Les convulsions chez le chien

Voir votre meilleur ami à 4 pattes secoué de convulsions est une expérience assez effrayante. Vous avez l’impression de perdre le contrôle et de ne rien pouvoir faire pour aider votre chien. Il est important de bien comprendre comment cela fonctionne et ce qui peut être à l’origine de ces troubles.

Qu’est-ce qu’une convulsion ?

La convulsion est une réaction cérébrale qui prend la forme d’une décharge électrique. Elle ne dure pas plus de quelques secondes pendant lesquelles votre chien se met à pédaler dans le vide, ses yeux se révulsent et souvent, il se met à baver.

Une convulsion peut être causée par de l’épilepsie, une intoxication, une tumeur au cerveau, un taux de glucose trop élevé… De nombreuses causes peuvent être à l’origine d’une crise de convulsions. C’est pourquoi, il faut mener des examens approfondis chez votre vétérinaire pour l’accompagner au mieux.



Que faire pour aider votre animal lors des crises ?

Dès que votre animal entre en crise, commencez par l’entourer de coussins, sans le déplacer, afin qu’il ne se blesse pas. Il ne maîtrise pas ses mouvements et pourrait se faire mal. Réduisez les stimulations sonores et lumineuses autant que possible. N’essayez pas, comme on peut le lire fréquemment, d’attraper sa langue pour l’empêcher de l’avaler. Cela n’arrive que très rarement, alors ne prenez pas le risque de vous faire mordre. Parlez-lui calmement, sans brutalité et entourez-le de calme. Une fois la crise passée, aidez-le à revenir à lui.

Communiquez avec votre médecin vétérinaire si la crise dure plus de 3 minutes ou si les crises se succèdent. Des convulsions graves et de longue durée peuvent s’avérer mortelles et constituent une urgence médicale.

Pour aller plus loin

Pensez à chronométrer les crises pour en parler ensuite à votre vétérinaire. La durée peut être un élément précieux pour un diagnostic. Vous devrez soumettre votre animal à des tests pour comprendre d’où lui viennent ces crises. Sachez qu’elles surviennent le plus souvent entre 2 et 5 ans. Certaines races de chiens sont très sujettes à l’épilepsie, comme le Boxer, le Golden Retriever, le Labrador ou le Beagle.

Enfin, vous devez savoir que les crises peuvent être suivies de désorientation et d’une perte d’appétit de votre chien. Parfois, il entend ou voit moins bien, mais cela ne devrait pas durer plus de 48 heures.

e5f7d11ecfca7595e1c9325c175f4af1\\\