Quels jeux privilégier et quels jeux éviter ?

Jouer avec son chien est un réel moment de plaisir et de complicité entre le maître et son chien.

Mais faut-il encore jouer à des jeux « éducatifs » pour lier l’utile à l’agréable et non à des jeux qui vont venir exciter de manière trop intense le chien et le conditionner à des comportements pouvant parfois être gênants au quotidien.



Les avantages du jeu

  • Le jeu renforce le lien que vous avez avec votre chien, notamment lors de l’apprentissage d’exercices par le jeu. Votre chien vous associe à quelque chose de positif et obéit donc par coopération plutôt que par crainte.
  • Le jeu répond aux besoins de votre chien qui, en plus des besoins primaires, a des besoins dit « sociaux » et le jeu en fait partie ! Votre chien a besoin, pour son équilibre, de stimulations physiques, bien entendu, mais aussi de stimulations mentales et les jeux éducatifs y contribuent.
  • Le jeu permet d’apprendre à votre chien à se canaliser notamment avec la gestion des états d’excitation. Nous le verrons par la suite, mais les jeux d’auto-contrôles permettent « d’allumer » et « d’éteindre » l’excitation de votre chien sur commande.
  • Le jeu est un réel moyen pour apprendre des choses à votre chien, le jouet devenant alors la récompense ultime. L’apprentissage par le jeu est notamment conseillé pour les chiens sensibles du bidon qui ne peuvent pas ingérer une multitude de friandises mais qui ont tout de même besoin d’une forte motivation dans les débuts de l’apprentissage.
  • Une bonne séance de jeu permet à votre chien d’évacuer son trop plein d’énergie et d’avoir une réelle dépense : parfait lorsqu’il pleut et que vous n’avez pas la possibilité de proposer à votre chien de longues balades en forêt par exemple.

Les jeux à privilégier pour le chien

Les jeux de recherche

Le premier sens développé de votre chien est son odorat, vous devez donc lui proposer des stimulations olfactives le plus souvent et régulièrement possible. Et pour ce faire, les jeux de recherche sont plus qu’adaptés ! Vous pouvez jouer à cache cache en cachant des friandises un peu partout dans le salon ou dans le jardin en incitant votre chien à chercher. Vous pouvez également créer un tapis de fouille (appelé également Snuffle Mat) où vous pouvez y cacher des friandises et inviter votre chien à les trouver. Pour les chiens de chasse, ces jeux sont essentiels car cela leur permet de canaliser leur instinct de recherche et surtout de répondre à leurs besoins. Au quotidien, vous pouvez même proposer la ration de croquettes de votre chien éparpillée un peu partout dans le jardin ou le salon par exemple.

Les jeux d’agilité : en club ou à la maison avec de la récup !

Rien de mieux pour travailler et donc améliorer la dextérité motrice de votre chien. De plus, les parcours d’agility permettent de travailler la concentration de votre toutou ou encore son endurance.

Attention tout de même à bien respecter la condition physique de votre chien, il faut y aller progressivement et ne pas vouloir en faire un chien de compétition trop vite. De plus, ces exercices/jeux sont tellement intenses en termes de dépense physique et mentale qu’il est très important de proposer à votre chien un échauffement (en lui proposant une balade et en le faisant bien marcher avant la réalisation d’un parcours).

Les jeux éducatifs/ludiques

Que vous ayez un chiot ou un chien adulte, il n’est jamais trop tard pour lui apprendre de nouvelles choses. Même si cela peut vous paraitre inutile, votre chien a besoin d’être stimulé intellectuellement tout au long de sa vie. A titre personnel, j’ai appris à mon chien de 5 ans (qui n’avait jamais appris de « tours ») à donner la patte, aboyer, se secouer, éternuer (oui, oui !) et reculer sur commande. Alors, certes, l’apprentissage est plus long, il faut être davantage patient mais il ne faut surtout rien lâcher ! L’avantage certain de ces jeux/exercices éducatifs, en plus de faire de votre chien un vrai chien de cirque, est que cela ne nécessite aucun investissement particulier, si ce n’est votre investissement personnel et votre motivation pour y parvenir.

Les jeux d’auto-contrôle : le on/off

Le fameux jeu du « on/off », qu’est-ce que c’est ? Et bien, nous en parlions un peu plus haut, c’est un jeu qui vous permet d’allumer et d’éteindre votre chien sur commande ou du moins de l’exciter puis de le stopper dans son excitation. Pour ce faire, rien de plus simple : munissez-vous d’une corde à nœuds ou d’une balle reliée à une ficelle. Jouez avec votre chien en l’incitant à chopper le jouet (pas votre main attention), ayez une posture courbée et une voix assez aiguë et entrainante. Au bout de quelques secondes, redressez-vous (soyez droit comme « i ») et dites à votre chien une indication de renoncement : tu laisses ou stop par exemple. Si votre chien ne lâche pas, n’hésitez pas à troquer avec un autre jouet ou une friandise. Dès que votre chien lâche son jouet, récompensez le chaleureusement et recommencez une session de on/off !

Les jeux de réflexion

Rien de mieux lorsqu’il pleut ou que vous n’avez pas pu proposer une bonne dépense à votre chien ! Ces jeux sont idéaux pour travailler et développer l’intelligence et la concentration de votre chien. On en voit énormément sur internet, vous savez, ces constructions impressionnantes en bois avec une quantité folle de petites trappes à soulever, de cordes à tirer, etc, pour récupérer des friandises. Si vous n’avez pas une âme bricoleuse, vous pouvez simplement acheter des jouets d’occupation tout fait en magasin spécialisé. Autre jeu possible, et pour celui ci, nul besoin de beaucoup de matériel : la cache de friandises sous un gobelet, mélangé à plusieurs gobelets vides. Votre chien devra donc trouver le gobelet contenant les friandises. Il existe énormément d’autres jeux tels que celui-ci, à vous de faire preuve d’imagination pour stimuler physiquement, olfactivement et mentalement votre toutou ! Pensez-y, il vous remerciera (à sa façon).

Les jeux à éviter

  • Les jeux de lancer de balles : les jeux de lancer augmentent l’instinct de poursuite du chien et ont tendance à sur-exciter le chien de manière trop intense. Ces jeux ne sont pas recommandés pour les chiens n’ayant pas un bon rappel et ayant du mal à « décrocher » de la balle. De plus, ces jeux de lancés n’ont clairement aucun intérêt éducatif.
  • Les jeux de lancés de bâtons/pierres : ces jeux sont très dangereux si jamais votre chien reçoit le bâton ou la pierre sur la tête ou encore s’il « choppe » l’objet au vol, risquant de s’étouffer ou encore de se déchirer le palais ou se casser les dents.
  • Les jeux à plusieurs chiens : ces jeux peuvent être bien, faut-il encore s’assurer que les chiens présents ont de bonnes notions de partage des ressources ! Il n’est pas question de déclencher une bagarre à cause d’un jouet, on perdrait ainsi tous les bénéfices du jeu !
  • Les jeux sans jouet : votre chien ne doit pas vous considérer comme son jouet, ayez donc toujours un objet pour interagir avec lui car à terme; il pourrait finir par vous blesser comme s’il mordait dans son jouet.
  • Les jeux avec des jouets non adaptés : enfin, soyez vigilants au gabarit des jouets que vous utilisez, un jouet trop gros pourrait frustrer votre chien qui n’arriverait pas à l’attraper et un jouet trop petit pourrait finir dans la gorge de votre chien si jamais il l’attrape au vol par exemple.

A vous de jouer !

Clémentine Turgot
Educateur canin comportementaliste et formatrice chez Nature de Chien
www.naturedechien.fr

eacdc7647c626482f5ebcd9ec5cf67fb##########################
error: Ce contenu est protégé par Copyright