Kerry Blue Terrier

race-chien-kerry-blue-terrier

Fiche d’identité

Noms : Kerry Blue Terrier, Terrier Kerry Blue.

Taille : entre 45.5 et 49.5 cm pour les mâles et entre 44.5 et 48 cm pour les femelles.

Poids : entre 15 et 18 kg pour les mâles et entre 13 et 16 kg pour les femelles.

Couleur : toutes les nuances de bleu sont acceptées.

Corps : chien à la musculature athlétique. Les proportions du corps sont harmonieuses. Chien robuste.

Poil : d’une belle longueur, doux et ondoyant.

Tête : très fournie en poil. Le crâne est massif. Le stop est peu marqué.

Oreilles : de taille intermédiaire, elles  sont en forme de « V » et partent vers l’avant.

Queue : attachée haute. Elle est portée avec gaité.

Espérance de vie : entre 13 et 14 ans.

Un peu d’histoire

Aucun document n’existe à ce jour concernant l’existence du Terrier Kerry Blue avant 1847. On suppose qu’il serait le descendant d’une ancienne race de terrier d’Irlande qui aurait été croisée avec un chien de berger. Le premier club d’élevage vit le jour en 1920. La race est quasiment inexistante en France et reste confidentielle en Angleterre.

Comportement et capacités

Le Terrier Kerry Blue peut être utilisé comme chien de chasse. Il est redoutable en chasse en eau profonde face aux loutres. Il est aussi très habile face aux blaireaux (même s’ils sont cachés dans leur terrier). C’est aussi un excellent chien de garde (qui a fait ses preuves dans les camps de prisonniers). Il peut aussi être utilisé pour garder les troupeaux de vaches. Il a été utilisé à une époque pour les combats de chiens.

Comme chien de compagnie, il se montre doux, et  éveillé. Bien qu’ayant un fort caractère, le Terrier Kerry Blue est relativement facile à éduquer. Il restera cependant bagarreur face à d’autres chiens.

Il peut vivre en appartement à condition d’être sorti plusieurs fois par jour et de pratiquer une activité physique quotidienne.

Problèmes de santé

Cette race est sensible :

  • aux abiotrophies corticales cérébelleuses qui se caractérisent par la destruction des cellules dans la région du cervelet. Les symptômes sont des troubles de l’équilibre, des tremblements… Il n’existe pas de traitement pour cette maladie mais un test génétique permet de la dépister.
  • A la myélopathie dégénérative. Cette maladie apparait vers l’âge de 9 ans et se traduit par des troubles de l’équilibre,… Il n’existe pas de traitement, uniquement un test génétique.
  • A la dystrophie neuro-axonale qui se définit par la présence de substances étrangères au niveau du cervelet. Elle apparaît au plus jeune âge du chiot et se caractérise par des problèmes d’équilibre et des tremblements. Il n’existe pas de traitement mais un test génétique permet de dépister la maladie.
  • A la luxation de la rotule.
  • Aux problèmes cardiaques.

Crédit photo : Par Eponimm (Own work) [GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html) or CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons

c879ed0bdf940c18dba3df5af5e79564AAAAAAA