La maladie de Carré chez le chien

malade chienLe virus de la maladie de Carré, décrite pour la première fois en 1905 par le vétérinaire qui a donné son nom à la maladie, est un paramyxovirus de la famille du virus de la rougeole humaine et de la peste bovine. Le virus se transmet par contact rapproché entre les chiens malades et par l’exposition des muqueuses du nez, de la bouche et des yeux à des gouttelettes contenant le virus.



Les symptômes

Après 3 à 10 jours, d’incubation, le virus colonise de nombreux organes et provoque les symptômes suivants :

  • poussée de fièvre dont la durée varie de 24 à 48 heures suivie par un retour à la normale pendant 1 à 4 jours
  • perte d’appétit
  • inflammation des amygdales (amygdalite)
  • conjonctivite
  • atteinte respiratoire caractérisée par :
    • des écoulements nasaux clairs qui deviennent progressivement purulents
    • l’apparition d’une toux
  • diarrhées et vomissement
  • dégradation de l’état général
  • kératite et rétinite (inflammations de la cornée et de la rétine)
  • épaississement de la peau au niveau de la truffe et des coussinets appelée hyperkératose

Chez certains chiens, les symptômes seront très discrets et l’animal s’en remettra en gardant néanmoins quelques séquelles d’ordre neurologique alors que chez d’autres chiens, les symptômes seront plus marqués et se solderont par le décès de l’animal.

En France, la maladie de Carré fait partie des vices rédhibitoires qui autorisent l’acheteur d’un chien en animalerie ou en élevage à se faire rembourser si l’animal en est infecté.

La vaccination

Autrefois très fréquente, la maladie de Carré est aujourd’hui plus rare, en France, grâce à la prévention vaccinale. La vaccination initiale comprend deux injections réalisées à 1 mois d’intervalle chez le tout jeune chiot dès ses 7 à 8 semaines. Un rappel annuel est ensuite requis pour maintenir l’efficacité de l’immunité. Cette protection par la vaccination est très importante car aucun traitement n’est réellement efficace contre cette maladie. Si un chien non vacciné en est atteint, le vétérinaire ne pourra que traiter les conséquences des symptômes pour soulager le chien malade mais ne pourra pas éradiquer le virus de son organisme.

Misez donc tout sur la prévention : vaccinez votre chien et ne ratez aucun de ses rappels. Certaines assurances chien préfèrent même rembourser les frais vétérinaires comme les vaccins et les rappels plutôt que de débourser des mille et des cents dans le traitement d’une maladie de Carré, incurable de toute façon. La prévention consiste également à ne pas exposer un chien non immunisé à ses congénères qui peuvent être porteurs de la maladie sans en exprimer les principaux symptômes décrits ci-dessus.

7dce3785a4a191455bb582cf12b68129xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx