Acheter un chien : où ? comment ? à quel prix ?

Acheter un chien
© Photo by Erda Estremera on Unsplash

Où trouver le chien qui fera votre bonheur ? A quel prix l’acheter ? Et quelle race choisir ? Voici nos conseils en la matière…

Où acheter un chien ?

Chez un particulier

Vous pouvez trouver le chien qui fera votre bonheur, chez un particulier via un site de petites annonces ou par le biais d’une de vos connaissances.

Les avantages

Le prix

Les chiots à vendre chez un particulier sont souvent proposés à l’adoption à des prix inférieurs à ceux des éleveurs ou des animaleries. Lorsqu’ils proposent des chiots à la vente, certains particuliers peuvent même ne demander qu’un défraiement pour couvrir les frais vétérinaires engagés pour les vaccins et l’identification des animaux.

L’environnement familial

Chez un particulier, un chiot proposé à l'adoption a souvent grandi dans un environnement familial, ce qui est une bonne chose pour le développement comportemental du chiot.

Les inconvénients

Les risque d'arnaque

Mais attention, de nombreuses petites annonces publiées pour vendre des chiots sont des arnaques. Les chiots vendus sont des animaux issus de trafics, importés illégalement en France, séparés trop tôt de leur mère et vendus au prix fort. Soyez vigilants ! Pour déjouer ces arnaques, sachez que même un particulier, pour avoir le droit de vous vendre un chien en France, doit disposer d’un numéro de SIREN et se déclarer en tant qu’éleveur auprès de la chambre d’agriculture de son département et cela, même s’il ne vend les chiots que d’une seule portée ou qu’il vend son chien adulte. A défaut de numéro SIREN, le propriétaire du chien n’a légalement pas le droit de le vendre et ne peut - théoriquement - que le céder à titre gratuit. En réalité, un particulier qui vend un chien est légalement considéré comme un éleveur amateur.

La méconnaissance des origines du chien

Les particuliers n’ont parfois pas connaissance de « l’identité » du père des chiots. De même, il est plus rare de trouver des chiens de pure race chez les particuliers.

Notre conseil

Acheter un chiot chez un particulier peut être une bonne option si le chien a vécu dans l’environnement familial et, au contact de sa mère s’il s’agit d’un chiot. Si vous achetez votre chien chez un particulier, demandez à voir l’environnement de vie du chien ainsi que ses parents s’il s’agit d’un chiot (sa mère doit au moins être présente). Passez votre chemin si la mère est absente, si les chiens sont logés à l’écart de la famille, si la mère n’est pas présente pour un chiot, si des chiots d’autres portées sont présentes ou si le chiot semble plus âgé que ce que l’on vous annonce. Prenez garde à ne pas acheter pas un chien chez un particulier si ce dernier ne possède pas de numéro SIREN car, en cas de litige, vous n’auriez aucun recours possible.

Dans un refuge ou via une association

Les avantages

Le prix

Contrairement à ce que l’on croit, les refuges et les associations ne donnent pas les chiens à titre gratuit. Cependant, ils ne demandent souvent que le versement de frais d'adoption qui correspondent au remboursement des frais de vaccination, d’identification par puce électronique et de stérilisation du chien, ce qui vous reviendra beaucoup moins cher que l’achat d’un chien en animalerie ou chez l’éleveur. En moyenne, comptez entre 180 et 300€ pour l’adoption d’un chien de refuge mais ce prix peut varier légèrement à la hausse ou à la baisse en fonction des refuges.

C’est une bonne action

« Adopter un chien dans un refuge, c’est sauver deux vies : celle du chien que l’on adopte mais aussi celle du chien qui prendra sa place dans le box ». Adopter un chien dans un refuge ou dans une association est toujours une bonne action, d’autant plus que les refuges sont saturés et ont besoin plus que jamais d’adoptants.

Les inconvénients

Les origines et le passé du chien souvent inconnues

En refuge, on n’a rarement des informations précises sur les origines et le passé de l’animal. Certains ont été séparés trop tôt de leur mère, ont été maltraités ou n’ont pas connu d’environnement riche en stimulations pendant leur séjour en chenil, ce qui peut avoir des conséquences sur leur comportement à venir. Pour autant, ce n’est pas une généralité d’autant plus si ses nouveaux maîtres sont motivés repartir sur de bonnes bases ! Gardez également à l’esprit qu’un chien de refuge n’est pas toujours synonyme de chien à problèmes. Certains chiens atterrissent en refuge à la suite du décès de leur propriétaire ou d’une mutation professionnelle de ce dernier et non pas à cause d’un problème comportemental.

La stérilisation du chien

Les chiens issus de refuge sont généralement stérilisés, ce qui n’est bien sûr gênant que si vous souhaitez adopter un chien capable de se reproduire. Un chèque de caution peut quelquefois vous être demandé pour les frais de stérilisation si l’animal n’est pas encore stérilisé au moment de l’adoption. Son montant est généralement fixé aux alentours des 300€. Ce chèque vous est restitué une fois la stérilisation réalisée chez le vétérinaire de votre choix.

Notre conseil

Adopter un chien dans un refuge ou dans une association est toujours la solution à envisager d’autant plus si vous ne cherchez pas forcément à adopter un chiot ou un chien de pure race, plus rares en refuge (mais tout à fait trouvables néanmoins !). Mais, ne cherchez pas à faire une bonne action à tout prix juste pour « libérer » un chien, évaluez votre compatibilité avec le chien que vous envisagez d’adopter en passant un peu de temps avec lui et en interrogeant le personnel du refuge à son sujet.

Chez un éleveur professionnel

Acheter son chien chez un éleveur professionnel, c’est la garantie d’adopter un animal dont on connaît les origines et les ancêtres et cela, en toute légalité.

Où trouver des éleveurs de chiens de race ?

Vous pouvez la liste des éleveurs de la race de chien que vous convoitez sur le site web de la Société Centrale Canine.

Mais, cette sécurité d'achat  généralement un coût car les chiens issus d’élevage sont en général beaucoup plus chers à l’achat que les chiens vendus par des particuliers ou proposés à l’adoption en refuge.

Notre conseil

Acheter son chiot chez un éleveur professionnel est le meilleur choix si vous souhaitez un chien de race. En tant qu’acheteur, vous serez en plus protégé par un contrat de vente qui vous donne des droits en cas de litige. Prenez néanmoins le temps de bien choisir votre éleveur avant de vous lancer. Un « bon éleveur », est un professionnel qui, en plus de bien sélectionner les chiens reproducteurs pour s'assurer des portées de qualité, initie la socialisation des chiots pour leur éviter de développer des troubles du développement et/ou du comportement qui risqueraient de mettre à mal leur bien-être (et celui de leurs futurs maîtres), une fois devenus adultes.

A fuir : les animaleries et les salons du chiot

Évitez d’adopter votre animal en animalerie ou dans les « salons du chiot ». Dans les deux cas, il est impossible de voir l’environnement dans lequel l’animal a grandi et la promiscuité entre tous les animaux et la présence de nombreux visiteurs véhiculent des germes qui peuvent rendre les animaux malades.

Quel est le prix d’un chien ?

Le prix d’achat d’un chien est très variable en fonction de l’endroit où vous l’achetez et du type de chien que vous choisirez.

Les chiens les moins chers sont généralement les chiens issus de refuge ou recueillis par des associations de protection des animaux. Ces structures cèdent leurs protégés en échange de frais d’adoption dont le montant varie généralement entre 180€ et 300€, auxquels il faut parfois ajouter un chèque de caution si l’animal n’est pas encore stérilisé au moment de son adoption. Ce chèque vous sera bien évidemment restitué après avoir fait stériliser votre animal auprès du vétérinaire de votre choix.

Les chiens les plus chers à l’achat sont généralement les chiens de pure race, inscrits au LOF, et proposés à la vente par des éleveurs professionnels. Le prix des chiens est fixé librement par chaque professionnel : ils oscillent généralement entre 500 € et 2000€. Vous pouvez retrouver les prix indicatifs des différentes races de chiens sur nos fiches de races. Les prix indiqués sont cependant des prix moyens qui peuvent varier à la hausse ou à la baisse selon les éleveurs.

Quelle race de chien acheter ?

Une race de chien compatible avec votre mode de vie

Ne choisissez jamais la race du chien qui va partager votre vie pendant 10 à 15 ans en fonction de sa seule apparence physique. Non, on n’adopte pas un chien seulement parce qu’il est mignon ou parce qu’il a une bonne bouille !

RENSEIGNEZ-VOUS impérativement sur la race de votre futur animal avant de vous engager dans une adoption, si vous projeter d’acheter un chien de race ! Nos fiches sur chacune des races de chien peuvent vous y aider.

Sachez que chacune des 347 races officielles de chien reconnue par la Fédération Cynologique Internationale a été sélectionnée pour remplir une fonction bien spécifique. Cela signifie que chacune de ces races possède des aptitudes spécifiques et des instincts qui influencent fortement leur comportement. Ce sont ces caractéristiques qui font que telle ou telle race de chien est indiquée ou non pour un maître donné.

Et si vous craquez sur un chien croisé, il pourra présenter les aptitudes naturelles et les instincts de la race de chacun de ses deux parents mais de façon généralement moins marquée que chez ces derniers. Il est donc également utile de se renseigner sur le caractère et sur les caractéristiques de race de ses deux parents si vous avez des informations à ce sujet.

Évitez les races de chien à la mode

Il existe des races de chien « à la mode » rendues célèbres par une célébrité, une série TV, une émission, les réseaux sociaux…et que tout le monde souhaite ensuite adopter…En la matière, c’est généralement une très mauvaise idée de suivre aveuglément la mode pour deux raisons :

  • la race de chien à la mode en ce moment n’est peut-être pas du tout adaptée à votre style de vie,
  • le phénomène de mode peut donner envie à de nombreux éleveurs peu scrupuleux de se faire de l’argent en augmentant les prix des chiots de façon totalement injustifiée et de « produire » plus d’animaux en ne sélectionnant pas correctement les géniteurs et en ne stimulant pas assez les chiots pendant leur développement. Le risque est alors de se retrouver avec des chiens porteurs de tares génétiques susceptibles d’entraîner des problèmes de santé et/ou qui présentent des troubles du développement à l’origine de problèmes comportementaux,
  • le chien mis en avant par le média ne reflète pas forcément les caractéristiques naturelles de la race à laquelle il appartient. Avant d’être placés sous le feu des projecteurs, ces chiens ont souvent été éduqués très longuement par des professionnels de l’éducation canine ou tout du moins par des personnes qui ne sont pas novices en matière d’éducation. Il faut en avoir conscience !




2df4d1f619c5f1735ecb1a94c58e24d3IIIIIIIIIIIIIIII