Rupture des ligaments croisés chez le chien

Les ligaments croisés sont des ligaments de l’articulation du genou (appelée aussi grasset chez le chien). Ils stabilisent fermement le tibia (l’os le plus petit de la jambe) par rapport au fémur (l’os le plus grand de la jambe). Ils se trouvent à l’intérieur de l’articulation et sont donc croisés.

Qu’est-ce qu’une rupture des ligaments croisés ?

Il y a deux ligaments croisés : le ligament antérieur et le ligament postérieur. Pendant une activité physique, ils sont tendus et évitent une torsion du genou. Celui qui a le rôle le plus important est le ligament antérieur. Grâce à sa présence, le tibia ne peut pas avancer : il évite ce qu’on appelle l’effet tiroir.

En cas de rupture de ligaments croisés, c’est donc le ligament antérieur qui est le plus souvent touché. Tous les chiens peuvent avoir ce genre de rupture mais le risque est plus important sur les chiens de grande taille ou les chiens obèses.



Les causes

Une rupture peut être la conséquence d’une torsion de la jambe de l’animal ou d’une course sur un terrain irrégulier.

Certains chiens peuvent en avoir suite à une maladie dégénérative qui fragilise progressivement les articulations telle que l’arthrose.

La castration des chiens mâles accroît les risques de rupture des ligaments croisés.

Les symptômes

Lorsqu’un chien a une rupture des ligaments, on peut le constater immédiatement car il boite. La douleur est visible car elle est très forte. Il faut donc emmener l’animal immédiatement chez le vétérinaire. En effet, une rupture des ligaments non traitée peut entraîner des complications.

Le vétérinaire peut constater directement la rupture car le genou est gonflé et que son instabilité est flagrante. Des examens complémentaires tels que l’IRM ou le scanner peuvent être effectués.

Que faire en cas de rupture des ligaments croisés ?

Plusieurs solutions sont possibles. Pour certains chiens, on conseille de ne pas opérer. Mais tous les spécialistes ne sont pas d’accord sur cette solution car la convalescence est très longue et la guérison n’est pas certaine.

Il existe plusieurs solutions chirurgicales :

  • La prothèse synthétique : C’est une opération pratiquée sur les petits chiens. Cette prothèse vient remplacer le ligament croisé.
  • Le fascia lata : le fascia lata est une membrane du muscle de la cuisse. On en retire une bande qu’on vient greffer en remplacement du ligament.
  • L’ostéotomie du nivellement du plateau tibial (TPLO) : C’est la chirurgie qui est recommandée pour les grands chiens. Dans ce cas, on ne touche pas au ligament défaillant.

Le tibia est sectionné (ostéotomie) pour changer sa pente. Il passe d’une pente oblique à une pente horizontale. On pose ensuite une plaque pour consolider le tout.

La période de convalescence

Après l’opération, pendant la période de convalescence, le chien ne doit pas faire d’efforts physiques. Il doit toujours être tenu en laisse pendant les promenades.

Si le chien est obèse, il est conseillé de lui faire suivre un régime. Car un animal qui a un fort embonpoint peut être susceptible d’avoir une autre rupture de ligaments sur un autre genou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises HTML étiquettes et attributs:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

75ccd10003a59611265daabb8a0f520999