Bouvier bernois

Le Bouvier Bernois, ce magnifique chien originaire de Suisse, vous fera sûrement craquer avec ses longs poils et ses allures de gros nounours. Ces chiens principalement adoptés comme chiens de compagnie n’en restent pas moins des chiens qui auront besoin d’une éducation dès leur plus jeune âge pour, notamment, apprendre à ne pas tirer en laisse. Bon chien de garde, il sera aussi essentiel de le socialiser un maximum durant la première partie de sa vie afin d’éviter les problèmes de peur ou d’agressivité.

Fiche d’identité

Noms : Bouvier Bernois, Berner Sennenhund, Bouvier de Berne, Dürrbächler.

Groupe : Groupe n° 2 : Chiens de type Pinscher et Schnauzer – Molossoïdes – Chiens de Montagne et de Bouvier Suisses. Section n°3 : Chiens de montagne et de bouvier suisses. Sans épreuve de travail.

Taille : entre 64 et 70 cm pour les mâles et entre 58 et 66 cm pour les femelles.

Poids : entre 50 et 60 kg pour les mâles et entre 40 et 45 kg pour les femelles.

Couleur : Tricolore de noir, feu (brun, rouge) et blanc.

Le Bouvier Bernois est majoritairement noir. Il a le plastron blanc, ainsi que le bout des pattes et de la queue blanche. Par ailleurs, le bouvier bernois a des taches feu au niveau de la gueule et des membres, ainsi qu’au-dessus des yeux.

Corps : trapu, bien équilibré.

Poil : le poil long du Bouvier Bernois est lisse ou légèrement ondulé.

Entretien du poil : brossage hebdomadaire + 1 brossage tous les deux jours en période de mue (2 fois par an).

Tête : i a une tête puissante mais équilibrée par rapport au reste du corps. Le crâne est un peu bombé.

Yeux : brun foncé, ils sont en forme d’amande.

Le Bouvier Bernois peut avoir les paupières lâches mais cela est considéré comme un défaut au niveau des standards de la race.

Oreilles : les oreilles de cette race de chien sont triangulaires et tombantes, elles s’arrondissent également vers leur extrémité. Elles sont attachées haut.

Queue : la queue du Bouvier Bernois est touffue et peut atteindre le jarret. Elle est portée basse au repos et atteint le niveau du dos voire un peu plus haut quand le chien est en action.

Espérance de vie : entre 8 et 10 ans.

Besoin de dépenses : modéré.

Le Bouvier Bernois est un chien lourd et par conséquent peu sportif. Il appréciera et demandera évidemment une balade journalière mais il n’est pas le meilleur candidat pour vos balades en vélos, surtout s’il fait très chaud.

Activités possibles : attelage de carriole pour le plaisir (attention à ne pas pratiquer cette activité tant que votre chien n’a pas terminé sa croissance). Le Bouvier Bernois peut aussi être utilisé comme chien d’assistance ou chien thérapeuthe.

Vie en appartement : déconseillé.

Note : Il n’est pas impossible de faire vivre un Bouvier Bernois en appartement, mais il se trouve que le gabarit de ce chien peut rendre la cohabitation difficile. Il est donc important d’étudier la configuration de votre logement avant de prendre une décision.

Compatibilité avec les enfants : possible.

Note : Comme pour tous les chiens, il sera nécessaire de le socialiser positivement aux enfants et ce dès son adoption. Par ailleurs, la taille et le poids de ce chien peut le rendre brusque et “maladroit” surtout lors de la puberté. Il faudra lui apprendre à faire doucement notamment si vous avez des enfants en bas âge.

Cout d’acquisition : entre 900 et 2000 euros.

Budget mensuel : entre 50 et 100 euros en moyenne.

Cohabitation avec les autres animaux : possible.

Note : Le Bouvier Bernois peut cohabiter avec d’autres animaux à condition de les côtoyer depuis son plus jeune âge.

Robustesse : c’est un chien de grande taille et son gabarit le rend notamment plus fragile que des races plus petites. Sa santé peut être fragile et il est nécessaire d’être attentif à son alimentation afin d’éviter un surpoids entraînant souvent des problèmes de santé annexes. Durant les deux premières années de sa vie, il faudra également être vigilant afin d’éviter les problèmes de croissance par la suite.

Un peu d’histoire

Le Bouvier Bernois vient de Suisse, et plus précisément d’un canton situé en Berne nommé Dürrbachler, qui donna la première appellation à cette race de chien, il reçoit sa dénomination actuelle grâce au professeur Heim en 1913.. Le Bouvier Bernois était principalement utilisé comme chien de garde, de trait et de troupeau. C’est dans les années 1900 que le Bouvier Bernois s’est répandu à toute la Suisse et en Allemagne du sud principalement. Aujourd’hui, ce chien est très populaire surtout en tant que chien de famille.

Son caractère

Le Bouvier Bernois est à l’origine un chien de garde, il peut donc se montrer méfiant vis à vis des inconnus, surtout s’il a été mal socialisé durant la première partie de sa vie. Dans la même logique, le Bouvier Bernois est un chien qui peut avoir tendance à aboyer pour prévenir, par exemple, d’une arrivée à la maison. Dans tous les cas, son instinct de garde ne devra pas être volontairement renforcé au risque de déclencher des comportements agressifs. Pour finir, il sera primordial de le socialiser correctement dès l’adoption en lui faisant vivre des expériences diverses et positives.

Son éducation

Comme pour toutes les races de chien, il est recommandé de commencer son éducation dès l’adoption afin d‘éviter de mettre en place des mauvaises habitudes. Le Bouvier Bernois étant un chien qui deviendra imposant, il sera donc primordial de travailler la marche en laisse rapidement. Au niveau de son éducation, il sera également intéressant de lui apprendre à prendre conscience de son gabarit afin de lui permettre d’être plus attentif lors de ses déplacements et ainsi éviter les bousculades et autres désagréments de ce type. De plus, certains Bouviers Bernois peuvent se montrer sensibles en grandissant ou à l’inverse trop excités. Il sera donc primordial de vous adapter aux spécificités de votre chien et de lui apprendre à se calmer ou inversement à prendre confiance en lui. L’apprentissage par renforcement positif devra être valorisé.

Par ailleurs, le Bouvier Bernois peut se montrer très (voir trop) proche de son maître. Un travail sur le détachement et sur l’apprentissage (positif) de la solitude devra donc être mis en place très jeune. Pour finir, il sera recommandé d’habituer votre chien très jeune aux diverses manipulations, comme le nettoyage des oreilles et le brossage.

Éventuels problèmes de santé

La dysplasie

Le Bouvier Bernois peut être sujet aux problèmes de dysplasie. Souvent, une alimentation adaptée tout au long de sa vie, une activité physique régulière et une vigilance accrue durant sa croissance pourront limiter les risques de dysplasie.

Les cancers

Moins de 10% des Bouviers Bernois seraient touchés par un cancer pouvant se déclarer principalement à partir de 6 ans.

Le syndrome de dilatation et torsion d’estomac

Comme tous les chiens de grande taille, le Bouvier Bernois ne fait malheureusement pas exception et peut être sujet au retournement d’estomac. Pour limiter les risques, son repas peut être fractionné en deux fois dans la journée, une fois la croissance terminée. Et il sera important de ne pas dépenser physiquement votre chien 1 à 2 heures avant et après mangé (à adapter au cas par cas). Le retournement de l’estomac est une urgence absolue qui peut mener à la mort du chien en quelques heures s’il n’est pas pris en charge rapidement ! Le vétérinaire devra alors procéder à une intervention chirurgicale pour sauver le chien dont l’estomac s’est retourné. Cette intervention peut être très couteuse en l’absence d’une bonne assurance santé pour chien. Heureusement, des mesures de prévention simples comme mettre son chien au repos après qu’il ait mangé permettent de se prémunir efficacement contre ce problème.

Les otites

Comme tous les chiens à oreilles tombantes, le Bouvier Bernois est fragile et peut plus facilement développer des otites et autres problèmes auriculaires (comme les gales auriculaires) que des races de chiens ayant les oreilles droites. Il sera donc recommandé de nettoyer régulièrement les oreilles de son Bouvier Bernois pour limiter les problèmes.

L’anomalie des paupières

Appelé aussi ectropion, il s’agit d’un renversement vers l’extérieur de la paupière inférieure. Le Bouvier Bernois peut être sujet à ce problème. Une chirurgie est possible mais reste très complexe.

Chien de grande taille, le Bouvier Bernois est une race sujette au retournement de l’estomac, une urgence absolue qui peut mener à la mort du chien en quelques heures s’il n’est pas pris en charge rapidement ! Le vétérinaire devra alors procéder à une intervention chirurgicale pour sauver le chien dont l’estomac s’est retourné. Cette intervention peut être très couteuse en l’absence d’une bonne assurance santé pour chien. Heureusement, des mesures de prévention simples comme mettre son chien au repos après qu’il ait mangé permettent de se prémunir efficacement contre ce problème.



74fbe77291dd401fe9755e5c7e7a2ca6&&
error: Ce contenu est protégé par Copyright