La toux du chenil

toux-chenilLa toux du chenil est, dans le jargon vétérinaire, une trachéobronchite infectieuse. En d’autres termes plus compréhensibles, il s’agit d’une maladie de l’appareil respiratoire du chien causée par un cocktail (explosif) de virus et de bactéries.

Mais pourquoi la toux du chenil ?

Le nom de cette maladie est lié à son type de transmission. Elle se propage en effet très rapidement lors des rassemblements de chien, lors d’un concours canin, d’une partie de chasse ou bien encore…lors d’un séjour du chien en chenil ! Les agents pathogènes sont expulsés dans l’air ambiant par les chiens malades sous forme d’aérosols lorsqu’ils toussent et quand ils se trouvent dans l’environnement proche d’autres chiens, ces derniers « respirent » les gouttelettes contaminées et contractent l’infection à leur tour.

Plus le système immunitaire de l’animal est faible, ce qui est le cas des chiots et des vieux chiens, plus les symptômes sont marqués. Chez ces chiens plus fragiles, la maladie peut même se compliquer en bronchopneumonie, létale dans de bien des cas.



Les symptômes de la toux du chenil

Les symptômes rencontrés quand on a affaire à un chien atteint de toux du chenil évoquent ceux des Humains lorsqu’ils ont la grippe, à savoir :
– une toux sèche
– des écoulements nasaux et oculaires
– des éternuements
– une grande fatigue
– une perte de l’appétit
– de la fièvre.

Si vous observez ces signes cliniques chez votre chien et, à plus forte raison, si celui-ci a été en contact avec un ou des chiens potentiellement malades, consultez votre vétérinaire. Votre praticien pourra établir son diagnostic en analysant les sécrétions nasales de votre chien.

Le traitement

La maladie peut durer jusqu’à 6 semaines et le traitement, à base de médicaments antitussifs et d’antibiotiques, peut paraître long et relativement pénible.
Il existe néanmoins un moyen de prévention efficace: la vaccination. Si cette dernière n’est pas obligatoire, elle est tout de même fortement recommandée pour protéger efficacement et facilement votre fidèle compagnon. Même si vous n’êtes pas un adepte des rassemblements canins quels qu’ils soient, votre toutou sera certainement amené à rencontrer, lors de promenades et de façon occasionnelle, d’autres de ses congénères dont vous ne connaissez pas l’état de santé !

Le vaccin peut se pratiquer de deux façons, soit par voie intranasale (le vétérinaire instille le vaccin dans les de votre chien) ou plus classiquement, par voie intraveineuse. Le choix d’un vaccin par rapport à l’autre sera fait par votre vétérinaire car ils ne ciblent pas les mêmes virus. Le prix du vaccin peut même être pris en charge par certaines mutuelle canine ! Efficace, remboursé, facile, il n’y a plus à hésiter ! Vaccinez votre fidèle compagnon, c’est lui éviter bien des ennuis…

281277e88de6579aa75611cfd8fd7b22FFF