillée, appliquer quelques noisettes de shampooing sur toute la longueur du chien puis émulsionnez le produit sans oublier de bien frotter son ventre, le dessous de la queue, le poitrail. Massez votre toutou tout en lui parlant et terminez par le nettoyage de ses pattes. Reprenez une noisette de shampooing si nécessaire et massez les pattes sans oubli l’interstice entre ses doigts.

Passez ensuite au rinçage toujours à l’aide de la douchette à l’eau tiède. Rincez abondamment jusqu’à ce qu’il n’y ait absolument plus de shampooing et que l’eau de rinçage devienne parfaitement claire. Là encore, attention aux yeux et aux oreilles ! Le rinçage est une étape cruciale. S’il est incomplet, les restes de shampooing vont ternir le poil et irriter la peau de votre animal. Si vous utilisez un soin démêlant, appliquer le produit après le shampooing suivi un rinçage complet puis rincez à nouveau très longuement pour éliminer le moindre résidu de produit sur la peau de votre compagnon.

La phase de lavage terminée, passez au séchage. Appliquez une serviette-éponge sur le dos de votre animal puis frictionnez le. Remplacez la serviette par une autre, sèche jusqu’à ce que l’animal ne ressente plus de besoin de se secouer. Vous pourrez compléter ce séchage sommaire par un séchage au sèche-cheveux si votre animal n’en a pas peur. En effet, cet appareil, anodin pour nous, est très bruyant et d’autant plus pour l’ouïe ultra-développée de nos chers toutous. Il peut donc être particulièrement effrayant si l’animal n’y a pas été habitué depuis sa plus tendre enfance. S’il en a peur, n’insistez pas et laissez le sécher au chaud à l’intérieur s’il fait froid dehors. S’il tolère le sèche-cheveux, prenez soin de ne pas brûler la peau de votre fidèle canin. Passez le sèche-cheveux à une distance respectable de son pelage et ne cessez pas de faire bouger le sèche cheveux.

Terminez ce moment avec une récompense : une friandise ou une partie de jeu fera oublier à votre toutou désormais propre comme un sou neuf le « sale » quart d’heure qu’il vient de passer !

33600636b118f2fe3d6904a945751b48::::::::::::::