Le coup de chaleur chez le chien

Au printemps ou en été, un coup de chaleur est vite arrivé. D’apparition très brutale, il peut être fatal à votre chien. Comment le reconnaître ? Comment l’éviter ? Et comment réagir en cas de coup de chaleur ? Toutes les réponses sont ici.

Qu’est-ce qu’un coup de chaleur ?

Un coup de chaleur correspond à une élévation de la température corporelle, appelée hyperthermie.

A savoir !

La température corporelle normale d’un chien est de 38,5°C. En cas de coup de chaleur, la température corporelle peut monter au-delà de 39,5°C. Au-delà de 40,5°C, le chien doit être conduit sans délai chez le vétérinaire le plus proche.

Un coup de chaleur peut survenir suite à un effort musculaire violent ou lorsque la température ambiante est élevée. De nombreux coups de chaleur surviennent en voiture, lorsque le chien y est laissé enfermé au soleil ou même lors de trajets vitres ouvertes !

Ne laissez jamais votre chien enfermé dans la voiture !

Un chien enfermé dans une voiture, même avec les vitres entre-ouvertes, peut mourir en moins de 30 minutes et cela, dès que la température extérieure atteint les 20°C. Dans l’habitacle, derrière les vitres, la température peut atteindre très rapidement les 70°C à 80°C. Une véritable torture !

Un coup de chaleur chez le chien constitue une situation d’urgence absolue au même titre qu’une torsion de l’estomac ou d’une blessure grave qui doit impérativement être prise en charge au plus vite par un vétérinaire.



Quels sont les chiens les plus sensibles à la chaleur ?

En réalité, tous les chiens sans exception sont sensibles à la chaleur et cela, pour une raison qui tient à leur physiologie.

Bien évidemment, ils arborent une épaisse fourrure qui leur tient chaud en toutes circonstances mais surtout ils ne possèdent que très peu de glandes sudoripares. Les seules qu’ils ont couvrent une toute petite surface corporelle entre leurs coussinets (ce qui expliquent d’ailleurs qu’ils peuvent laisser des traces de pattes lorsqu’ils sont stressés ou qu’ils ont chaud…).

Par conséquent, ils ne suent que très peu et sont incapables de réguler leur température corporelle grâce au mécanisme de transpiration, de loin le plus efficace pour rafraîchir l’organisme.

Leur corps tente néanmoins de réguler sa température interne en utilisant d’autres mécanismes comme :

  • une vasodilatation, c’est-à-dire une augmentation du diamètre des vaisseaux sanguins situés à la surface du corps afin d’en augmenter la surface en contact avec l’air pour dissiper un maximum de chaleur,
  • une augmentation de la fréquence respiratoire qui se traduit par une langue pendante et les halètements si caractéristiques du chien qui a chaud. Ce phénomène permet à l’animal d’inspirer davantage d’air frais et sec et de rejeter davantage d’air chaud et humide. Il est d’autant moins efficace dans un environnement chargé en humidité (cas des endroits confinés comme l’habitacle d’une voiture).

Tous ces mécanismes mobilisent beaucoup d’énergie et sollicitent énormément le cœur de l’animal qui doit « pomper » plus vite.

Pour toutes ces raisons, les chiens âgés, cardiaques, avec une pathologie pulmonaire, en surpoids ainsi que les chiots chez qui ces mécanismes adaptatifs sont moins efficaces sont encore plus sensibles à la chaleur. C’est le cas également des chiens à la face plate, dits brachycéphales, comme les bouledogues et les boxers qui éprouvent davantage de difficultés à respirer.

Quels sont les signes d’un coup de chaleur chez les chiens?

Les signes du coup de chaleur sont les suivants :

  • augmentation de la fréquence respiratoire se traduisant par des halètements et une salivation importante. Elle peut se compliquer par des difficultés respiratoires (le chien a du mal à trouver son air),
  • un état d’agitation qui alterne avec un état d’abattement et une prostration,
  • une baisse de la vigilance et des difficultés motrices qui peuvent se manifestent par une démarche titubante,
  • une perte de connaissance et/ou l’apparition de convulsions.

Ces deux derniers symptômes sont les signes d’une congestion cérébrale provoquée par la dilatation des vaisseaux sanguins dans le cerveau du chien. Elle peut conduire au coma et à la mort brutale de l’animal.

Les autres conséquences du coup de chaleur peuvent être des troubles de la coagulation, une insuffisance rénale aiguë, une destruction des fibres musculaires et des troubles du rythme cardiaque qui peuvent entraîner la mort du chien – même après sa prise en charge par un vétérinaire et une apparente rémission – jusqu’à 48h après le coup de chaleur.

Que faire en cas de coup de chaleur ?

Dès les premiers signes d’un coup de chaleur (halètements et démarche titubante en général), mettez tout de suite votre animal dans un endroit frais. Prenez sa température immédiatement avec un thermomètre rectal et appelez votre vétérinaire ! Votre animal devra y être conduit le plus rapidement possible.

En attendant et sur les consignes du vétérinaire, vous pourrez commencer à rafraîchir très progressivement le chien pour faire baisser sa température corporelle.

Ne le plongez surtout pas dans un bain d’eau froide, le choc thermique provoquerait une vasoconstriction très dangereuse qui empêcherait la chaleur de s’évacuer de son corps. Commencez par lui appliquer un linge frais et humide sur son corps puis au bout de 5 minutes, douchez-le avec de l’eau fraîche mais pas trop froide pendant 10 minutes. Continuez ensuite à la doucher en faisant diminuer très progressivement la température de l’eau.

Présentez également de l’eau fraîche à l’animal afin qu’il puisse de réhydrater s’il est en état de boire.

Sur le trajet pour aller chez le vétérinaire, dans la voiture, mettez si possible la climatisation ou à défaut ouvrez les fenêtres en grand sans oublier de placer sur le chien un linge frais et humide.

A son arrivée chez le vétérinaire, le chien pourra être placé sous perfusion refroidie, plus efficace et plus rapide que le refroidissement externe pour faire baisser la température. Le vétérinaire lui administrera également un traitement médical afin de remédier aux éventuelles conséquences cérébrales, sanguines, rénales, musculaires ou cardiaques du coup de chaleur.

Comment éviter un coup de chaleur ?

  • Ne laissez jamais votre chien dans un endroit fermé et très chaud comme une voiture ou le coffre d’une voiture, même pour quelques minutes et même si les fenêtres sont entrouvertes.
  • Lors d’un trajet en voiture, mettez la climatisation ou ouvrez les fenêtres, faites des pauses au moins toutes les 2 heures pendant lesquelles vous aérerez votre chien et lui proposerez de l’eau fraîche. Vous pouvez également le maintenir au frais à l’aide d’un manteau rafraîchissant.
  • Veillez à ce qu’il n’ait pas une activité physique trop intense.
  • S’il fait vraiment trop chaud, évitez toute promenade trop longue et arrêtez-vous de temps en temps, dans des coins ombragés et frais. Préférez les promenades aux heures les moins chaudes de la journée.
  • Veillez à ce votre chien ait un accès à de l’eau fraîche en permanence. Lors des promenades, apportez avec vous une bouteille d’eau fraîche et un bol ou une gourde pour chien.
  • Mouillez ses pattes et son ventre.
  • Vous pouvez aussi lui proposer une petite piscine pour qu’il puisse s’y rafraîchir ou un tapis rafraîchissant.
c672898ac315e3109b9281534d6e36a7aa