Jouer avec son chien : les bienfaits et les différents types de jeu

Jouer avec son chien est sans doute l’activité préférée de votre compagnon à quatre pattes, ces instants vous permettent de renforcer votre lien affectif et votre complicité.

Oui mais voilà, êtes vous sûr de de « bien jouer » avec votre chien ? Je vous propose aujourd’hui de voir ensemble les avantages, les différentes techniques de jeux mais aussi ce qu’il faut éviter de faire lors de vos séances de jeux canins. Prêts ? Feu ! Partez !

Les avantages engendrés par le jeu

Le jeu permet de renforcer votre complicité maitre/chien

Et oui ! Cela renforce votre relation car votre animal vous associe, vous : son humain, à quelque chose de positif. Je donne souvent l’exemple du rappel au pied. Pensez toujours que votre chien aura le choix entre revenir vers vous, qu’il connait par cœur, et continuer à sentir toutes les petites odeurs nouvelles qui n’attendent que lui. De ce fait, si votre chien vous associe à quelque chose de positif, s’il sait que lorsqu’il revient, il obtient une récompense ou une séance de jeux, alors il reviendra vers vous de manière plus rapide et surtout beaucoup plus enthousiaste. On passe alors d’une obéissance par coopération et non par crainte.



Le jeu pour respecter l’équilibre de votre toutou

Votre chien a des besoins primaires comme manger, boire, dormir, mais il a aussi ce que j’appelle des besoins sociaux comme rencontrer régulièrement ses congénères, se balader minimum trente minutes par jour en dehors de son jardin ou encore jouer avec son humain : vous, en l’occurrence. Dites vous que, tout comme nous, votre chien a besoin de se dépenser autant physiquement que mentalement. C’est essentiel pour assurer son équilibre et cela permet également d’éviter certains comportements indésirables par la suite souvent liés à un manque ou parfois même une absence d’activité. Votre chien a besoin de jouer pour évacuer son trop plein d’énergie, et si c’est à vos côtés : c’est encore mieux !

Le jeu permet d’apprendre à son chien de se canaliser

Jouer avec son chien permet, entre autre, de lui apprendre à gérer ses états d’excitation, de lui apprendre la notion d’auto-contrôle. En effet, vous devez, pour ce faire, toujours être à l’initiative du début mais aussi de la fin du jeu et surtout arrêter la séance et ignorer votre chien lorsqu’il commence à trop s’exciter, à vous mordiller ou vous pincer par exemple. Cette attitude lui parlera et raisonnera en lui car sa mère aura eu la même attitude lors des débordements entre les chiots de la fratrie.

Le jeu : un moyen efficace de travailler l’obéissance de votre chien

Comme vu précédemment, il est préférable que votre chien vous écoute par coopération plutôt que par crainte. L’avantage d’une séance de jeu est donc d’apprendre des exercices à son chien de manière ludique. Notamment pour les chiots, il est indispensable que les apprentissages soient réalisés de manière positive. Vous aurez des résultats bien plus rapides en suscitant l’envie de votre toutou et en lui permettant d’associer l’éducation et l’apprentissage à quelque chose de positif.

De plus, sachez que le jouet est un objet de motivation mais aussi un objet de récompense. Deux choix s’offrent alors à vous :

  • Utilisez le jouet comme un leurre pour apprendre des choses à votre toutou.
  • Utilisez le jouet comme une récompense immédiate à la suite d’un comportement souhaité de votre chien.

Néanmoins, faites attention lorsque vous utilisez le jeu comme récompense d’un comportement souhaité. En effet, d’une part, le jeu interrompt une séance d’éducation, de fait, il est donc préférable de jouer à la fin de l’apprentissage d’un exercice. Et d’autre part, si vous utilisez le jeu comme récompense, vous devez être sûr que votre chien assimile vraiment le jeu à une récompense. Je vous propose de faire l’expérience suivante, proposez lui d’un côté une croquette et de l’autre son jouet préféré et voyez quelle « récompense » suscitera chez lui le plus d’intérêt. Et enfin, votre chien devra apprendre en amont que jouer n’est pas synonyme de s’exciter et faire tout et n’importe quoi : nous revenons alors à la notion d’auto-contrôle vu précédemment.

Vous savez désormais pourquoi il est important et bénéfique de jouer avec votre chien, et bien passons maintenant à l’énumération de quelques techniques de jeu que vous pouvez proposer à votre toutou.

Quelques techniques de jeu à proposer à votre chien

Les jeux de recherche

N’oubliez jamais que votre chien, pour se dépenser, adore sentir des odeurs, pister et trouver des trésors. Profitez en ! Les jeux de pistage permettent de mettre à profit les qualités olfactives de votre toutou, qui, comme tous les autres sens, ont besoin d’être stimulées régulièrement. Cachez des petits trésors (balles, friandises, etc.) dans votre maison ou dans votre jardin et incitez votre chien à les chercher. Si c’est la première fois que vous faites cet exercice avec votre chien, n’hésitez pas à l’accompagner et le guider vers les cachettes car il ne comprendra pas nécessairement du premier coup ce que vous attendez de lui.

Les jeux d’agilité

Les jeux d’agilité permettent à votre chien d’améliorer sa dextérité motrice, de développer sa concentration, son endurance et, bien entendu, d’entretenir une bonne condition physique. Si l’âge et l’état de santé de votre chien le permettent, vous pouvez donc lui proposer des exercices d’agilité. Les chiens sont physiquement capables de courir vite et sauter haut, alors profitez en et permettez leur d’évacuer leur énergie. Nul besoin de s’inscrire en club : improvisez un parcours chez vous avec un balai et deux sceaux pour créer un obstacle, 5 piquets pour faire un slalom, etc… Laissez place à votre imagination pour ne pas laisser un bras dans l’achat de matériel spécialisé.

Néanmoins, je vous conseille tout de même de faire appel, dans un premier temps, à un professionnel spécialisé dans cette discipline pour avoir les bonnes bases, bien respecter le rythme de votre chien ainsi que ses capacités.

Les jeux d’obéissance positive

Vous avez déjà vu des chiens qui tournent sur eux même, donnent la patte, roulent, font le beau, slaloment entre les jambes, cachent leur museau, etc. ? Vous trouvez ça super à regarder mais quel est l’intérêt ? Ces exercices permettent au chien de savoir faire des choses compliquées, et, de fait, les indications simples comme « assis » ou « couché » seront d’autant plus simples à réaliser pour votre chien. En réalisant des séances pour apprendre ces « tours » à votre chien, vous serez assurés de dépenser physiquement mais surtout mentalement votre compagnon à quatre pattes. L’avantage non négligeable avec cette discipline c’est qu’elle ne demande aucun matériel particulier et donc aucun investissement si ce n’est des friandises pour motiver et récompenser votre chien et éventuellement un clicker si vous vous lancez dans l’apprentissage par le biais du clicker.

Les jeux permettant la gestion des états d’excitation

Nous appelons cette technique le jeu du on/off. Vous avez certainement déjà acheté pour votre chien un jeu en corde ou une balle attachée à une ficelle ? Et bien vous pouvez jouer avec lui tout en lui apprenant à s’exciter et se calmer sur commande, d’où l’appellation « on/off ». Cela permettra à votre chien de contrôler son excitation, d’être attentif à vous et vos indications même dans un état d’excitation.

Pour ce faire, adoptez une attitude positive de jeu en vous baissant légèrement. Tout en gardant le jeu dans votre main, indiquez à votre chien de chopper le jouet. Puis redressez vous, toujours avec le jouet en main et indiquez lui d’un ton ferme de lâcher le jouet. Si votre chien est résistant, n’hésitez pas à troquer le jouet avec une friandise ou un jouet d’une même valeur pour lui. A terme, vous pouvez même agiter le jouet devant son museau en lui indiquant de ne pas toucher. En procédant ainsi vous apprenez à votre chien à se calmer sur commande et à être attentif à vous même lorsqu’il est dans un état d’excitation (quand des invités arrivent chez vous par exemple).

Les jeux de réflexion

Ces jeux permettent de développer et/ou d’entretenir l’intelligence de votre chien et de le stimuler intellectuellement. Souvent sous forme de jeux en bois, le but pour le chien est de déplacer des morceaux en les poussant ou en les tirant à l’aide du museau pour obtenir une friandise. Ces jeux sont généralement fabriqués à l’aide de palettes de récupération alors laissez place encore une fois à votre imagination pour trouver toujours plus de trucs et astuces pour stimuler l’intelligence de votre toutou.

L’avantage non négligeable de ces cinq techniques est que vous pouvez les réaliser chez vous, par temps de pluie par exemple. Elles sont idéales si vous n’avez pas la possibilité de dépenser suffisamment votre chien et en plus, elles n’engendrent pas de frais importants.

Pour finir, passons à ce qu’il faut éviter et ce à quoi il faut faire attention

  • Les jeux de lancés sont à proscrire pour les chiens ayant un fort instinct de chasse et de poursuite car ce type de jeu renforce cet instinct, parfois gênant pour certains maitres.
  • Évitez également les jeux de lancés de bâtons ou de pierres qui peuvent gravement blesser vos compagnons en leur déchirant le palais ou en cassant leurs dents. Autant éviter, n’est-ce pas ?
  • Attention aux jeux avec plusieurs chiens. Il est essentiel de bien connaitre la capacité de chacun des chiens présents à partager cette ressource qu’est le jouet. Cela pourrait très vite dégénérer, soyez vigilants.
  • Selon la loi du 6 janvier 1999 : l’activité du mordant ne peut se pratiquer qu’avec un encadrement de personnes formées et titulaires d’un certificat spécifique.
  • Évitez de jouer avec votre toutou après son repas car il pourrait se faire un retournement d’estomac. Respectez bien sa période de digestion.
  • Pensez à proposer à votre chien des jouets adaptés à son gabarit. Attention donc à la taille des balles que vous utilisez car, si elles sont trop petites, elles pourraient bien trop vite finir avalées.
  • Soyez vigilants à la condition physique de votre chien. On ne joue pas de la même manière avec un chiot, un chien adulte ou encore un chien âgé. Il faut faire attention à l’âge, l’énergie et l’endurance de votre toutou et donc, respecter son rythme.
  • Évitez également de jouer avec votre chien sans jouet. Il pourrait vous considérer comme « son jouet » et parfois pourrait même vous blesser sans le vouloir.
  • Surtout, dès que votre chien est trop excité (mordillements, pincements, etc.) stoppez tout, ignorez votre chien et recommencez le jeu lorsqu’il se sera calmé.

Vous voilà maintenant prêts à jouer de manière contrôlée, intelligente, éducative et positive avec votre chien. A vous de jouer !

Clémentine Turgot
Educateur canin comportementaliste Nature de Chien
www.naturedechien.fr

nature-de-chien-logo

Découvrez les activités à pratiquer avec votre chien :

Vous aimerez lire également:

bbb47a35b101ddba9a1aea0ac84a6e3dWWWWWWWWWWWWWWWWWWW