Dogue argentin

Race-Chien-Dogue-Argentin

Fiche d’identité

Noms : Dogue Argentin, Dogo Argentino, Argentine Dogo.

Taille : entre 62 et 68 cm pour les mâles et entre 60 et 65 cm pour les femelles.

Poids : entre 35 et 50 kg selon le sexe et la taille.

Couleur : la robe doit être blanche. Des taches noires sont tolérées autour des yeux (doivent recouvrir au maximum 10% de la surface de la tête).

Corps : molossoïde aux proportions harmonieuses. Il possède une splendide musculature d’athlète.

Poil : court et soyeux.

Tête : possède une imposante musculature au niveau de la tête. Le crâne est imposant. Le stop est assez marqué.

Oreilles : la coupe des oreilles est prohibée depuis 2004. L’attache est haute.

Queue : de petite taille mais large.

Espérance de vie : entre 10 et 11 ans.

Un peu d’histoire

La création de la race commença en 1928. Ses initiateurs, Antonio Nores Martinez et Augustin Nores Martinez, durent attendre la douzième génération pour obtenir la pureté de la race. Plusieurs races ont été mises à contribution pour créer le dogue argentin :  Perro Pelea de Cordobes, Bull Terrier, Mâtin des Pyrénées,  Dogue allemand, Pointer, Irish Wolfhound, Dogue de Bordeaux, Mastiff, Boxer. Le standard fut publié en 1947.

Comportement et capacités

Le dogue argentin est un chien plein de ressources pouvant être utilisé comme chien de compagnie, chien de garde, chien policier, chien de recherche et même chien de chasse.

C’est un chien qui dispose d’un très bel équilibre mental et d’une intelligence supérieure à la moyenne. Ce molosse est très affectueux avec son maître et la famille qui l’accueille. Il est même possible de le laisser seul avec des enfants sans aucun risque.

Il saura aussi s’entendre avec les autres animaux domestiques (chiens, chevaux,…) mais se montrera redoutable avec les animaux sauvages. La vie en appartement sera compliqué, ce chien s’épanouira dans une maison avec un grand jardin.

Problèmes de santé

La race peut être sensible à :

  • la surdité congénitale : cette maladie se traduit par la surdité d’une ou des deux oreilles du chiot. Il n’existe pas de traitement.
  • l’épilepsie essentielle : cette maladie se traduit par des crises convulsives. Un traitement médical existe.
673cdf2297428f768140bd691dccd5a6RRRRRRRRR