Mon chien a mal au dos

chien-mal-de--dosLe mal de dos n’est pas que l’apanage des humains. Il arrive plus souvent qu’on ne le croit que des chiens présentent des troubles au niveau du dos qui occasionnent des souffrances importantes. Comment diagnostiquer que votre animal a mal au dos ? Quelles sont les causes et les solutions à ce problème ? Y a-t-il des races plus sensibles que d’autres ?

Comment savoir si mon chien a mal au dos ?

Vous remarquez que votre chien a de plus en plus de mal à se déplacer ? Il refuse parfois de venir sur le canapé, il rechigne à monter les escaliers, il est moins actif à l’extérieur et passe de plus en plus de temps allongé ?

Il est clair qu’il souffre. Si sa situation est très pénible, votre animal risque de boiter, de se déséquilibrer. Vous remarquez que les griffes de ses pattes arrière sont plus usées que de coutume.

En cas de puissant mal de dos, votre chien peut présenter une paralysie des membres postérieurs et souffrir d’incontinence.

Comment le soulager ?

Dans tous les cas, vous devez conduire votre animal chez le vétérinaire qui pratiquera un certain nombre de tests et radiographies de la colonne vertébrale, afin de poser son diagnostic : simple sciatique, arthrose, douleurs chroniques causées par des inflammations ou carrément une malformation.

On pourra prescrire à votre meilleur ami des séances de kiné, des massages ou même de l’acupuncture. Le traitement sera accompagné de médicaments antidouleur pour améliorer le quotidien de votre chien. Vous devrez alors mettre votre chien au repos.

Dans les cas les plus lourds, le pronostic est plus préoccupant, il faudra le plus souvent avoir recours à la chirurgie. De telles opérations sont onéreuses et peuvent partiellement prises en charge par les assurances santé, utilisez notre comparateur d’assurance chien pour en savoir plus sur les opérations remboursées et les pourcentages d’indemnisation.

Existe-t-il des races prédisposées ?

Les grands chiens de race, les labradors, les bergers allemands…, ainsi que les chiens possédant un long dos comme les bassets par exemple, sont sujets aux maux de dos. Toutefois, toutes les races présentent des risques de dorsalgie, en raison de la morphologie de nos compagnons. La région des lombaires et du sacrum est en effet fragilisée chez ces animaux habitués à courir ou à se déplacer en trottant.

599f3a2e88faf0d00c4fbe791e95a43byyyyyyyyyyyyyyyyyyy