Les hot-spots chez le chien

Egalement connus sous les noms de dermatite pyotraumatique ou dermatite suintante aiguë, le hot spot est une affection de la peau assez répandue chez le chien.

 Retrouvez dans notre article le descriptif de cette maladie, ses causes et ses traitements.

Hots-spots chez le chien : qu’est-ce c’est ?

La dermatite pyotraumatique est une inflammation de la peau provoquant une lésion érythémateuse (rouge), d’aspect humide et parfois crouteuse en son centre, exsudative (qui suinte), souvent purulente, alopécique (poil clairsemé ou absent au niveau de la lésion) et prurigineuse (qui démange beaucoup).

Cette lésion peut apparaître et évoluer très rapidement, en quelques heures seulement ! Elle est souvent aggravée par le grattage, le léchage ou les mordillements du chien lui-même. Très douloureuse pour le chien, elle est aussi très impressionnante pour son propriétaire car les lésions peuvent atteindre des diamètres très importants. La lésion reste généralement isolée mais il peut y arriver que plusieurs lésions se développent en même temps. Ces lésions s’observent typiquement sur le tronc, la base de la queue, la face externe des cuisses, le cou et la joue.

Cliniquement, on distingue deux sortes de hot-spots ou dermatite pyodermique selon leur séverité :

  • les folliculites pyotraumatiques où les lésions présentent des bords nets et où l’infection de la lésion par les bactéries reste superficielle,
  • les furonculoses pyotraumatiques, où la ou les lésions sont accompagnées en leur périphérie de pustules ou furoncles causés par une infection plus profonde de la peau par les bactéries.

Hots-spots chez le chien : quelles sont les causes d’apparition ?

A l’origine de l’apparition d’une dermatite pyodermique, il y a toujours une démangeaison ou une douleur ressentie par le chien qui le pousse à se gratter, se mordiller ou se lécher. Il se forme alors une petite lésion qui, sous l’action des bactéries de la salive du chien ou de la macération sous un poil long et épais, s’étend et donne naissance à une lésion plus importante devenue purulente et douloureuse pour le chien.

La cause primaire de cette affection correspond donc à ce qui a provoqué la démangeaison ou la douleur chez l’animal. Elle est à rechercher parmi :

  • des causes allergiques comme une allergie à la salive de puce, une prédisposition génétique à développer des allergies aussi appelée atopie, une allergie d’origine alimentaire…,
  • la présence de parasites externes présents sur la peau (par exemple pédiculose, cheylétiellose, gale sarcoptique),
  • la présence de microtraumatismes apparus à l’occasion d’un toilettage, d’une petite plaie survenue lors d’une promenade ou d’une séance de jeux…,
  • une otite externe,
  • une maladie des sacs anaux

Certaines races de chiens, au poil long et épais, sont plus enclines à développer des hot spots. Parmi ces races, on retrouve les caniches (souvent après toilettage), les Bergers Allemands, les Terre-Neuve, les Saint-Bernard, les Bouviers Bernois, les chiens de Montagne des Pyrénées, les Labradors et les Golden Retriever.

Les temps chauds et humides favorisent également l’apparition des lésions.

Hot-spot chez le chien : comment le soigner ?

Dans un premier temps, le traitement par le vétérinaire consiste à arrêter la macération de la lésion par la tonte de la région touchée et le nettoyage des lésions visant à les débarrasser de leurs pus, leurs éventuelles croûtes et poils qui ont pu s’y coller. Ce nettoyage se fait généralement sous sédation du chien afin de ne pas le faire souffrir. Un agent séchant devra ensuite être appliqué pendant 2 à 7 jours sur la plaie.

Selon la douleur ou le niveau de démangeaison, il pourra être associé à l’application d’un analgésique local ou d’une crème à base de cortisone pendant 5 à 10 jours. Jusqu’à guérison complète de la plaie, le chien devra être équipé d’une collerette afin que le cercle vicieux du léchage-grattage qui entretient la lésion cesse.

Si le chien est atteint de furonculose (forme plus sévère du hot spot), un traitement antibiotique par voie générale est alors prescrit par le vétérinaire pour une durée de 3 à 4 semaines. Selon l’intensité de la dermatite et des démangeaisons qu’elle provoque, le vétérinaire pourra associer un traitement de courte durée par voie générale à base de corticoïdes.

Si votre chien fait des hot spots à répétition, il sera utile que votre vétérinaire recherche la cause sous-jacente de cette affection pour mettre en place un traitement adapté.

N’oubliez pas, comme souvent, l’application de mesures de prévention simples permet de se prémunir contre l’apparition des hots spots. Parmi ces mesures, l’application de traitements antiparasitaires ainsi qu’un toilettage régulier du chien comportant une tonte estivale peuvent suffire à réduire significativement les risques.

01b62fd5d1750c1436bf7ef25f3a55ab999999999999999