Les troubles oculaires chez le chien (partie 1)

Les yeux de nos amis à 4 pattes, comme les nôtres, sont des organes fragiles qui peuvent faire l’objet de malformations ou de maladies entraînant gêne et douleur. Il existe presque autant de troubles oculaires que de races de chien mais nous allons nous attacher néanmoins à faire un petit tour d’horizon des problèmes oculaires les plus fréquemment rencontrés chez nos poilus…

Une larme d’anatomie

L’anatomie de l’œil chez le chien est très semblable à celle de l’Humain à une différence près. Il existe chez le chien une troisième paupière située dans l’angle interne de l’œil et remontant vers son angle externe qui n’existe pas chez l’être humaine. Les larmes, permettant de nettoyer naturellement l’œil, sont fabriquées par des glandes –appelées glandes lacrymales – localisées sous cette troisième paupière.



Les maladies des paupières

  • L’entropion et l’ectropion

Il arrive chez le chien que les paupières soient malformées suite à une blessure, au vieillissement ou de façon congénitale. Certaines races de chien sont d’ailleurs prédisposées à ces malformations.

On appelle entropion l’anomalie provoquant un enroulement de la paupière vers l’intérieur de l’œil. La conséquence de cette malformation est une irritation des conjonctives (tissus clairs situés entre les paupières et la cornée) et de la cornée (partie avant et transparente du globe oculaire) du fait du frottement des cils et des poils bordant l’œil sur ces structures. Si l’entropion n’est pas traité, il peut occasionner un ulcère de la cornée.
L’ectropion est, au contraire, le fait que la paupière s’enroule vers l’extérieur de l’œil. Cette malformation a l’inconvénient d’exposer la conjonctive et la cornée à l’air et à ses poussières, empêchant la bonne lubrification et le bon nettoyage de l’œil par les larmes. Il peut en résulter des conjonctivites à répétition.

Fort heureusement, l’entropion et l’ectropion se traitent très facilement à l’aide d’une petite intervention chirurgicale.

  • Les masses sur les paupières

Il existe différentes masses, de nature différentes, susceptibles de se développer sur les paupières des chiens :

  • L’orgelet est un gonflement douloureux des glandes situées à la base des cils. Elle est assez rare mais peut néanmoins se rencontrer chez les jeunes chiens. Il se traite médicalement.
  • Le chalazion est une inflammation des glandes qui produisent les larmes. On le traite chirurgicalement.
  • Le papillome est une tumeur non cancéreuse des glandes lacrymales pouvant irriter la cornée qui apparait généralement chez le chien âgé. On peut la retirer par une petite chirurgie.
  • Les blépharites

Il arrive que la peau qui constitue les paupières soit infectée par des microbes provoquant une inflammation appelée blépharite. Cette maladie modifie l’aspect des paupières qui enflent et rougissent.

Les causes des blépharites ne sont pas seulement microbiennes. Elles peuvent être dues aussi à des allergies ou liées à des maladies auto-immunes (système immunitaire de l’animal qui se « retourne » contre lui). Le traitement dépendra alors de la cause identifiée par le vétérinaire.

Les blépharites provoquent des douleurs intenses chez le chien qui va forcément chercher à se gratter ou frotter sa tête sur des objets, au risque de se blesser aux yeux.

  • La luxation de la glande nictitante

La glande nictitante également appelée glande de Harner est une des glandes sécrétant les larmes, située sous la troisième paupière du chien. Il arrive que cette glande sorte de son emplacement physiologique au coin interne de l’œil, entraînant avec elle la troisième paupière. On appelle cette maladie ophtalmologique du chien la luxation ou bien encore prolapsus de la glande nictitante. Le propriétaire du chien peut s’en rendre compte par une modification de l’aspect de l’œil qui présente à son coin interne une petite masse de chair rosée. La luxation de cette glande n’est pas grave en soi mais elle peut se compliquer si elle n’est pas prise en charge à temps d’infections microbiennes secondaires. Elle se traite très bien par une intervention chirurgicale.

Cette affection est plus courante chez les chiots et chez certaines races de chien qui y sont prédisposées génétiquement : cocker, pékinois, bouledogue…

  • Les cils ectopiques

Par le terme « ectopique », on désigne des cils dont l’implantation est anormale. Au lieu d’être implantés sur le bord de la paupière, il arrive que les cils poussent sur la conjonctive vers l’intérieur de l’œil. Avec le frottement, ils peuvent provoquer une irritation de la cornée. La solution à ce problème mineur réside dans l’épilation des cils mal implantés. Le propriétaire du chien peut s’y essayer lui-même si son chien est très docile. Sinon, il faudra confier cette tâche délicate à un vétérinaire.

  • Procidence de la troisième paupière

Il arrive que la troisième paupière du chien remonte sur son œil signalant un trouble ophtalmologique tel qu’une infection microbienne, un abcès ou une tumeur de cette paupière. Il convient donc en cas de procidence de la troisième paupière de consulter son vétérinaire rapidement.

Les maladies de la conjonctive

Lorsque la conjonctive est enflammée, on parle de conjonctivite. Les causes de conjonctivites sont variées chez le chien. La maladie peut ne toucher que la conjonctive ou être révélatrice d’une maladie de l’œil. Retrouvez notre article complet sur la conjonctivite.

Les maladies du système lacrymal

Le système lacrymal se compose des glandes qui sécrètent les larmes et des canaux d’évacuation des larmes produites. Les larmes, contrairement à ce qu’on pourrait penser, ne sont pas constituées uniquement d’eau. Elles contiennent également des lipides (graisses) ainsi que du mucus (substance gélatineuse à base de protéines). Ces constituants sont fabriqués par des glandes différentes.

  • Imperforation du point lacrymal inférieur

Le point lacrymal inférieur permet l’évacuation des larmes du coin interne de l’œil vers les narines. Ce défaut peut être congénital ou consécutif à une maladie inflammatoire de l’œil.

L’anomalie se manifeste par un écoulement oculaire clair en excès. Bien souvent, elle n’entraîne pas d’inconfort chez le chien et il suffira de nettoyer régulièrement l’œil par une solution ophtalmique antiseptique adaptée.

Dans d’autres cas, lorsque ce défaut entraîne une dermatite ou d’autres sources d’inconfort, une solution chirurgicale pourra être envisagée par le vétérinaire.

  • La kératoconjonctivite sèche

Cette maladie est une insuffisance de la sécrétion de larmes d’origine congénitale ou auto-immune. Les symptômes sont une rougeur et un aspect sale de l’œil qui prend petit à petit une coloration marron avant de s’ulcérer.

La kératoconjonctivite sèche peut constituer un des symptômes d’une autre maladie telle que l’hypercorticisme, le diabète sucré ou bien encore l’hypothyroïdie.

  1. Odile a dit:

    mon chien a une keratoconjectivite seche marron ulcerer comment le soigner

  2. TTPLC a dit:

    Bonjour Odile,

    Pour soigner keratoconjectivite sèche, un vétérinaire prescrit généralement une pommade ophtalmique ainsi que du collyre mais avant celà il doit procéder à un examen. Donc le seul moyen de soigner votre chien est d’aller chez le vétérinaire afin qu’il vous prescrive un traitement adapté.

    A bientôt

    Vincent

Les commentaires sont fermés.

97458b993b3d613e95ce40e74a1d62e0yyyyyyyy