Rhodesian Ridgeback

Fiche d’identité

Noms : Rhodesian Ridgeback, Chien de lion africain, Chien de Rhodésie à crête dorsale.

Taille :  entre 63 et 69 cm pour les mâles et entre 61 et 66 cm pour les femelles.

Poids : environ 36.5 kg pour les mâles et environ 32 kg pour les femelles.

Couleur : la robe doit être de couleur fauve unie.

Corps : athlétique avec des proportions harmonieuses.

Poil : court, abondant et doux. Le Lion Dog possède une crête dorsale qui est l’élément distinctif de la race.

Tête : le crâne est aplati. Le stop est net. Le museau est imposant. La face ne doit présenter aucun pli quand le chien est au repos. Une truffe foncée doit être assortie avec des yeux foncés.

Oreilles : de taille intermédiaire, l’extrémité est arrondie. L’attache est haute.

Queue : effilée, elle est de taille intermédiaire. Le Rhodesian Ridgeback la porte légèrement courbée.

Espérance de vie : entre 12 et 13 ans.

Un peu d’histoire

Il n’existe pas de documents permettant de définir les origines du Rhodesian Ridgeback. Le premier standard a été rédigé en 1922. La race fut officiellement reconnue en 1926.

Comportement et capacités

Polyvalence est le terme qui définit le mieux le Rhodesian Ridgeback. Il sait être chien de chasse, de compagnie, de berger, de garde. Autrefois, le Rhodesian Ridgeback avait la capacité de tenir un lion en respect.

Au sein d’un foyer, ce chien est joueur, doux et attentionné. Il est aussi un athlète de haut niveau qui a besoin de faire beaucoup d’exercice. Des balades sportives sont donc à prévoir même si vous l’accueillez dans un grand jardin. Son éducation demandera du savoir faire et de la patience. Il est donc préférable de la confier à un professionnel si vous n’êtes pas expérimenté dans ce domaine.

Problèmes de santé

Le Rhodesian Ridgeback peut souffrir de :

  • Sinus dermoïde : est une sorte de « tube »composé de poils et de sébum que l’on retrouve sur la ligne dorsale. Il est préférable de faire enlever ces tubes par un chirurgien pour éviter tout risque d’inflammation.
  • Abiotrophies corticales cérébelleuses. Cette maladie se caractérise par la destruction des cellules présentes dans le cervelet. Les chiens atteints de cette maladie souffrent de troubles de l’équilibre, de tremblements, … Il n’existe pas de traitement. Seul un test génétique permet de dépister cette maladie.
  • Myélopathie dégénérative. Il s’agit d’une maladie dégénérative des cellules nerveuses de la moelle épinière. Elle apparaît vers l’âge de neuf ans. Il n’existe pas de traitement pour soigner cette maladie. Seul un test génétique existe.
  • Spondylomyélopathie Cervicale Caudale (syndrome Wobbler) entraîne la compression de la moelle épinière au niveau du cou. Les symptômes sont des troubles de l’équilibre, des douleurs au niveau du cou,…Un traitement chirurgical existe.
  • Eversion de la membrane nictitante.
  • Entropion : enroulement de la paupière.
e916b1ac70e3b25d4665e973b0bc9cefhhhhhhhhhhhhhhh