La reproduction chez la chienne

Faire reproduire sa chienne est une décision importante. Il va donc bien falloir que vous réfléchissiez car cette opération est un véritable investissement en temps et en argent.

Pourquoi voulez vous faire reproduire votre chienne ?

Compte tenu de tous les frais que peuvent occasionner une saillie, il faut bien réfléchir aux raisons qui vous motivent. Vous désirez que votre chienne ait une descendance :

  • soit parce qu’elle possède un pédigrée et que vous aimeriez compléter son arbre généalogique.
  • Soit parce que vous aimeriez tout simplement avoir un chiot de votre chienne.
  • Soit parce que vous aimeriez que votre chienne ait au moins une portée.

Il est vrai qu’accueillir un chiot est une belle expérience. Vous pourrez voir l’évolution de la gestation de votre chienne, sa mise bas. Mais sachez que, contrairement aux idées reçues, votre chienne peut très bien vivre sans avoir de petit. Si les femelles s’occupent très bien de leur progéniture à sa naissance, elles le font par instinct.

Quand les chiots sont sevrés, la mère les repoussent, peu à peu : ses petits deviennent des chiens comme les autres. Et bien souvent, ce n’est pas un mais plusieurs petits que vous allez devoir accueillir. Il va, donc, falloir penser à tout ce que cela implique comme organisation et comme frais.



Qu’est-ce qu’implique une saillie ?

La saillie est une opération réglementée. C’est aussi une opération très coûteuse.

Pour faire saillir votre chienne, il va falloir trouver un mâle. Pour que tout se passe bien et pour ne pas gêner l’étalon, la saillie se passe dans le domicile de celui-ci. Les différents frais, de logement et de transport sont à la charge du propriétaire de la chienne. Il faut ensuite rajouter à ces frais, le prix de la saillie.

Le prix de la saillie est généralement fixé par le maître du chien. Il l’estime par rapport à la valeur de son chien : sa race, son pédigrée…

Si le propriétaire de la chienne ne veut pas financer la saillie. Dans ce cas, il doit donner un chiot au maître du mâle. Ce dernier a le droit de choisir celui qu’il veut. Le fait de ne pas financer la saillie est assez risqué car si la chienne n’a qu’un seul chiot, il revient de droit au propriétaire de l’étalon.

Ensuite, il va falloir placer ou vendre les différents chiots. Dans le cas d’une vente, cette opération ne sera pas très rentable puisque cette somme va vous permettre, en grande partie, à vous rembourser les différents frais que vous aurez avancés. En effet, pour l’équilibre des chiots, on ne peut pas les placer dans une nouvelle famille tant que le sevrage n’est pas achevé donc pas avant l’âge de deux mois. Durant cette période, c’est vous qui devrez les nourrir et payer les frais de vétérinaire.

Accueillir des chiots dans une maison est un vrai travail d’éleveur. C’est une véritable organisation. Il faut leur donner leur repas plusieurs fois dans la journée mais aussi nettoyer l’endroit où ils dorment puisqu’ils ne sont pas encore propres.

C’est aussi une organisation pour vendre les chiots puisqu’il faut passer des annonces, accueillir les éventuels acheteurs.

Si votre chienne est inscrite au LOF, les démarches administratives sont nombreuses. Vous devez faire une déclaration de saillie auprès de la société centrale canine (la SCC) afin de déclarer les naissances des chiots. Ceci vous permettra, par la suite, de les inscrire provisoirement au LOF (le livre des origines français).

La reproduction de la chienne, les réponses à vos questions :

84387065b7920ccf04451c3be2950ba2"""""""""""""""""""""""""""""