A quel âge un chiot est il propre ?

Un chiot propre
© Skitterphoto | Pixabay

Vous venez d’adopter un chiot ou vous avez pour projet de le faire et vous aimeriez savoir combien de temps vous allez devoir sortir la serpillère pour ramasser les besoins de votre chiot à l’intérieur ?

C'est bien normal de se poser cette question car ce n’est jamais une période très appréciée.

Aujourd’hui, je vous propose de faire le point sur la propreté de votre (futur) chiot : à quel âge peut-il être en mesure d’être propre, et surtout comment faire pour que ceci arrive le plus vite possible ?

L’âge moyen pour devenir propre

Tout d’abord, il est important de préciser que même s’il existe un âge moyen connu de tous, il s’avère en réalité difficile de fixer un chiffre précis car c’est finalement très variable selon chaque chiot et selon de nombreux facteurs.

Généralement, il est de coutume de dire qu’un chiot peut être en capacité physique de se retenir vers l’âge de 6 mois… C’est un âge à partir duquel s’inquiètent généralement les maîtres si leur chiot n’est toujours pas propre. Toutefois, beaucoup de chiots sont propres avant 6 mois, et certains ne le sont toujours pas à l’âge de 10 mois… De fait, il faut alors se questionner sur ce qui pousse ou non un chiot à se retenir.

Pour donner quelques repères simples, généralement, un chiot de 2 mois peut se retenir environ 2 heures, un chiot de plus de 3 mois peut se retenir environ 3 heures et un chiot de plus de 8 mois peut se retenir pendant une journée de 8h en moyenne.

Ceci est théorique… En pratique, cela dépend de beaucoup de critères tels que :

  • son rythme alimentaire,
  • son rythme de sortie,
  • son environnement,
  • l’attitude des maîtres pendant l’apprentissage de la propreté, etc.

Si un chiot qui arrive dans son nouveau foyer d’adoption a déjà appris quelques notions de propreté dans son élevage, a la possibilité de sortir après chaque repas, siestes ou séances de jeu, est promené régulièrement et félicité à chaque fois qu’il fait ses besoins dehors : il peut alors être propre dès l’âge de 3 mois. En revanche, un chiot qui reste tout seul pendant de longues heures, qui n’est pas sorti systématiquement après ses repas ou ses siestes et/ou que l’on gronde dès qu’il y a une “bêtise” de faite sur le tapis : dans ce cas, l’apprentissage sera beaucoup plus long.

Vous l’aurez compris, un chiot devient propre rapidement si le contexte dans lequel l’apprentissage de la propreté est mis en place est cohérent. Tout dépend finalement de l’investissement fourni et des méthodes employées.

Les astuces pour apprendre la propreté

Suite à ce constat, récapitulons les bons gestes à adopter pour apprendre la propreté à son chiot :

  • Sortez votre chiot toutes les deux heures si possible. Si vous n’êtes pas en mesure de le faire, sortez-le au moins après chaque repas, siestes et séances de jeu (ce sont les trois moments clés où votre chiot aura envie de faire ses besoins).

 

  • Lorsqu’il y a une malpropreté constatée, ne grondez pas votre chiot et ne lui mettez jamais la truffe dedans. C’est normal qu’il n’arrive pas à se retenir… Il ne vous viendrait pas à l’idée de gifler un bébé qui a fait dans sa couche ? Et bien pour un chiot c’est pareil !

 

  • Ne ramassez pas devant votre chiot et ne nettoyez pas non plus à l’eau de javel. Ce liquide attire les animaux à cause de son odeur similaire à celle de l’urine.

 

  • Lorsque vous laissez votre chiot seul (la journée ou la nuit), réduisez son espace car naturellement, un chiot aura du mal à faire ses besoins là où il dort.

 

  • Quand vous prenez votre chiot en “flagrant délit”, ne le grondez pas, dites-lui fermement “non” et accompagnez-le simplement dehors et si par chance il finit ce qu’il a à faire à l’extérieur : récompensez-le chaleureusement.

 

  • N’ayez pas peur du ridicule lorsque vous récompensez votre chien d’avoir fait ses besoins dehors : exagérez votre satisfaction !

 

  • Pour éviter de retrouver des malpropretés le matin, il suffit parfois de se lever seulement un peu plus tôt pour mettre son chiot en réussite. N’oubliez pas, généralement, seuls les chiots âgés de 8 mois ou plus peuvent physiquement se retenir pendant 8 heures d’affilée.

 

Pour conclure, je dirais donc qu’il n’existe pas d'âge précis pour dire si oui ou non il est anormal qu’un chiot ne soit pas encore propre. Tout cela dépend de son apprentissage, de ce qu’il a vécu dans son élevage, de l’environnement qui lui est proposé, de son régime alimentaire, de la fréquence de ses repas, de ses sorties, mais aussi de sa propre constitution (taille de la vessie par exemple).

Ne culpabilisez pas si à 6 mois votre chiot n’est pas encore propre, il suffit parfois de réajuster seulement quelques détails pour l’amener à franchir le cap de la propreté. Et surtout : ne comparez pas votre chiot à celui des autres ! C’est une grave erreur qui engendre souvent des méthodes drastiques et inadaptées pour espérer avoir le même résultat qu’avec un autre chiot : chaque individu est différent !

Toutefois, rien ne vous empêche de consulter votre vétérinaire ou un professionnel de l’éducation et du comportement canin si vous considérez que malgré tous vos efforts, votre chiot n’arrive pas à se retenir et continue à faire ses besoins à l’intérieur… Il y a forcément une solution à votre “problème”... si problème il y a !

Car n’oublions pas que les malpropretés font partie de l’aventure ! Si ramassez les excréments de votre nouveau compagnon vous dégoûte, c’est peut être qu’adopter un chiot n’est pas la bonne option : dirigez-vous plutôt vers un chien adulte (bien qu’il faille quand même ramasser ses besoins dans la rue…).



0380207e9c0feb7a53618e58a3278026rrrrrrrrrrrrrrrrrrr