L’adolescence chez le chien

adolescence-chien

Tout comme chez les hommes, les chiens connaissent une période d’adolescence. Elle survient au moment de la puberté de votre animal. Pour les chiens de petite taille, cela débute à cinq, six mois environ. Pour les chiens de grande taille, cette période commence un peu plus tard.



Comportement du chien adolescent

L’adolescence, cette période tant redoutée pour tous les parents de cette planète ! Et malheureusement pour vous, chers maîtres, les chiens n’en sont pas épargnés, désolée …Vous dire que patience et cohérence seront vos maitres mots durant tout la vie de votre toutou  (de ses 2 mois jusqu’à la fin de sa vie) vous semblera peut être trop simple, et pourtant … il ne s’agit que de cela, d’autant plus lors de la période de l’adolescence.

Néanmoins, je comprends tout à fait le découragement de certains lorsqu’arrivé à l’âge de 6/8 mois leur chiot adoré qui était parfait, devient un véritable calvaire au quotidien… je comprends, et moi la première, j’ai été « blasé » plus d’une fois.

Vous vous retrouvez après plusieurs mois de grande complicité et de bonheur absolu avec votre chiot à devoir gérer des problèmes comportementaux que vous n’aviez vu venir et que vous n’aviez même pas imaginé jusqu’alors : aboiements excessifs, fugues, destructions, refus d’obéissance, chien qui teste en permanence, qui tire en laisse, qui ne revient plus lorsqu’on l’appelle, et j’en passe…

Comment ce phénomène se produit-il ?

Tout comme pour les humains, il arrive un âge où les hormones nous jouent des tours, et pas des moindres, c’est ce que l’on appelle la période de l’adolescence ! Chez les chiens, cela se produit en général vers l’âge de 6 / 8 mois et cela peut durer jusqu’aux deux ans du chien pour certaines races (notamment les grandes races). On estime que plus la race est petite, plus la crise commence et finit tôt, et plus la race est grande, plus la crise commence et se termine tard. Par ailleurs, chez les femelles, cela coïncide souvent avec l’arrivée des premières chaleurs.

Les hormones engendrent chez nos amis canidés des changements physiologiques et psychologiques qui peuvent entrainer des peurs nouvelles ou encore une augmentation de la confiance et donc la période de l’adolescence peut alors abriter quelques crises. C’est un réel bouleversement chez certains et ils ne parviennent tout simplement pas à le gérer et développent donc des comportements pouvant être gênants de notre point de vue d’humain.

A nous, en tant que maitre, d’accueillir cela comme on le ferait avec un enfant de 15 ans et d’adapter notre manière d’éduquer et de communiquer pour parvenir à retrouver un équilibre dans la relation.

Comment réagir face à l’adolescence de votre chien ?

Conseil n°1 : ne lâchez rien ! Soyez plus têtu que votre chien et restez surtout toujours à l’initiative de tout : de l’espace (avec un panier bien à lui), des contacts (non réponse à ses demandes d’attention), de la nourriture (interdiction de quémander, pas de libre service), etc. Pour ce qui sont des séances de jeux ou des séances d’éducation, décidez toujours du début et de la fin de chacune d’entre elles et terminez toujours sur quelques chose de positif et réussi.

Conseil n°2 : ne vous énervez pas lorsque votre chien n’obéit pas. Demandez-vous simplement pourquoi votre chien ne vous écoute pas et réadaptez la technique utilisée, l’environnement que vous lui proposez ou encore votre attitude. En effet, lorsque l’âge de l’adolescence approche, c’est comme si votre chien se disait : « et si je n’écoute pas, qu’est-ce que ça fait ? », vous devez donc revoir votre attitude (éventuellement être plus ferme), changer de technique (en trouvant un élément motivant plus adapté) ou encore en proposant des séances à votre chien dans un endroit plus neutre, moins stimulant, etc.

Conseil n°3 : faites comme si vous repartiez de zéro et réapprenez les fondamentaux à votre chien comme si c’était la première fois en reprenant avec lui les bases par étapes : assis, couché, pas bougé, rappel, etc. Ne lâchez rien, et oui je le répète, mais c’est très important ! Dites-vous que c’est une période compliquée, qui passera, mais qui peut laisser des traces si elle n’est pas bien gérée ! Alors à vous de faire en sorte que votre chien passe de son statut de chiot à celui d’un chien adulte dans la plus grande cohérence et bienveillance possible. Surtout, ne faites pas l’erreur d’attendre en vous disant que les choses vont changer avec le temps : non ! Elles ne changeront pas si votre chien se renforce et se valide dans certains mauvais comportements (mordiller les mains lors des jeux, sauter sur les invités et tous les membres de la famille, aboyer de manière excessive, grogner sur la gamelle, etc.). Vous devez reprendre chaque problème un par un et faire en sorte qu’ils disparaissent ! Ne voyez pas la non obéissance de votre chien comme une fatalité parce qu’il est dans sa période d’ado !! Réagissez !

Conseil n°4 : adaptez les dépenses que vous proposez à votre chien. A partir de 6 mois, votre toutou aura besoin de dépenses physiques, olfactives et mentales plus riches qu’auparavant. N’oubliez pas, un chien a besoin de minimum 30 minutes de bonne dépense par jour et ce dans divers endroits, en liberté ou semi liberté (longe de 10m) avec des séances de stimulations mentales et olfactives de qualité : jeux de pistages, apprentissage de tours, etc. Par ailleurs, c’est à cet âge là que vous pouvez commencer toutes les activités sportives que proposent en générale les clubs canins (associatifs ou professionnels), alors n’hésitez pas.

Conseil n°5 : continuez la socialisation en privilégiant toujours des rencontres positives (sexe opposé, terrain neutre, liberté totale, etc.). Si votre chien ne voit plus ses congénères, il risquerait de perdre ses codes canins et donc se dé-socialiser. Pour les mâles, discutez avec votre vétérinaire d’une éventuelle castration si vous voyez que votre chien a tendance à « chercher la bagarre »  systématiquement et sans raison apparente avec ses copains mâles.

Conseil n°6 : gardez le contrôle sur votre chien, maintenez votre statut de guide, d’accompagnateur, de référent ! C’est justement lors de cette période que votre chien aura le plus besoin de vous, et ce même si vous sentez qu’il s’éloigne de plus en plus. En effet, votre chien prend confiance en lui, certes, mais souvent, les chiens de cet âge ne sont tout simplement pas armés pour tout gérer/contrôler ! A vous de montrer à votre chien que vous êtes là pour veiller à sa sécurité, son équilibre et à son bien être !

Clémentine Turgot
Educateur canin comportementaliste et formatrice chez Nature de Chien
www.naturedechien.fr

452b574f9bab6ab8f95a17d23f388c1a44444444