Setter anglais

Fiche d’identité

Noms : Setter anglais, English Setter.

Taille :  entre 65 et 68 cm pour les mâles et entre 61 et 65 cm pour les femelles.

Poids : entre 18 et 30 kg selon la taille et le sexe.

Couleur : la robe peut être bicolore noir et blanc, citron et blanc, orange et blanc, marron et blanc ou tricolore.

Corps : de gabarit moyen, le setter anglais dispose de proportions très harmonieuses qui en font un chien très élégant.

Poil : d’une belle longueur (5-6 cm) le poil est doux et peut onduler.

Tête : de forme allongée, elle est sèche. Le crâne forme un ovale quasi parfait. Le stop est marqué.

Oreilles : de taille intermédiaire, elles sont pendantes. L’attache est haute.

Queue : le setter anglais la porte horizontalement.

Espérance de vie : entre 13 et 14 ans.

Un peu d’histoire

Le setter anglais serait un descendant du braque des cailles ou du chien d’Oysel. La sélection de la race n’a débuté qu’en 1825. Le standard est fixé vers 1860. Les premiers setters anglais sont arrivés en France en 1880. Aujourd’hui, c’est un chien très populaire dans l’hexagone.

Comportement et capacités

Le setter anglais est un excellent chien de chasse (chien d’arrêt : il débusque le petit gibier et indique où il se trouve). De par son élégance, le setter anglais est aussi très utilisé comme chien de concours et d’exposition. Au sein d’un foyer, l’english setter se montre doux, affectueux, et très attaché à son maître. C’est un chien très sociable, qui s’entend à merveille avec les enfants et les autres chiens. L’éducation du setter anglais ne posera pas de problème si vous optez pour une éducation positive afin d’encourager les bons comportements.

Comme la majorité des chiens de chasse, la vie en appartement n’est pas recommandée, il est préférable de l’accueillir dans une maison avec un grand jardin où il pourra faire de l’exercice.

Problèmes de santé

L’english setter  peut être sensible à

  • Dysplasie de la hanche.
  • Surdité congénitale : elle se caractérise par des anomalies au niveau des structures nerveuses de l’oreille. Aucun traitement n’existe. Cette maladie bien qu’handicapante, n’empêche pas le chien d’être un excellent chien de compagnie.
  • Céroïdes lipofuscinoses neuronales : cette pathologie se caractérise par une accumulation de substances dans les neurones du cerveau. La maladie apparait avant la deuxième année de vie du chiot. Le symptôme principal est une vision troublée. Des tests génétiques existent pour dépister cette maladie. Aucun traitement n’est disponible pour la guérir.
  • Ectropion.
  • Kéraconjonctivite sèche : insuffisance de liquide lacrymale.
  • Entropion : enroulement de la paupière.
df26bb012651f49f96cb889de5cab53ezzzzzzzzzzzzz