L’allaitement chez la chienne

L’allaitement chez la chienne est une période durant laquelle il faut être particulièrement vigilant.

La période de lactation chez la chienne

L’allaitement dure 7 semaines. Pendant cette période, la chienne aura des besoins alimentaires accrus.

A la naissance des chiots et jusqu’au troisième jour après la mise bas, le « lait » que la chienne offre à ses petits est en réalité du colostrum. Ce colostrum est une sécrétion jaunâtre produite par la glande mammaire contenant de nombreux nutriments et anticorps maternels. Les chiots nouveau-nés ne possèdent pas de système immunitaire et c’est ce colostrum qui va assurer leur protection vis-à-vis des infections.

La production de lait à proprement parlé intervient dans les 1 à 3 jours suivant la parturition (accouchement) et est maximale de la troisième à la cinquième semaine.  De 5 à 7 semaines, les quantités de lait produites par la chienne diminuent jusqu’à la période de sevrage du chiot.

Pendant la période d’allaitement, une très grande partie du métabolisme énergétique de la mère est mobilisé pour la production de lait. Ses besoins énergétiques sont donc accrus et doivent être comblés par une alimentation plus riche. Il faut donc augmenter la ration de nourriture habituelle de la chienne en la multipliant par 3 ou par 4. Bien évidemment, il est conseillé de fractionner ses repas jusqu’à 4 par jour.

Si les besoins énergétiques sont accrus, les besoins en nutriments et en oligo-éléments tels que le phosphore et le calcium le sont aussi. En effet, le lait produit par la mère est très riche en ces éléments nutritifs qu’elle va puiser dans son alimentation. Il faut donc veiller à proposer à la chienne allaitante une nourriture de qualité, permettant de combler ces besoins en nutriments. En plus d’augmenter les quantités de nourriture, il faudra donc veiller à la qualité de l’alimentation de la chienne en lui donnant de la nourriture pour chienne allaitante ou pour chiot qu’elle aura peut-être déjà reçu pendant sa gestation.

Il est primordial de bien respecter ce régime alimentaire chez la chienne. En effet, si ses apports en calcium ne sont pas suffisants, elle pourrait avoir des crises d’éclampsie. Ces crises se déclarent quand les chiennes sont en hypocalcémie c’est à dire qu’elles n’ont pas suffisamment de calcium pour leur lait. Il s’agit d’un syndrome convulsif pouvant mettre en danger la vie de la chienne et qui nécessite une prise en charge vétérinaire d’urgence.

Que faire si la chienne ne peut pas allaiter ?

Il peut arriver que la chienne ne puisse pas allaiter toute sa portée si elle ne produit pas assez de lait ou si elle présente une pathologie de la lactation.

Dans ces deux cas, il est possible de confier des chiots à une autre chienne allaitante. Il faut pour cela que cette dernière ait une petite portée. Il faut aussi que les deux chiennes aient mis bas à la même période pour que les différentes phases de l’allaitement soient respectées. Toutefois, les chiennes acceptent rarement des chiots qui ne sont pas de leur portée.

Vous pouvez aussi donner à ces petits toutous du lait artificiel en utilisant des biberons. Il faudra pour cela leur apporter des soins semblables à ceux que prodigue leur mère. Durant l’allaitement, la chienne lèche abondamment ses petits pour stimuler les parties anales et génitales. Ce léchage aide les chiots à faire leurs besoins car ils ne seront indépendants pour uriner qu’entre leur vingtième et leur quarantième jour. Pour la défécation, ils ne sont indépendants qu’au trentième jour.

Le maître devra donc remplacer le léchage de la chienne par une friction énergique avec un linge humide afin de les aider à faire leurs besoins.

0ef27fa9f61285b2aeb3169439ae0a40jjjjjjjjjjjj