Mon chien fugue

Vous en avez marre de recevoir des coups de fils bien trop régulièrement de personnes qui vous appellent car elles viennent de récupérer votre chien.

Vous n’en pouvez plus de passer vos soirées à chercher votre toutou qui s’est encore enfui ?

Je vous propose de voir ici pourquoi est-ce que votre chien est fugueur et surtout que faire pour régler ce problème.



Pourquoi votre chien est fugueur ?

Tout d’abord, il est important de bien faire la différence entre un chien qui ne revient pas quand vous l’appelez en balade et un chien qui fugue intentionnellement. Lorsque l’on parle de chien fugueur, on est bien là en présence d’un problème de comportement et non d’un « simple » problème d’éducation facilement corrigible comme le rappel au pied ou le suivi naturel de votre chien. Je vous invite d’ailleurs à relire notre article sur le rappel si vous n’arrivez plus à lâcher votre chien par peur qu’il ne revienne pas.

Un chien qui fugue est un chien qui va intentionnellement creuser un trou sous la clôture ou carrément sauter par-dessus, ouvrir les portes ou passer le portail pour aller vaquer à ses occupations.

Votre chien n’est pas suffisamment promené

Sachez que 9 fois sur 10, un chien qui fugue est un chien qui n’est pas suffisamment sorti. Lorsque des maitres viennent me voir pour me faire part de ce problème de fugue mais qu’ils me disent dans la même phrase qu’ils ne comprennent pas puisqu’il a tout de même accès à tout le jardin… Une question me vient directement à l’esprit : « Mais … Vous le sortez quand même tous les jours ? » Et bien oui, dans le jardin me répondent-ils dans 90% des cas ! Ah .. D’accord, et bien ne cherchez plus : vous avez la solution. Sortez votre chien !

N’oubliez pas, votre chien a besoin de sortir quotidiennement minimum 30 minutes par jour. C’est un besoin social qui lui permet de se dépenser, de sentir toutes les odeurs laissées par les copains et parfois même d’y répondre. Que vous ayez un immense jardin ou un appartement, votre chien en aura bien vite fait le tour et finira par s’ennuyer et donc décidera, seul, d’aller se promener pour répondre à son besoin de découverte. Dites-vous que votre chien préfèrera grandement découvrir le monde à vos côtés que seul. Alors profitez-en et faites-lui plaisir, pour son bien.

« Oui, d’accord j’entends bien mais quand je promène mon chien il est insupportable, il tire sur sa laisse et je n’en peux plus »

Travaillez la marche en laisse

Voici comment éviter un problème et en créer un autre ! Travaillez avec votre chien la marche en laisse, ne lâchez rien et surtout ne baissez pas les bras. C’est un cercle vicieux dans lequel il ne faut pas rentrer : votre chien tire, donc vous le promenez moins, donc les rares fois où vous le reprenez en laisse il est trop excité, donc il tire de plus belle, donc vous ne le sortez plus du tout, donc il fugue.

Si vous avez envie que votre chien soit bien dans ses pattes, prenez du temps pour vous occuper de lui et faire que votre relation soit plus harmonieuse.

Votre chien est excité sexuellement

Par ailleurs, si vous retrouvez systématiquement votre chien chez les voisins qui, oh malheur, ont une belle petite chienne en chaleurs, pensez à la castration, cela pourrait permettre de limiter son instinct sexuel. Si c’est chez un copain de même sexe qu’il se retrouve systématiquement : pensez à toujours proposer des rencontres régulières avec ses congénères, c’est un besoin très important pour votre chien et cela a pour autre bénéfice de lui permettre de renforcer et entretenir ses codes canins et cela évite une éventuelle dyssocialisation future.

Votre chien fugue par faim

Si votre chien fugue pour aller fouiller dans les poubelles ou finir les gamelles des copains voisins,  en bref, s’il décide d’aller se servir tout seul chez les autres tous les soirs : n’hésitez pas à fractionner sa ration quotidienne en plusieurs repas et si possible à des horaires complètement variables.

Le cas des chiens de chasse ou des chiens avec un très fort instinct prédateur

Si vous avez un chien de chasse ou un chien avec un très fort instinct prédateur, il y a plusieurs petites techniques qui pourront vous aider à limiter cet instinct, mais l’oubliez pas qu’il sera impossible de l’éliminer complètement. « Chassez le naturel, il revient au galop » dit-on n’est-ce pas ?

Tout d’abord, je vous invite à proscrire tous les jeux de lancés (balles, bâtons, frisbee) car cela renforce l’instinct de poursuite de votre chien. Il est davantage conseillé de travailler avec votre chien le pistage par exemple afin de l’habituer à utiliser cet instinct mais de manière contrôlée. Attention, il faut le faire régulièrement, être assidu et cohérent. N’hésitez pas à vous renseigner auprès des clubs canins qui pratiquent cette activité autour de chez vous.

Faites-lui aimer votre jardin

Je vous conseille également de renforcer le plaisir d’être dans le jardin. Ne le laissez pas systématiquement dehors quand il a fait une bêtise ou que vous partez travailler. Jouez avec lui régulièrement, cachez des friandises, des jouets, des os à mâcher, etc. dans votre jardin lorsque vous partez. Imaginez bien que s’il ne se sent pas bien dans cet espace, il voudra en partir à tout prix.

En clair, vous l’aurez compris, dans la majorité des cas : les chiens fuguent par manque d’activité, donc n’hésitez plus, lâchez-vous sur les balades, les séances de jeux et les temps de complicité avec votre toutou !

Si cela ne suffit vraiment pas, si votre chien continue à fuguer : renforcez vos clôtures ! Parfois il suffit de la rehausser si le chien saute par-dessus ou de l’enterrer s’il creuse pour s’enfuir.

Rappelez-vous qu’avoir un chien nécessite de lui offrir un environnement sécurisé et adapté.

Votre attitude face à la fugue

Et dernière astuce qui, à mon sens, est très importante : ne grondez pas votre chien lorsqu’il revient de son petit tour en solitaire ! Sachez qu’il aura le choix entre rester tout seul tranquille à sentir toutes ces odeurs et revenir chez lui tout en sachant qu’il se fera punir. Le choix est vite fait vous ne croyez pas ? Malgré le fait qu’il soit parti plusieurs heures ou plusieurs jours, malgré le fait que vous soyez agacé de ses multiples fugues et malgré le fait qu’il vous fasse une énorme frayeur à chaque fois : lorsqu’il revient c’est la super fête, la plus belle qu’il n’ait jamais connue ! N’oubliez jamais que les chiens vivent dans l’instant présent, si vous le grondez d’être parti, lui, de son point de vue de chien, il comprendra que son humain le gronde d’être rentré : mauvaise stratégie !

Clémentine Turgot
Educateur canin comportementaliste Nature de Chien
www.naturedechien.fr

nature-de-chien-logo

37c5636ca1afb90275733fdc036eeee2PPPPPPPPPPPPPPPPPPPP