Malamute de l’Alaska

Fiche d’identité

Noms : Malamute de l’Alaska, Malhmut.

Taille : environ 63,5 cm pour les mâles et 58,5 cm pour les femelles.

Poids : aux environs de 38 kg pour les mâles et de 34 kg pour les femelles.

Couleur : toutes les nuances allant du gris au noir sont autorisées. Des taches blanches sont obligatoires sur les pattes, les pieds et le bas du corps.

Corps : harmonieux et très musclé. C’est un chien très puissant.

Poil : le sous poil est abondant. Le poil est de taille intermédiaire et dur.

Tête : massive, elle dégage une impression de douceur. Le stop est léger.

Oreilles : de taille intermédiaire, elles sont en forme de triangle. Le Malamute de l’Alaska les porte dressées.

Queue : elle est attachée à mi-hauteur. Le chien la porte enroulée en panache. Elle est très fournie en poil.

Espérance de vie : entre 12 et 13 ans.

Un peu d’histoire

C’est une race très ancienne, originaire de l’ouest de l’Alaska. A la fin du XIXe siècle, les chercheurs d’or ont tenté de croiser le Malamute d’Alaska avec des Montagnes des Pyrénées et d’autres races en provenance du vieux continent afin d’en améliorer ses capacités physiques. Ces tentatives ont échoué. La race a failli s’éteindre dans les années 1930 mais des éleveurs passionnés ont réussi à la sauver.

Comportement et capacités

Le Malamute d’Alaska porte le surnom de « locomotive des neiges » car il est le moins rapide mais le plus endurant et le plus puissant des chiens de traîneau. C’est un chien très doux et gentil.

Il est dévoué à son maître sans être le chien d’une seule et unique personne. La vie en appartement est à proscrire, le Malamute a besoin de pratiquer quotidiennement des exercices de traîne.

Son éducation demande de la fermeté et peut donner du fil à retordre. Le Malamute d’Alaska déteste la solitude. L’entente avec d’autres chiens peut être problématique au départ, le temps que la hiérarchie s’installe. Lorsqu’elle mue, la femelle perd l’intégralité de son sous poil.

Problèmes de santé

Le malamute d’Alaska peut être sensible à la polyneuropathie (affection des nerfs).

Crédit photo : Par Randi Hausken (http://flickr.com/photos/randihausken/407215321/) [CC BY 2.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0)], via Wikimedia Commons

0f86d39aa072e4658824ce44d165e4bdBBB