Faire cohabiter un bébé et un chien

Vous attendez un heureux événement ? Félicitations ! Mais vous avez déjà un « bébé » d’un tout autre genre à la maison : votre toutou !

Il est alors légitime de se poser les questions suivantes : comment va se passer la  nouvelle cohabitation de bébé avec Médor ? Votre chien ne risque-t-il pas d’être jaloux du petit Homme qui va peu à peu « envahir » son territoire ?

Voici quelques conseils pour que la rencontre entre vos bébés humain et canin se passe pour le mieux.

Tout d’abord n’attendez pas la fin de votre grossesse, ou pire la naissance de votre bébé, pour opérer des changements dans les habitudes de vie votre chien. Ces changements doivent être initiés dès le début de la grossesse pour deux raisons principales. Premièrement, si vous attendez le dernier trimestre, vous n’aurez plus beaucoup de temps à consacrer à votre chien tant les préparatifs vous accapareront (préparation de la chambre de bébé, achats d’accessoires, cours de préparation à l’accouchement etc). Et deuxièmement, votre chien a besoin de temps afin que les changements soient les plus progressifs possibles.


Si votre chien a certains privilèges incompatibles avec l’arrivée d’un bébé, il faudra faire changer ses habitudes en douceur sans trop le bousculer afin qu’il accepte et entérine ces changements. Si ses petits privilèges lui sont retirés du jour au lendemain lors de l’arrivée de bébé, l’animal assimilera l’enfant à un rival qui veut prendre sa place dans la hiérarchie familiale. Il faut donc ANTICIPER.

Par exemple, si toutou dort  dans votre chambre ou sur votre lit, il est préférable de lui faire perdre cette habitude car il est fort probable que votre bébé, dans ses premiers mois, rejoigne votre chambre pour la nuit ou pour le temps d’un biberon nocturne. On comprend alors que pour des raisons d’hygiène et de sécurité, la présence de votre animal dans votre chambre à coucher n’y est plus souhaitée.

Aménagez donc à votre chien un petit endroit douillet bien à lui dans une autre pièce que votre chambre, un endroit calme où il pourra passer la nuit et s’y réfugier pour être tranquille. Il se peut que votre chien soit récalcitrant à ce changement au début mais petit à petit, il assimilera son nouveau « dodo » à son territoire. Habituez-le à y aller régulièrement dans la journée en le récompensant à chaque fois qu’il s’y installera par des caresses et/ou une friandise, puis ensuite à y passer la nuit. En aucun cas, son petit coin ne doit devenir un lieu de punition où vous l’enverrez quand il aura fait une bêtise.

A l’arrivée de bébé, il est possible que votre chien vive assez mal le fait de ne plus être le seul centre d’intérêt de ses maîtres. Incontestablement, un nouveau-né demande beaucoup d’attention et vous ne pourrez plus consacrer autant de temps à votre chien qu’il le souhaiterait. Commencez dès le début de la grossesse à l’ignorer quand il est demandeur de caresse ou de jeu. Mais attention, il n’est pas question de délaisser votre chien pour autant mais seulement de lui prodiguer des caresses quand VOUS le décidez. Il en est de même pour les jeux, c’est à vous et à vous seul de décider quand il est l’heure de jouer.

Lors de la naissance de bébé, il est inutile de présenter des vêtements portés par le nourrisson à votre chien, cela ne ferait que l’exciter. Les odeurs rapportées par le papa à la maison lors de son retour de la maternité sont suffisantes pour que le chien découvre « olfactivement » parlant le bébé qu’il va bientôt rencontrer de visu. Laissez le vous renifler et profitez en pour le caresser afin qu’il associe cette nouvelle odeur à un moment agréable.

Au moment de la « rencontre » en chair et en os, nul besoin d’en faire trop. Au contraire, il faut banaliser l’arrivée du nourrisson dans le domicile en étant le plus neutre possible. Même si le chien montre des signes d’inquiétude lorsqu’il entend l’enfant gazouiller ou pleurer, ignorez-le afin de ne pas renforcer son anxiété. Au début, ne laissez pas votre chien accéder aux endroits où vous prodiguez les soins à votre bébé puis petit à petit, lorsque son inquiétude aura laissé la place à la curiosité laissez le approcher à son rythme sans jamais le forcer et sans jamais laisser votre chien seul, aussi gentil soit il, avec votre enfant.

Puis plus tard, associez le plus souvent possible votre enfant aux sorties du chien et à ses jeux. Enseignez à votre enfant le respect du chien comme de ne pas aller le déranger quand il mange ou quand il dort, de ne pas lui tirer les poils ou les oreilles.

Avec ces quelques conseils, votre tout petit et votre toutou devraient devenir les meilleurs complices du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises HTML étiquettes et attributs:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

e0ff62922bd69f00786a64bcf715b140ooooooooo