La pancréatite du chien

La pancréatite chez le chien se manifeste par des symptômes peu spécifiques et est parfois difficile à diagnostiquer.

Pancréatite : qu’est-ce que c’est ?

La pancréatite correspond à une inflammation du pancréas, cet organe vital situé en arrière de l’estomac et qui joue des rôles cruciaux dans la digestion et dans la régulation de la glycémie (concentration de glucose dans le sang). En fonction de la durée d’évolution de la maladie et de son apparition plus ou moins soudaine, on distingue la pancréatite aigüe de la pancréatite chronique.

La pancréatite aigüe, d’apparition soudaine, est une maladie grave mais qui, prise en charge à temps, peut être totalement réversible selon les cas.

La pancréatite chronique, d’évolution plus longue et qui passe souvent inaperçue à ses débuts, est souvent à l’origine de lésions du pancréas irréversibles conduisant à une insuffisance pancréatique, autrement dit une perte de fonction de l’organe.

Une pancréatite chronique peut évoluer vers une pancréatite aigüe et inversement.



Quels sont les signes ?

Les symptômes d’une pancréatite sont très variables. Ils dépendent de l’étendue des lésions du pancréas, de la sévérité de l’inflammation et sont hélas peu spécifiques en cas d’inflammation modérée, rendant le diagnostic complexe à établir pour le vétérinaire sans le recours à des examens complémentaires.

Parmi ces symptômes, on peut rencontrer :

  • des vomissements parfois hémorragiques (contenant du sang),
  • un abattement de l’animal qui reste alors prostré,
  • des douleurs au niveau de l’abdomen,
  • une jaunisse appelée ictère,
  • la présence d’une masse palpable dans la région du pancréas,
  • de la fièvre ou hyperthermie,
  • une augmentation de la soif et de la fréquence des urines appelé syndrome polyuro-polydipsique. Ce syndrome est observé en cas de diabète sucré associé à la pancréatite.

Ces symptômes sont dits inconstants. En d’autres termes, ils peuvent être ou ne pas être retrouvés.

Pancréatite chez le chien : quelles sont les causes ?

Les causes à l’origine de l’apparition d’une pancréatite chez le chien sont nombreuses et variées. Ainsi, une pancréatite peut être :

  • d’origine métabolique

Les hyperlipidémies, désignant un excès de lipides dans le sang, peuvent être à l’origine d’une pancréatite. Elles peuvent pétré primaires ou trouver leur origine dans des maladies hormonales comme le syndrome de cushing, le diabète sucré ou bien encore l’hypothyroïdie.

L’hypercalcémie qui désigne un excès de calcium circulant dans le sang peut également jouer un rôle dans l’apparition d’une pancréatite.

  • d’origine nutritionnelle

L’ingestion de repas trop riches en graisses peut être à l’origine de l’apparition d’une pancréatite.

  • d’origine traumatique.

Un traumatisme abdominal consécutif à une chirurgie abdominale ou à un accident de la voie publique peut causer une pancréatite.

  • d’origine mécanique.

L’obstruction du canal pancréatique par des calculs ou une tumeur peut également expliquer, tout comme la présence de reflux duodénaux, l’apparition d’une pancréatite.

  • d’origine infectieuse.

La toxoplasmose, infection parasitaire, peut être la cause primaire d’une pancréatite.

  • d’origine médicamenteuse.

L’administration de certains médicaments chez le chien peut être à l’origine d’une pancréatite aigüe.

  • d’origine inconnue.

On parle alors de pancréatite idiopathique.

Comment diagnostiquer une pancréatite ?

Face à un tableau clinique qui peut évoquer une pancréatite, le vétérinaire va pratiquer plusieurs examens pour confirmer son diagnostic parmi des examens d’imagerie abdominale (échographie et radiographie) et des analyses sanguines.

Le diagnostic de certitude repose sur la réalisation d’une biopsie pancréatique. Il s’agit d’un prélèvement d’un petit morceau de pancréas en vue de l’examiner au microscope. Cet examen est invasif : il nécessite de pratiquer une intervention chirurgicale sous anesthésie générale de l’animal. Chez un chien déjà affaibli par la maladie, la biopsie n’est pas toujours indiquée et le traitement peut être mis en place sur la base des résultats aux autres examens pratiqués par le vétérinaire.

Pancréatite du chien : quel traitement ?

Le traitement d’une pancréatite doit être mis en place le plus rapidement possible.

Il repose sur :

  • l’élimination d’un éventuel facteur connu susceptible de favoriser la survenue d’une pancréatite comme une alimentation trop riche en graisses ou la prise de médicaments « toxiques » pour le pancréas,
  • l’administration de médicaments. Selon les symptômes du chien malade, le vétérinaire pourra lui prescrire des antidouleurs, des médicaments antiémétiques destinés à calmer les vomissements associés à une diète de 2 à 4 jours, une fluidothérapie (perfusion en intraveineuse de solutés permettant de corriger la déshydratation et des troubles électrolytiques causés par la maladie) ou bien encore des antibiotiques pour prévenir d’éventuelles complications bactériennes,
  • la transfusion de sang frais ou de plasma,
  • un traitement chirurgical dans certains cas.

Dans certains cas, les pancréatites aiguës peuvent évoluer vers des pancréatites chroniques ou se compliquer par une insuffisance rénale aigue, un diabète sucré, des troubles du rythme cardiaque, une embolie ou un œdème pulmonaires ou bien encore par une coagulation intravasculaire disséminée (ou CIVD).

L’évolution de la maladie à court terme dépend de la sévérité de l’atteinte pancréatique et des symptômes qui lui sont associés.

0043da019b22d5de13e1c6e4c1cfe229*