Lévrier irlandais

race-chien-levrier-irlandais

Fiche d’identité

Noms : Lévrier irlandais, Lévrier d’Irlande, Irish Wolfhound.

Taille : un minimum de 78, 5 cm est exigé pour les mâles et de 71 cm pour les femelles.

Poids : entre 54 et 68 kg pour les mâles et entre 40.5 et 60 kg pour les femelles.

Couleur : la robe peut prendre une de ces 6 teintes : gris, bringé, rouge, noir, blanc ou daim.

Corps : grand, le lévrier irlandais est un subtil équilibre en musculature puissante et élégance.

Poil : rude et court.

Tête : de forme allongée et aplatie.

Oreilles : de petite taille, elles sont portées en forme de rose.

Queue : d’une belle longueur, elle arrive à ras du sol.

Espérance de vie : entre 11 et 12 ans.

Un peu d’histoire

Les experts s’affrontent sur les origines du lévrier irlandais. Pour certains, il s’agit d’une race très ancienne dont les origines remonteraient au IVe siècle avant J-C. Pour d’autres, l’Irish Wolfhound serait une race contemporaine (XIXe siècle).

Comportement et capacités

De part son imposant gabarit, le lévrier irlandais est aujourd’hui principalement utilisé comme chien de garde. Son utilisation pour la chasse est restreinte. Son gibier de prédilection (ours et loups) ayant quasiment disparus

Au sein d’une famille, il se montre agréable et calme. Il est un parfait compagnon pour les enfants. Une éducation ferme (mais tout en douceur) et réalisée dès le plus jeune âge est à prévoir.

L’irish Wolfhound n’est absolument pas fait pour une vie en appartement. S’il est provoqué ou que son maître est attaqué, il devient féroce et n’hésite pas à mordre. De longues balades sportives sont à prévoir car ce chien a besoin de se dépenser énormément.

Problèmes de santé

Le lévrier irlandais peut souffrir de :

  • cardiomyopathieDilatée (CMD) : une affection du muscle cardiaque et une dilatation du cœur. Au fur et à mesure de la progression de ce syndrome, une insuffisance cardiaque se développe. Un traitement médicamenteux est possible en fonction des causes du syndrome.
  • cancer des os,
  • retournement de l’estomac,
  • shunt hépatique héréditaire (présence d’un vaisseau  au niveau du foie qui va perturber l’afflux sanguin).

Credit photo : Par Tirwhan [CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons

ba748f59a48b64a7d52332b1c26cadc5lllll