En cette période de congés d’été, les refuges SPA ne prennent malheureusement pas de vacances.

En dépit des campagnes menées par la fondation 30 millions d’amis, trop de propriétaires de chiens sans scrupules abandonnent leur compagnon canin à l’arrivée des vacances. Ce sont les refuges SPA qui recueillent les animaux aux maîtres indélicats, les soignent si besoin, les stérilisent et les proposent à l’adoption.

Et si l’été était une occasion pour vous de faire une bonne action en adoptant un chien à la SPA ?

Mais attention : accueillir un chien de la SPA dans son foyer ne doit pas se faire sur un coup de tête. L’adoption doit être un acte mûrement réfléchi au sein de votre famille, précédée des quelques points suivants à  soulever avant de franchir le pas.

Bien que moins chère que l’adoption d’un chien pure race en chenil ou en animalerie, une adoption à la SPA n’est pas gratuite. Le refuge vous demandera en effet une participation financière pour amortir les frais vétérinaires ou alimentaires engagés pour le chien recueilli. De même, une fois à la maison, il faudra prévoir de lui consacrer un budget pour sa nourriture, ses accessoires (laisse, collier, panier…), son hygiène (shampooing, brosse…) et ses soins vétérinaires. Le budget sera proportionnel à la taille du chien. Pensez également à lui consacrer un peu de votre temps pour les jeux et les sorties dont il aura cruellement manqué lors de son séjour plus ou moins long en refuge. Même si les bénévoles de la SPA font tout leur possible pour assurer le bien-être des chiens en refuge, ils ne peuvent pas consacrer autant de temps qu’ils le souhaiteraient à tous les chiens. Aussi, les temps de promenades sont forcément limités pour pouvoir sortir l’ensemble des toutous du refuge.

Vous ne connaîtrez pas toujours la raison de l’abandon d’un chien. Il est possible qu’il ait vécu des expériences traumatisantes qui peuvent se répercuter sur son comportement. Evitez donc de laisser un chien seul avec des enfants surtout s’ils sont en bas âge. Ce conseil est valable pour tous les chiens, et d’autant plus si vous venez de l’adopter. Cependant , halte aux clichés ! La plupart des abandons font suite à des accidents de la vie des propriétaires (divorce, décès…) et non pas parce que les chiens sont agressifs.

Prenez conseil auprès des bénévoles du refuge qui connaissent bien le caractère de leurs pensionnaires poilus. Ne choisissez pas votre chien en fonction de sa « bonne bouille » mais en fonction de la compatibilité de son caractère ou de ses habitudes à votre mode de vie. Un chien âgé qui a toujours eu l’habitude d’avoir de l’espace et un jardin ne va certainement pas être au mieux de sa forme dans un petit appartement sans jardin au 6ème étage.

Si votre choix s’est porté sur un chien, demandez à sortir le chien, à le manipuler et à jouer avec lui pour qu’il s’habitue à vous. Prenez le temps de la réflexion et n’hésitez pas à revenir le voir plusieurs fois.

Une fois adopté, comportez-vous de la façon la plus normale possible avec lui. Même si l’envie est grande de chouchouter votre nouveau petit protégé en lui accordant une grande attention, résistez à la tentation afin qu’il s’intègre le plus rapidement possible dans votre fonctionnement. En revanche, soyez bienveillant avec lui et faites preuve de patience. Il est possible qu’il ne soit pas tout à fait propre après avoir vécu en box quelques temps ou qu’il soit dérangé d’un point de vue intestinal à cause d’un changement d’environnement ou de nourriture. Laissez-lui quelques jours pour qu’il s’acclimate et tout devrait rentrer dans l’ordre très vite. S’il présente des problèmes de comportement, faites appel à un comportementaliste canin ou rendez-vous à quelques séances d’éducation canine. Une ou deux séances suffisent parfois à pallier les problèmes rencontrés.