Mon chien fait pipi de joie

Lorsque vous rentrez chez vous, vous avez le droit à un accueil digne de ce nom, accompagné parfois d’une petite surprise de dernière minute ?

Votre chien, votre chienne ou votre chiot ne parvient pas à se retenir et ne peut pas s’empêcher de vous montrer à quel point il est heureux lorsqu’il vous voit ?

Rassurez vous, ce problème n’est pas insurmontable, il existe des solutions et surtout des conseils à appliquer au quotidien afin de limiter et, à terme, supprimer ce que vous considérez comme un mauvais comportement chez votre chien.



Pourquoi votre chien fait pipi de joie ?

Il me paraît essentiel de préciser que ce comportement, que vous considérez donc certainement comme mauvais, est néanmoins involontaire de sa part. En effet, certains chiens, qu’ils soient jeunes, âgés, mâles ou femelles, ont ce que l’on appelle des difficultés à gérer et surtout contrôler leurs émotions. On pourrait apparenter ceci au comportement humain incontrôlable qu’est le rougissement des joues par exemple. En effet, on n’a pas forcément envie que notre entourage s’aperçoive de notre inconfort et pourtant c’est une réaction naturelle que l’on ne peut pas contrôler, à moins de travailler sur le contrôle de nos émotions bien évidemment, et c’est ce que nous allons voir ici.

Il me semblait important de le préciser car souvent, les propriétaires de chiens ayant ce genre de problème ont tendance à punir leurs chiens de s’être oubliés alors que ce comportement est tout à fait inconscient et involontaire. Et vous en conviendrez, on ne va pas sanctionner son chien d’un tel acte.

En revanche, ce que vous pouvez faire c’est essayer de comprendre pourquoi votre chien adopte ce comportement et surtout trouver des solutions pour que ce dernier soit davantage à l’aise au quotidien et c’est à vous de faire en sorte que votre chien n’entre pas dans un état émotionnel tel qu’il ne puisse pas se retenir. Il va alors falloir permettre à votre chien de retrouver un équilibre émotionnel. Plutôt facile à dire vous me direz, et effectivement, en pratique, ce n’est pas si simple.

Et oui, car si votre chien fait des « pipis de joie » comme on dit, c’est qu’il ne parvient pas à gérer ses émotions ni à contrôler ses sphincters : c’est donc une problématique qui implique à la fois le ressenti émotionnel et une réponse physique à ce ressenti.

D’ailleurs, on assimile souvent ce comportement à de la joie, mais ce n’est pas l’unique émotion qui peut amener votre chien à s’oublier. En effet, la peur ou encore le stress sont des émotions qui peuvent également engendrer ce type de comportement de la part de votre chien.

Les conseils pour permettre à votre chien de mieux contrôler ses émotions

Je vous propose maintenant différents conseils pour permettre à votre chien de mieux gérer et contrôler ses émotions :

  • Conseil n°1 : La première chose à faire est de consulter votre vétérinaire pour écarter tout problème éventuellement lié à la santé de votre chien. En effet, certains problèmes physiques peuvent engendrer des problèmes de malpropretés et c’est à vous de faire en sorte d’éliminer et/ou de traiter ces éventuelles causes auprès de votre vétérinaire.
  • Conseil n°2 : Il est important d’écarter également tout problème lié à un mauvais apprentissage de la propreté ou d’un temps d’absence trop long. Et oui, parfois cela nous « arrange » de penser que notre chien fait des « pipis de joie » mais il est important tout de même de revoir la base de l’apprentissage de la propreté.
  • Conseil n°3 : Ainsi, observez bien ce qui déclenche les « oublis» de votre chien, à savoir lorsque vous rentrez à la maison, lorsque des enfants jouent autour de lui, lorsqu’il joue avec vous ou lorsque des invités arrivent par exemple. La résolution d’un problème commence toujours par l’observation des éléments déclencheurs afin de cibler un travail adapté.
  • Conseil n°4 : Décelez ensuite l’émotion qui engendre ce manque de contrôle des sphincters chez votre chien : la peur ? la joie ? l’anxiété ? Si votre chien est stressé, il faudra revoir l’ensemble de l’apprentissage de la solitude et éventuellement traiter un possible trouble d’anxiété de séparation. Si votre chien a peur, il faudra trouver ce qui déclenche ses peurs et commencer un travail de désensibilisation auprès d’un professionnel de l’éducation et du comportement canin. Et si votre chien ressent de la joie de manière trop intense finalement, il faudra travailler la gestion des états d’excitation avec des exercices/jeux de retour au calme sur votre indication par exemple.
  • Conseil n°5 : Dans tous les cas, ignorez votre chien lorsqu’il adopte ce comportement. Ignorez, qu’est-ce que c’est ? C’est ne pas regarder votre chien, ne pas lui parler ni le toucher. On verra par la suite pourquoi est-ce si important d’ignorer un chien lorsqu’il adopte un tel comportement.
  • Conseil n°6 : Toutes les personnes qui entrent en contact avec votre chien doivent adopter la même attitude que vous afin de garder une certaine cohérence dans la gestion des contacts de votre chien avec vous et … « le reste du monde ». Ainsi, prévenez votre entourage : on ignore tous le chien et on ne fait attention à lui qu’une fois qu’il est calmé !

Exemples de situations et mise en place de solutions concrètes et adaptées

Cas n°1 : « Mon chien me fait la fête lorsque je rentre à la maison et finit toujours par se faire dessus »

Le cas classique, celui du chien qui est tellement content que son maître revienne à la maison qu’il en oublie de se retenir.

Pour éviter cette situation gênante, il « suffit » d’ignorer votre chien lorsque vous rentrez chez vous. En effet, faites comme si vous n’aviez pas de chien, prenez le temps de poser vos affaires et retirer votre manteau par exemple. Une fois que votre chien s’est calmé (l’état d’excitation peut durer jusqu’à 15 minutes chez certains chiens, soyez patients), appelez-le, demandez-lui une indication qu’il maitrise (assis, couché, donne la patte, etc. comme vous voulez) et lorsqu’il s’exécute, félicitez-le et à ce moment vous pouvez lui dire « bonjour ». Pourquoi lui demander quelque chose avant de lui dire bonjour ? Et bien tout d’abord parce que votre chien se concentre sur ce qu’il doit faire, cela le dépense intellectuellement en quelque sorte mais surtout parce que cela renforce toujours plus son éducation et ça ne peut pas faire de mal.

Cas n°2 : « J’ai beau rassurer mon chien, il n’arrive pas à se calmer ou à revenir à un état émotionnel stable »

Et c’est tout simplement parce que vous avez simplement, et de manière inconsciente, renforcé et légitimé le comportement de votre chien. Et oui, « rassurer » un chien en le caressant, en lui parlant de manière douce ou en le chouchoutant tout simplement, revient à lui dire que ce comportement est celui que vous attendez de lui. N’oubliez pas, les chiens sont des animaux opportunistes, ainsi, ils adoptent des comportements qui leurs procurent satisfaction. De fait, si votre chien comprend qu’en étant excité ou ayant peur au point de se faire pipi dessus, il gagne toute votre attention, il réitérera cette action. D’où mon conseil précédent : essayez d’ignorer votre chien un maximum !

De plus, j’ajouterai que si votre chien est anxieux lorsque vous partez de chez vous, il est important de réagir et travailler sur l’apprentissage de la solitude. En effet, et pour ce faire, n’hésitez pas à lire notre article concernant la thérapie du détachement.

Cas n°3 : « Dès que je joue avec mon chien, au bout de quelques minutes, il est tellement heureux/excité qu’il s’oublie complètement »

Les séances de jeu amènent votre chien à être dans un état d’excitation très intense. Jouer avec son chien, c’est bien mais il est essentiel que vos séances soient contrôlées. Vous devez être à l’initiative du début et de la fin des activités que vous entreprenez avec votre chien. En effet, c’est très important car ainsi, vous pourrez signifier à votre chien votre désaccord avec cet état d’excitation en l’ignorant et en stoppant immédiatement la séance de jeu. Ainsi, votre chien apprendra à contrôler ses états d’excitation car s’il ne le fait pas, il ne joue tout simplement plus.

Cas n°4 : « Lorsque des invités arrivent à la maison, mon chien est intenable et se fait pipi dessus »

Si c’est le cas de votre chien, vous devez travailler davantage sur la gestion des contacts de votre chien. En effet, il doit comprendre que ce n’est pas à lui d’accueillir vos invités, et surtout pas dans ces circonstances. Ainsi, apprenez à votre chien les indications « au panier » et « pas bouger » afin que vous puissiez le contrôler dès que des personnes arrivent chez vous.

Et surtout, j’insiste, vos invités doivent adopter la même attitude que la votre, et nous l’avons vu précédemment, c’est un gage de réussite dans la résolution de votre problème actuel.

Passons maintenant aux différentes attitudes qu’adoptent beaucoup de maitres et qui sont pourtant contre-productives face à la bonne résolution de votre problème :

  • Ne mettez pas le museau de votre chien dans sa bêtise, cela n’a aucun intérêt éducatif et est, de plus, très humiliant pour votre chien.
  • Ne portez pas d’attention à votre chien lorsqu’il est trop excité. Je sais que cela peut paraitre compliqué mais c’est la seule solution pour, qu’à terme, votre chien comprenne que ce comportement ne lui permet pas d’avoir toute votre attention, bien au contraire.
  • Ne punissez pas votre chien d’avoir uriné accidentellement car il ne le fait pas de manière volontaire et n’arrive simplement pas à contrôler ses sphincters. Le fait de l’ignorer aura bien plus d’impact.
  • Ne caressez pas votre chien, ne lui parlez pas, ne le regardez pas lorsqu’il agit de la sorte.
  • Ne sous-estimez pas ce problème et n’en faites pas une fatalité. Soyez acteur du changement et permettez à votre chien de mieux vivre et surtout de manière plus sereine les différentes situations qui déclenchent ses « pipis de joie ».

Clémentine Turgot
Educateur canin comportementaliste et formatrice chez Nature de Chien
www.naturedechien.fr

27359898ea6be05f9f8855f70da20d04...................