Chesapeake Bay Retriever

Race Chesapeake Bay Retriever

Fiche d’identité

Noms : Chesapeake Bay Retriever, Retriever de la Baie de Chesapeake.

Taille : entre 58 et 66 cm pour les mâles et entre 53 et 61 cm pour les femelles.

Poids : entre 29.5 et 36.5 kg pour les mâles et entre 25 et 32 kg pour les femelles.

Couleur : la robe peut prendre toutes les nuances de marron.

Corps : de taille intermédiaire, ce chien est solidement taillé. Il dégage une impression de force et de puissance.

Poil : composé d’un sous poil velouté et abondant et d’un poil court (4 cm de longueur au maximum).

Tête : en plus de ses puissantes mâchoires, ce chien présente un crâne imposant (et arrondi). Le stop est moyennement marqué.

Oreilles : fluettes et tombantes.

Queue : de taille intermédiaire.

Espérance de vie : entre 12 et 13 ans.

Un peu d’histoire

Cette race est née en 1807 du croisement de retrievers à poil plat, d’un retriever à poil bouclé, de chiens à loutres, et de chiens originaires de l’île de Terre Neuve.

Comportement et capacités

Le retriever de la Baie de Chesapeake est un chien conçu pour des conditions climatiques extrêmes. Il peut nager sur une longue période dans de l’eau glacée ou briser une couche de glace pour rapporter sa proie. C’est un chien de chasse assez exceptionnel qui dispose d’un flair hors norme !

Quand il se retrouve chien de compagnie, le Retriever de la Baie de Chesapeake est un chien très attachant, joueur et affectueux. Vous pouvez le laisser avec des enfants sans aucun problème.

Bien qu’il soit calme et intelligent, le Retriever de la Baie de Chesapeake nécessite de la fermeté pour son éducation.

Santé

Cette race peut être touchée par :

  • Le collapsus induit par l’exercice : cette maladie résulte d’un effort trop important (voire violent) réalisé par le chien. Les symptômes sont des problèmes d’équilibre voire la paralysie. Après une courte pause, les symptômes se dissipent et le chien peut reprendre une activité (modérée cette fois). Le chien atteint de cette maladie peut vivre avec (à condition de ne pas lui faire faire trop d’exercice). Un test génétique existe.
  • La mucopolysaccharidose de type VI : cette maladie se traduit par des déformations du squelette, une insuffisance cardiaque, … Il n’existe pour l’heure qu’un test génétique.
  • Myélopathie dégénérative : les symptômes (trouble de l’équilibre, voire paralysie) apparaissent vers l’âge de 9 ans. Aucun traitement n’existe. Seul un test génétique est disponible.
a45b56d7d0170f3c55aaac56184bd9e9YYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY