10 conseils pour rendre votre chien heureux

Tout comme notre propre bonheur, celui d’un chien réside dans des choses très simples.

Un toit, à manger, à boire et de l’affection peuvent suffire à rendre un chien bien dans ses pattes. Néanmoins, je vous propose d’aller un peu plus loin que cela grâce à cette énumération de conseils pour rendre votre chien heureux à vos côtés et surtout épanoui.



Conseil n°1 : Répondre aux besoins de votre chien

Pour que votre chien soit tout à fait épanoui, vous devez pouvoir répondre à certains besoins qui lui sont indispensables, comme les besoins primaires (et évidents) : manger, boire et dormir. Nous verrons dans de prochains conseils comment proposer à votre chien le meilleur endroit pour dormir et la meilleure alimentation à lui donner.

De plus, votre chien a des besoins dits « sociaux » auxquels vous devez absolument répondre. Ils ne sont pas si « évidents » que les besoins primaires pour de nombreux propriétaires de chiens, et cela est bien dommage. En effet, votre chien est un animal sociable, il a besoin de découvrir de nouvelles choses régulièrement et de rencontrer ses autres copains chiens le plus souvent possible.

Pour être certain de répondre correctement aux besoins sociaux de votre toutou, vous devez le promener en dehors de chez vous tous les jours pendant minimum 30 minutes. Attention, cela ne concerne pas uniquement les chiens vivant en appartements, cela concerne également les chiens ayant un jardin. Et oui, votre chien connait son jardin par cœur, il en connait les moindres recoins et les moindres odeurs, vous devez donc lui proposer une dépense olfactive stimulante et quotidienne. Je dis souvent aux personnes qui viennent me voir que, même si elles possèdent un jardin, il faut qu’elles agissent comme si elles vivaient en appartement. Lorsque c’est le cas, il nous parait tout à fait inconcevable de ne pas sortir au moins deux fois par jour notre toutou, et bien quand on a un jardin, ce devrait être la même chose.

Puis, bien entendu, votre chien doit pouvoir rencontrer ses congénères le plus régulièrement possible et que chaque rencontre soit vécue de manière positive. Si vous n’êtes pas sûr de la sociabilité de votre chien, n’hésitez pas à contacter un éducateur canin comportementaliste qui saura vous en dire davantage sur le caractère de votre toutou. De plus, pour une rencontre réussie, il est préférable au début de privilégier des rencontres de chiens de sexes opposés et de gabarit similaire.

Enfin, votre chien a des besoins dits « sécuritaires ». En effet, votre chien doit pouvoir se sentir en sécurité à vos côtés et pour cela, vous devez lui proposer une routine, un cadre de vie et des limites pour que votre toutou ait une totale confiance en vous. Je vous laisse découvrir l’ensemble des prochains conseils qui vous permettront de répondre à ces besoins de sécurité.

Conseil n°2 : Lui proposer une bonne alimentation

Avant tout chose, votre chien doit pouvoir manger seul et en moins de 15 minutes. Ne laissez jamais de la nourriture en libre service, surtout si vous donnez à votre chien des croquettes. Vous comprendrez bien que si votre chien mange un peu toute la journée, il sera sans cesse en période de digestion et risquerait alors un retournement d’estomac lors des grandes dépenses. De plus, si vous donnez des croquettes à votre chien, le temps de digestion est de 5h (très long n’est-ce pas?), donc imaginez s’il mange toute la journée !

Par ailleurs, vous devez toujours être à l’initiative de ressources de votre chien, et bien évidemment la nourriture en fait partie, c’est d’ailleurs sa ressource principale. Ainsi, le fait de lui donner a manger en libre service ne fait pas de vous un être initiateur.

Enfin, ne donnez jamais à manger à votre chien lorsque vous êtes à table, cela pourrait l’inciter à quémander et cela pourrait malheureusement engendrer des problèmes de santé si ce que vous lui donnez n’est pas adapté.

En parlant de ce qui est adapté ou non, je ne vais pas rentrer dans une liste de ce qu’on peut donner ou ce que l’on ne peut pas donner, mais sachez que si vous proposez des croquettes à votre chien : ne les achetez jamais, je dis bien JAMAIS, en grandes surfaces, préférez des magasins spécialisés. N’allez pas nécessairement vers les marques connues car cela n’est pas un gage de qualité, croyez moi. L’unique chose à regarder lorsque vous achetez vos croquettes, c’est sa composition, il est primordial que le premier aliment indiqué soit : viande ! Et rien d’autre !

Pour finir sur ce point, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre vétérinaire pour qu’il vous conseille l’alimentation la plus adaptée à votre chien.

Conseil n°3 : Lui proposer des activités adaptées

N’hésitez jamais à proposer des activités à votre chien qui répondent à ses besoins de dépense et ses instincts. N’importe quel chien, de n’importe quelle race a besoin de courir, se dépenser physiquement, mentalement et olfactivement. Faites preuve d’imagination pour toujours trouver des jeux et activités qui feront plaisir à votre chien et surtout qui lui permettront de répondre à ses besoins et instincts (selon ce qu’il préfère : courir à vos cotés, nager, pister, tracter, etc.)

Je pense notamment à tous les chiens de travail qui sont devenus au fil des années de vrais chiens de compagnie comme les chiens de berger (Berger Allemand, Border Collie, Berger Australien, etc.), les chiens de chasse (Braque, Pointer, Beagle, etc.) ou encore les chiens dits primitifs (Husky, Malamute, Samoyède, etc.) : toutes ces races sont bien particulières puisqu’elles ont été « créées » dans un but bien précis et pour une utilité spécifique. Lorsque vous adoptez un chien d’une race de travail ou d’une race bien particulière, il faut toujours se renseigner au préalable des besoins et instincts de cette race de chien afin de pouvoir rendre heureux votre futur chien et surtout lui permettre de s’épanouir à vos côtés. Sachez qu’un chien destiné au travail qui reste enfermé dans un appartement ou dans un jardin toute la journée, ne sera pas un chien heureux !

Conseil n°4 : Son panier = Sa zone refuge

Vous devez absolument proposer à votre chien son endroit, sa place, son panier afin qu’il se sente bien chez vous. Un chien qui n’a pas de panier de trouve pas sa place et risque de squatter à terme le canapé et ne sera jamais vraiment à l’aise et tranquille sans son endroit à lui.

Il y a tout de même quelques règles à respecter quant à l’installation du panier de votre toutou : vous devez trouver une place qui ne soit pas trop stratégique, c’est à dire au milieu de la pièce, à coté d’une porte ou en bas d’un escalier. Votre chien doit pouvoir y être tranquille, de fait, s’il y a sans cesse des allées et venues, votre chien ne se sentira jamais en paix. Placez donc de préférence le panier de votre chien dans un coin de la pièce à vivre.

De plus, ne dérangez jamais votre chien lorsqu’il est dans son panier (encore plus si c’est pour le punir !!). Cette zone est sa zone refuge, là ou il sait qu’il peut être tranquille et que l’on ne viendra pas l’embêter. Vous devez donc respecter cet espace en l’appelant à vous plutôt qu’en allant le voir dans son panier si vous souhaitez le caresser ou lui demander quelque chose.

Pour certains chiens, l’utilisation d’une caisse de transport plutôt qu’un panier sera plus adaptée car votre chien se sentira davantage en sécurité grâce aux côtés ainsi qu’au toit. C’est d’ailleurs une bonne idée lorsque l’on a des enfants car lorsque le chien est dedans entrain de dormir, on peut fermer la porte afin que les enfants ne viennent pas déranger ce dernier.

Conseil n°5 : Établir une routine

Pour certains chiens, une routine est nécessaire pour leur permettre un équilibre dans leur vie et dans leur relation à l’humain. De fait, une heure régulière de repas, un rythme quotidien de balade et des séances régulières de jeux sont recommandées.

Pour ce qui est de l’heure du repas, je vous conseille de lui donner sa portion le soir afin que votre chien digère tranquillement. Dans tous les cas, votre chien doit être sorti une heure après le repas afin de pouvoir faire ses besoins. Attention, l’heure suivant le repas doit être calme et posée, il ne s’agit pas de risquer un retournement d’estomac.

Pour ce qui est du rythme de balade, n’hésitez pas à promener votre chien plusieurs fois par jour et de trouver des endroits différents afin que votre chien puisse toujours découvrir de nouvelles odeurs. Je vous invite à lire notre article sur les balades afin de lui proposer des promenades parfaites !

Et enfin, concernant les séances de jeux, tout comme pour la nourriture, vous devez être à l’initiative du début et de la fin de chaque séance afin que votre chien ne soit pas sans cesse en demande. De plus, stoppez la séance dès que votre chien s’excite de trop, cela lui permettra d’apprendre les auto-contrôles et de gérer sa frustration.

Conseil n°6 : Lui consacrer du temps

Il ne s’agit pas d’avoir un chien histoire d’avoir un chien. Lorsque vous adoptez un toutou, vous en avez la responsabilité, ce n’est pas juste une peluche pour faire plaisir aux enfants ou pour vous tenir compagnie. Vous vous devez, et vous lui devez de vous occuper de lui. Je pense notamment aux propriétaires de plusieurs chiens : n’hésitez pas à leur consacrer des temps d’activité individuellement afin de toujours renforcer votre relation avec chacun d’entre eux.

Conseil n°7 : Lui permettre de s’occuper lorsqu’il est seul

Le pire ennemi d’un chien reste l’ennui ! De fait, si vous travaillez toute la journée, n’hésitez pas à proposer à votre chien des occupations afin qu’il puisse se dépenser physiquement, mentalement et olfactivement en votre absence. Je vous invite fortement à lire notre article qui vous donne toutes les astuces pour occuper votre chien lorsqu’il est seul.

Par ailleurs, n’oubliez jamais de bien dépenser votre chien avant et après chacune de vos absences. Vous verrez qu’ainsi, il sera beaucoup plus calme et épanoui.

Conseil n°8 : Apprenez lui toujours de nouvelles choses

L’éducation d’un chien ce n’est pas uniquement les 6 premiers mois, c’est tout au long de sa vie. Tout comme nous, les chiens ont soif d’apprendre toujours de nouvelles choses et cela permet en plus de les dépenser intellectuellement et de toujours les stimuler. Il n’y rien de mieux pour apprendre de nouvelles indications à son chien que de le faire par le jeu. N’hésitez pas à consulter notre article qui vous explique comment apprendre des tours à votre chien.

Conseil n°9 : Apprenez à comprendre votre chien

Il est primordial de savoir lire son chien et comprendre ses postures. La communication est essentielle dans une relation et, je ne vous apprends rien (enfin j’espère !!!) : les chiens ne parlent pas, mais il communique à leur manière avec de nombreuses postures et attitudes qui valent parfois mille mots. A vous de réussir à les décrypter et d’agir en conséquence.

Conseil n°10 : Aimez le, tout simplement

Le dernier conseil est surement le plus simple, et pourtant le plus important ! Mais j’imagine qu’il ne vous demandera que très peu d’effort ! Vous le savez, il n’y a rien de pire que de se sentir de trop ou se sentir exclu n’est-ce pas ? Et bien pour votre chien c’est la même chose. Il ressentira votre agacement ou votre énervement si c’est le cas. N’oubliez pas que les chiens sont de réelles éponges à émotion. Un chien ne demande qu’à être aimé et à ce qu’on s’occupe de lui. Grâce à tous ces conseils, vous voilà prêt à répondre aux besoins de votre toutou et ainsi, faire de lui le chien le plus heureux qu’il soit !

Clémentine Turgot
Educateur canin comportementaliste et formatrice chez Nature de Chien
www.naturedechien.fr

df7a3a176a2d5ca91fb2eee4dc721019AAAAAAAA