Braque de Weimar

Fiche d’identité

Nom : Braque de Weimar.

Taille62  à 67 cm pour les mâles et  59 à 63 cm pour les femelles.

Poids : entre 30 et 40 kg pour les mâles et  25 et 35 kg pour les femelles.

Couleur : 3 nuances principales de gris caractérisent la robe du Braque de Weimar : argenté, brunâtre, et gris souris.

Corps : musclé, bien proportionné et harmonieux.

Poil : 2 variétés existent : court ou long.

Tête : dégage une allure noble. Le stop est peu marqué.

Oreilles : assez larges, longues et tombantes.

Queue : attachée bas. La queue du Braque de Weimar est tombante quand le chien est au repos. Elle se dresse dès qu’il est en action.

Espérance de vie : 12 ans.

Un peu d’histoire

Il semblerait que le Braque de Weimar ait été ramené de Palestine lors de la VIIe croisade et serait un descendant de la meute du roi Louis IX (1214-1270).

Plus tard au XVIIIe siècle, le Grand Duc Charles Auguste est le premier à posséder ce chien et à en développer l’élevage. En France, le Cercle des Amateurs du Braque est créé en 1978.

Comportement et capacités

Le Braque de Weimar est avant tout un chien d’arrêt (lors d’une partie de chasse, le chien d’arrêt a pour mission de trouver le gibier, l’arrêter et le rapporter une fois abattu). C’est donc un chien sportif qui a besoin d’énormément se dépenser. La vie en appartement lui sera donc difficile.

C’est aussi un chien très intelligent et très joueur. Il adore les enfants. Vous n’aurez aucun mal à l’éduquer.

Santé

  • Dysraphisme spinal : ensemble de malformations qui touchent la moelle épinière. Les symptômes se manifestent dans les semaines qui suivent la naissance et se traduisent principalement par des troubles de l’équilibre.
  • Hypoplasie du cervelet : les symptômes de cette maladie sont des chutes et des tremblements. Aucun traitement n’existe à ce jour.
  • Spondylomyélopathie Cervicale Caudale (syndrome Wobbler) : un chien en souffrant développera des troubles de la démarche, des douleurs et une démarche raide. Un traitement existe.
  • Syndrome méningite-artérite répondant à l’administration de corticoïdes : cette maladie se traduit par de la fièvre, une démarche raide… Un traitement existe.
83766442f932ed9249be108c6cd74212jjjjjjjj