Cairn terrier

Race Cairn Terrier

Fiche d’identité

Nom : Cairn Terrier.

Taille : entre 28 et 31 cm pour les mâles et entre 26 et 30 cm pour les femelles.

Poids : de 6 à 9 kg selon la taille et le sexe.

Couleur : la robe peut prendre une teinte de sable, roux, gris, bringé ou presque noir. Le masque noir sur le museau est très souvent présent.

Corps : le cairn terrier dispose d’un corps athlétique mais en format réduit !

Poil : composé d’un sous poil doux et abondant et d’un poil rugueux.

Tête : de petite taille mais reste très bien proportionnée avec le reste du corps. Le stop est net. A noter que la mâchoire du cairn terrier est très puissante.

Oreilles : de petite taille et de forme triangulaires, elles sont portées fièrement dressées.

Queue : courte avec un poil abondant.

Espérance de vie : entre 12 et 13 ans.

Un peu d’histoire

Le Cairn Terrier est l’un des plus anciens chiens d’Ecosse. Des documents datant du XIIe siècle mentionnent ce petit chien. Il serait issu du croisement de terriers autochtones des Highlands de l’ouest et de chiens bassets de type primitif (Valhund suédois). Il était autrefois utilisé pour tuer les renards et les loutres. La race fut officiellement reconnue en 1912. C’est un chien très populaire en France.

Comportement et capacités

Il ne faut pas se fier à cette adorable petite boule de poil, le cairn terrier a un sacré caractère ! Il est têtu et son éducation demandera dextérité et fermeté. C’est un véritable clown qui ne tient pas en place.

C’est aussi un grand aboyeur qui a tendance à chercher la bagarre dès qu’il croise un autre chien. Il peut vivre aussi bien à la campagne qu’à la ville, en appartement. Il faut cependant le sortir régulièrement car c’est un chien qui a de l’énergie à revendre et donc de gros besoins de se dépenser.

C’est un excellent choix pour quiconque recherche un premier chien.

Santé

Cette race est sujette à :

  • L’hydrocéphalie se caractérise par une accumulation de liquide au niveau du cerveau. Il existe plusieurs traitements pour soigner cette maladie.
  • Leucodystrophie à cellules globoïdes qui entraîne la perte de la vision, de l’incontinence, et des tremblements. Aucun traitement n’est pour l’heure disponible. Seul existe un test génétique.
  • Luxation héréditaire (primaire) du cristallin.
e34b4c53bfed7109b77eb1e59c7938038888888888888888888888888888888