Préparer son chien à l’arrivée d’un bébé

Pour un enfant, grandir avec un chien a de nombreux bienfaits. En effet, le chien contribue à l’éveil de l’enfant, mais aussi à son éducation.

L’enfant apprend parfois à s’occuper de l’animal, à le respecter et à devenir, en quelque sorte, petit à petit responsable. Ce sont des aspects qui sont très importants pour le développement de l’enfant.

Néanmoins, il ne faut surtout pas oublier que ce sont les parents qui sont avant tout les maîtres et les référents du chien. J’entends souvent des maîtres me dire que leur chien écoute beaucoup mieux leur enfant. Cela peut être vrai, mais cela ne signifie en aucun cas que l’enfant est le maître du chien.

Il existe deux cas de figure, soit vous avez déjà des enfants et vous adoptez un chien, soit vous avez déjà un chien et vous attendez un enfant.



Avant l’arrivée du bébé

Je vous propose différents conseils concernant la deuxième option à savoir : vous avez déjà un chien et vous attendez un enfant. Vous souhaitez préparer son arrivée ? Alors voici quelques astuces pour permettre une bonne préparation :

  • Assurez-vous que votre chien soit correctement socialisé aux enfants et notamment aux bébés.
  • Pensez à bien travailler l’obéissance de votre chien : s’il vous écoute bien à la voix, alors ce sera plus simple pour vous de lui demander, par exemple, d’aller au panier lorsque vous trouverez que votre chien est trop proche du futur bébé.
  • Faites attention si votre chien à tendance à sauter : il est essentiel de régler ce problème au plus vite car cela pourrait être dangereux pour le bébé. Mettez dès maintenant des interdictions en place. Mon petit conseil, lorsqu’il saute : tournez vous ! Cela vous protège d’une part, vous et votre bébé mais vous permet également d’ignorer complètement votre chien (et oui, en vous tournant : vous ne le regardez pas, ne le touchez pas et lui parlez pas).
  • Si votre chien est de nature sensible aux changements, n’hésitez pas à commencer un traitement de Fleurs de Bach pour l’aider à s’adapter plus facilement et sans trop de stress.
  • Je vous invite également à préparer votre maison : interdisez dès le début la chambre de votre enfant à votre chien. De même pour l’accès au canapé, interdisez-le dès maintenant pour ne pas créer de conflit lorsque votre enfant mangera ou jouera sur le canapé par exemple. Néanmoins, si vous souhaitez tout de même garder des moments de complicité avec votre chien le soir sur le canapé : réglementer son accès. C’est à dire que votre chien y accède uniquement lorsque vous l’y autorisé.
  • Surtout, ne changez pas la routine de votre toutou de manière trop brutale ! Bien entendu, l’arrivée d’un bébé au sein d’un foyer perturbe énormément le quotidien, mais je vous invite à garder à l’esprit que votre chien est également un membre de ce foyer. Si vous savez que vous n’aurez plus autant de temps à lui accorder, préparez-le à ce changement de manière progressive tout en gardant à l’esprit que votre chien a besoin de se dépenser quotidiennement minimum 30 minutes par jour en dehors du jardin, ne l’oubliez pas ! Et pourquoi pas faire appel à un Dog Sitter après tout ?

Après l’arrivée du bébé

Ça y est, maman et bébé sont rentrés à la maison après un séjour à la clinique. Il aura d’ailleurs été préférable que la papa rapporte un vêtement imprégné de l’odeur du bébé à la maison pour que le chien commence d’ores et déjà à s’habituer à l’odeur du nouveau membre du foyer.

Première chose importante à retenir : il n’est pas nécessaire de présenter votre bébé à votre chien. Grâce à ses sens très développés, il sera déjà bien au courant de sa présence, ne vous inquiétez pas. De plus, dans la majorité des cas, le chien comprend très vite que ce nouvel habitant est très important et il se montrera vigilant et doux.

Les cris et les pleurs du bébé

Parlons maintenant des cris et pleurs de l’enfant : le sujet qui fâche ! Et oui, ces moments merveilleux que l’on vit lors des premiers mois, puis premières années et qui sont déjà pour nous très désagréables, alors mettez vous à la place de votre chien qui a une ouïe bien plus développée que la notre.

Alors à vous d’être bien vigilant ! Si vous observez un état de stress chez votre chien dans ces moments de cris ou de pleurs, n’hésitez pas à le changer de pièce ou à le mettre dehors. Surtout, ne le caressez pas lorsqu’il stress pour ne pas renforcer ce comportement. Ignorez-le et proposez lui quelque chose, de manière neutre, de plus apaisant pour lui (changement de pièce par exemple).

En revanche, au moindre signe d’agressivité, je vous recommande de contacter un éducateur canin professionnel ou votre vétérinaire pour parler de ce problème. Parfois, une incompatibilité engendre une obligation de placer le chien dans une autre famille sans enfants pour d’évidentes raisons de sécurité.

Des règles simples pour une parfaite cohabitation

Nous avons tous malheureusement en tête d’affreuses histoires concernant des chiens qui agressent des enfants, les blessent et parfois même les tuent. N’attendez pas l’accident, mettez dès à présent ces quelques règles en place à la maison pour éviter la morsure :

  • Le panier du chien : c’est zone interdite ! Il ne faut jamais déranger un chien lorsqu’il est dans son panier, c’est valable pour les adultes comme pour les enfants. C’est un espace qui appartient au chien, où il sait qu’on ne viendra pas l’embêter, et si c’est le cas : sa réaction peut être dangereuse. C’est d’ailleurs pour cette raison que je vous recommande d’interdire le canapé et le lit à votre chien, car il pourrait s’approprier cet espace et en faire « son panier ».
  • Souvenez vous : l’enfant n’est pas le maître du chien ! Même si s’occuper du chien permet de responsabiliser l’enfant, les parents doivent toujours rester vigilants aux différents contacts entre le chien et l’enfant. Un enfant ne saura pas détecter les signaux d’apaisement ou les attitudes révélatrices du chien.
  • Règle très importante !!! : les enfants ne doivent jamais rester seuls avec un chien ! JAMAIS ! Ne laissez jamais un enfant sans surveillance avec un chien. Un accident est trop vite arrivé.
  • N’oubliez pas qu’un chien considèrera l’enfant comme un chiot jusqu’à ce que l’enfant ait atteint l’âge de la puberté. Il est donc conseillé de ne pas laisser les enfants donner des ordres trop fermes et strictes au chien, lui prendre ses jouets ou l’embêter lorsqu’il mange.
  • Comme je vous le recommandais précédemment : interdisez tout accès aux chambres, y compris celle de l’enfant. Cela évitera, en plus, que votre chien prenne et/ou détruise les jouets de l’enfant.

Vous voilà maintenant prêt à accueillir un enfant, ou un chien ! Bref, vous voilà prêt à faire que cette cohabitation soit la plus harmonieuse possible. Les maitres mots sont : vigilance, prudence, anticipation et respect de chacun.

Clémentine Turgot
Educateur canin comportementaliste Nature de Chien
www.naturedechien.fr

nature-de-chien-logo

f8d2f0967f7013bc4a266f0b64b5b588~~~~~~~~~~~