Tatouage du chien : avantages et inconvénients

En France, l’identification des carnivores domestiques dont font partie nos chers toutous est obligatoire.

Cette identification repose sur le tatouage de l’animal ou sur l’implantation d’une puce électronique. Si le tatouage est une pratique qui tend à disparaître au profit de la puce électronique, elle reste encore assez couramment utilisée en France. Zoom sur cette méthode d’identification.



Le principe du tatouage

En France, tous les chiens ont l’obligation d’être identifiés avant l’âge de 4 mois. La législation prévoit qu’ils doivent être identifiés aux frais de leur propriétaire avant qu’ils ne soient vendus ou même donnés. Cette identification peut se faire via la pose d’un transpondeur plus couramment appelé, puce électronique ou d’un tatouage.

Le tatouage consiste en un marquage indélébile de la peau du chien par une série de chiffres et de lettres apposés par ordre de priorité, sur la face interne de l’oreille droite, ou de l’oreille gauche, ou de la cuisse droite, ou de la cuisse gauche.

Il existe deux méthodes de tatouage :

  • Le tatouage à la pince. Cette méthode assez cruelle consiste à écraser l’oreille du chien entre les deux mors d’une pince dont un est hérissé d’aiguilles permettant « d’imprimer » les lettres et les chiffres constitutifs du tatouage sur la peau de l’animal. Cette méthode peut se pratiquer à vif, sans anesthésie de l’animal : elle est donc très douloureuse pour le chien. Aujourd’hui, en France, elle est strictement encadrée par la règlementation. Elle ne peut plus être pratiquée que chez les chiots âgés de moins de 4 mois par des tatoueurs habilités par les services de la Direction Départementale de la Protection des Populations.
  • Le tatouage au dermographe. Cette deuxième méthode est identique à celle employée pour les tatouages humains. Elle ne peut être pratiquée que par un vétérinaire et sous anesthésie générale de l’animal afin qu’il ne souffre pas.

Les avantages du tatouage

Au-delà du respect de l’obligation règlementaire, l’identification d’un chien permet de retrouver plus facilement le propriétaire d’un chien perdu ou volé. Le tatouage présente le grand avantage d’être immédiatement lisible par tout un chacun sans la nécessité d’avoir recours à un lecteur comme l’impose la puce électronique. Le numéro de tatouage d’un chien trouvé permet à un vétérinaire ou à un refuge d’interroger le fichier national d’identification des carnivores domestiques (i –cad) et de retrouver en quelques minutes les coordonnées de son propriétaire.

Attention ! Il est nécessaire de mettre à jour les coordonnées du propriétaire du chien tatoué ou pucé figurant sur sa carte nationale d’identification en cas de déménagement, de cession ou de don de l’animal auprès de l’i-cad. Sans cela, l’identification du chien ne permettra pas de retrouver son propriétaire en cas de perte, de fugue ou de vol.

Le tatouage peut être préféré à la puce électronique par les propriétaires de chien de chasse ou de ferme. Ces chiens peuvent être exposés à des champs électriques lors du franchissement d’une clôture électrifiée pour le bétail, ce qui risque de désactiver les puces électroniques implantées.

Les inconvénients du tatouage

Le tatouage présente de multiples inconvénients :

  • Il est douloureux pour l’animal et nécessite une anesthésie générale en cas de tatouage au dermographe.
  • Il arrive qu’un tatouage s’efface ou devienne illisible au cours de la vie du chien. Dans ce cas, il est alors obligatoire de faire réidentifier son animal par un vétérinaire. Le praticien ne pourra procéder à la réidentification qu’après présentation de la carte d’identification de l’animal par son propriétaire. En cas de perte de cette carte, le vétérinaire devra établir un document de déclaration de perte de la carte d’identification et le faire parvenir à la Société Centrale Canine pour réédition de la carte.
  • Le tatouage n’est pas un moyen d’identification suffisant pour voyager avec son chien au sein de l’Union Européenne. Depuis juillet 2011, les animaux de compagnie qui voyagent au sein de l’Union Européenne doivent être munis d’une puce électronique.
  • Le tatouage peut pousser certains voleurs et trafiquants à faire souffrir les chiens en leur brûlant l’intérieur de l’oreille avant leur revente, voire à leur couper l’oreille s’ils ne les destinent qu’à la reproduction. Il est également plus facilement falsifiable que la puce électronique.

Le prix du tatouage

Les prix pratiqués par les vétérinaires pour l’identification des chiens par tatouage varient selon les cabinets entre 45 et 80 €.

dd82085e103154e3b1e6e79f8a83e025FFFF