Prendre les transports en commun avec son chien

Fast deliveryQue l’on parle du métro, du RER, du tram, ou bien encore du bus…les emprunter avec son fidèle compagnon ne se révèle pas toujours très facile. Chaque compagnie de transport en commun applique son propre règlement donc le mieux est de se renseigner auprès d’elle avant de monter à bord avec votre toutou.

Chien autorisé ou pas ?

De façon générale, les chiens sont interdits de séjour dans le métro. Il peut cependant exister une tolérance si votre chien est tout petit et que vous le placez dans un sac de transport adapté. Les chiens réputés dangereux dits de 1ère catégorie sont également interdits dans tous les transports en commun, même muselés. Les chiens de garde ou de défense de 2ème catégorie peuvent en revanche être autorisés dans certains transports publics à condition qu’ils portent une muselière et qu’ils soient accompagnés au moins d’une personne majeure. Veillez bien à ce que votre animal n’incommode pas les autres usagers, quitte à laisser passer une rame ou un bus transportant des passagers plus conciliants avant de monter.

Le transport est en général gratuit pour les petits chiens que l’on peut porter et transporter dans un sac de transport. En revanche, la place peut être payante pour les chiens, plus grands, qu’on ne peut pas mettre sous le bras. Si sa présence est autorisée, il vous sera alors demandé de le tenir en laisse et de le museler, même vous estimez que votre chien ne ferait jamais de mal à une mouche. Évidemment, il existe des exceptions pour les chiens-guides qui sont généralement admis dans tous les transports en commun gratuitement et sans autre formalité.



Habituez votre chien à prendre les transports en commun

Se déplacer en empruntant les transports en commun ne rentre pas dans le comportement naturel du chien. A la perception de bruits nouveaux et au contact de la foule, le chien peut éprouver de la crainte. Il est donc primordial d’habituer votre chien à ces transports le plus tôt possible dans sa vie surtout si vous en êtes un usager régulier.

Lors des premiers trajets, choisissez un itinéraire court pour emmener votre compagnon à 4 pattes dans un lieu de promenade agréable (un parc fera très bien l’affaire). Evitez donc de le conduire chez son vétérinaire pour son rappel de vaccin annuel la première fois que vous prenez le bus avec lui sinon il associera le moyen de transport à quelque chose de fort désagréable. Préférez également un horaire où le moyen de transport ne sera pas bondé. Si vous le pouvez, évitez donc les heures de pointe.

Les mouvements du véhicule et les coups de frein secs peuvent rendre votre animal nauséeux. Veillez donc à ce qu’il n’ait pas mangé dans les deux heures qui précèdent le trajet et si besoin administrez-lui des médicaments contre le mal des transports. Votre vétérinaire pourra vous en prescrire sur simple consultation. Si vous disposez d’une mutuelle santé pour votre chien, consultation et traitement vous seront même remboursés.

Si votre chien se montre agité, résistez à l’envie de le cajoler pour le rassurer : vous ne feriez que renforcer sa peur en « récompensant » par la caresse un comportement non souhaité. Au contraire, faites comme si de rien n’était et attendez que votre chien se calme pour le féliciter chaleureusement. En suivant ces conseils, votre toutou devrait pouvoir vous accompagner partout.

 

348aabdad8127f199c9c87c624a2d113ppppppppppppppp