Faites évoluer le statut juridique des animaux

Nous sommes au XXIeme siècle et parfois, nous nous demandons si nous ne vivons pas encore en plein Moyen Age !

De nos jours, le Code civil considère encore nos animaux domestiques comme des « biens meubles » que vous pouvez inscrire à un compromis de vente avec les fauteuils et l’étagère du salon !  Cet archaïsme du droit français est mis en lumière par la Fondation 30 Millions d’Amis qui se bat pour que les animaux soient enfin considérés comme des êtres vivants et sensibles et non plus comme des objets.  En quoi est-ce important ? Certes, notre Code pénal condamne les actes de cruauté et de maltraitance envers les animaux mais en réalité, peu de peines sont prononcées envers leurs bourreaux. Et pour cause, un magistrat a été conditionné pendant toute sa formation et sa carrière à considérer les animaux comme des choses.



Or, on sait pertinemment que les animaux ressentent de la peine, du plaisir ou de la douleur… et peut être bien même de l’affection. Cette dimension est par ailleurs intégrée au code rural où le bien être des animaux prend une place de plus en plus importante.  Il est donc normal que le Code civil évolue avec notre société.  C’est pourquoi un manifeste rédigé par 20 intellectuels dont Hubert Reeves, le célèbre astrophysicien et président de l’association Humanité et Biodiversité réclame une évolution du statut juridique de l’animal.

Mobilisez vous en allant signer la pétition lancée par la Fondation 30 millions d’amis. Parce que nos compagnons de vie à plumes et à poils nous apportent tant, c’est le moins que l’on puisse faire pour eux.

Vous aimerez lire également:

d6de14c48cc2c9c8dcaa19ba0df9f0db&&&&