Races de chien

Vous êtes ici: Accueil Accueillir un chien Les races de chien

C



Chiens de race ou chiens croisés : quelles différences?

Choisir d’adopter un chien de race plutôt qu’un chien croisé ou bâtard dépend en fait du rôle que le chien peut jouer au sein du foyer. Si l’ animal de compagnie est destiné à un travail clairement défini (chasse, garde, traineau…) ou tout simplement à des concours canins, il est préférable pour les propriétaires de se tourner vers un chien de pure race. Si, au contraire, le chien n’est simplement qu’un compagnon de tous les jours, un chien croisé pourra correspondre tout aussi bien aux attentes de ses maîtres qu’un chien de race.

Notez que les chiens croisés sont moins chers à l’achat que les chiens de race mais ce sont des animaux dont on ne peut pas certifier l’origine des parents par opposition au chien de pure race. Par conséquent, en adoptant un chiot bâtard, on n’est jamais sûr de ce à quoi il ressemblera une fois adulte. En contrepartie, les chiens bâtards, aussi de façon plus désuète appelés corniauds, sont réputés plus robustes et résistants aux maladies congénitales.

A l’inverse, choisir un chien de race plutôt qu’un croisé vous permettra de prévoir ce que donnera votre chiot une fois devenu adulte en vous basant sur les standards de la race.

Il s’agit d’une description physique détaillée de ce que devrait être le chien parfait pour chaque race. Ces standards sont utilisés lors d’expositions canines et permettent aux juges de déterminer la conformité physique et comportementale des chiens. C’est également un outil pour les éleveurs professionnels qui s’en servent pour éliminer des lignes dotées de particularités considérées comme des défauts. En adoptant un chiot de race, vous aurez donc une idée des caractéristiques morphologiques et les aptitudes génétiques que votre animal développera.

Cependant, le côté « négatif » réside dans le fait que  les chiens de race ont un prix d’achat bien plus élevé et sont plus susceptibles de développer des maladies héréditaires que les chiens croisés. Enfin, répondre à un standard de race ne signifie pas pour autant que tous les chiens d’une même race auront le même caractère. Chaque chien est unique et se construit une personnalité au fil de ses rencontres et de ses expériences. Ne l’oubliez pas !

Pedigree, L.O.F : qu’est-ce que c’est ?

Pour veiller à l’expansion de chaque race en respectant les normes de son standard, de nombreux pays ont créé leur Livre des Origines. Le Livre des Origines Français (le L.O.F.) répertorie toutes les origines de chiens de race française. Ce qu’on appelle le pedigree d’un chien est d’ailleurs un extrait de ce fameux registre contenant de nombreuses informations concernant ses origines. En réalité, c’est un peu la carte d’identité de votre compagnon de race. Lors de son adoption, le propriétaire ou l’éleveur doit absolument vous fournir une attestation de vente, un carnet de vaccination signé par un vétérinaire, un certificat de tatouage ainsi que le document officiel d’inscription provisoire au Livre des Origines Français pour un chiot ou le pedigree pour un chien adulte.

Quelle race de chien pour quel maître ?

Qu’il soit un courageux gardien de domaine ou de troupeau, un vaillant chasseur ou rapporteur, ou bien encore un endurant sportif, le chien de race est un agréable compagnon. En vous basant sur les aptitudes et les spécificités héréditaires d’une race, chaque maître trouvera forcément la race de chien qui correspond à sa passion ou à son style de vie.

Les grands sportifs auront plus de facilité à entretenir de bons rapports avec un chien qui partagent leur passion du footing, de même qu’une mère de famille aura tendance à se laisser séduire par un chien joueur et protecteur avec les enfants. Ainsi, les sportifs ont tendance à orienter leur choix vers des chiens qui ont besoin de se dépenser quotidiennement comme les chiens de berger à savoir le berger allemand, le berger Picard, le beauceron, le border collie, le berger australien, ou les chiens de montagne habitués aux grands espaces : le chien de montagne des Pyrénées, le grand bouvier Suisse, le bouvier des Flandres.

Les chasseurs, en fonction de l’activité pratiquée se tourneront vers le chien courant comme le basset bleu de gascogne, le billy, le français blanc et noir ou vers un chien d’arrêt comme l’épagneul breton, le pointer, le braque allemand ou les leveurs de gibier comme par exemple le cocker spaniel.

Les personnes recherchant un chien pour la famille s’orienteront vers des chiens naturellement doux et protecteurs avec les enfants comme le bouvier bernois, le boxer, le riard, le labrador, le golden retriever, le collet, le rottweiler, le beagle,et bien d’autres encore comme le shitzu. Enfin, les amateurs de chien de poche trouveront leur bonheur avec des petits chiens de compagnie comme les bichons frisés ou maltais, les caniches, les chihuahuas, les Yorkshire ou les bouledogues français. Attention, certaines personnes pensent que le Jack Russel est un chien de poche et sont surpris une fois le chien adopté de constater que c’est un chien très dynamique qui a un réel besoin de se dépenser et d’avoir une activité physique régulière.

Race de chien : quelques précautions à prendre

Si vous faites l’acquisition d’un chien de race que vous ne connaissez pas encore, prenez le temps de bien vous informer sur les maladies héréditaires pour lesquelles votre futur compagnon a des prédispositions afin d’être un peu plus préparé à en reconnaître les symptômes s’il développe effectivement la maladie.

Comme chaque chien de race a été créé pour un rôle bien défini, méfiez-vous des aptitudes héréditaires de votre futur compagnon. Par exemple, si votre foyer compte déjà des hamsters, il est déconseillé d’accueillir un terrier, chien spécialisée dans la traque des rongeurs. Certains chiens d’arrêt comme les setter ou les épagneuls ont également du mal avec les oiseaux en cage. Essayez donc de bien vous renseigner sur les prédispositions naturelles de votre compagnon, sur chaque race de chien qui vous inéresse avant d’arrêter votre choix et devoir le faire cohabiter avec son « ennemi ancestral ».

31dd6ee65c699dd57a5418bb7f0b8121IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII