L’agressivité prédatrice du chien

Si votre chien court derrière tout ce qui bouge comme les vélos ou les voitures, les coureurs, les enfants, c’est qu’il a un fort instinct de prédation. Il ne faut pas laisser ce comportement s’installer car votre animal risque d’être imprévisible et incontrôlable.

A quoi reconnaît-on l’agressivité prédatrice ?

On dit qu’un chien a un fort instinct prédateur quand il agit avec certains objets, personnes ou animaux comme s’ils étaient des proies. En particulier, s’ils sont en mouvement. Il peut donc se mettre à chasser des petits animaux tels que les lapins, les poules, des oiseaux. Il va chercher à les immobiliser et même à les mordre au cou afin de les tuer. Sa proie peut même être le chat de la famille qu’il poursuivra sans arrêt. Il peut aussi s’en prendre à ses congénères.

En dehors des animaux, certains objets peuvent attirer son attention comme les voitures ou les vélos. Cela peut être aussi le cas des personnes qui font leur jogging ou des enfants.



Comment réagir face à cette agressivité prédatrice?

Le chien descend du loup. Et il en a gardé certains comportements comme cet instinct de prédateur. Il est d’ailleurs très prononcé chez certains chiens comme certains chiens de chasse.

A l’époque du loup, ce comportement lui servait à chasser pour manger. A notre époque, cet instinct de prédation n’a plus lieu d’être. Il n’est pas normal que votre chien court derrière les vélos ou les coureurs. Non seulement ce n’est pas normal mais de plus cela peut être dangereux. Sa réaction peut être imprévisible.

Il est important d’agir dès que vous constatez le moindre signe d’une telle agressivité chez votre chiot. Il faut l’en empêcher. Plus vous tarderez à intervenir et plus il vous sera difficile de faire passer une telle attitude. C’est d’autant plus compliqué que votre chien aime beaucoup agir ainsi.

Observez bien votre chien, devant ce qu’il va prendre pour sa proie, il risque de s’immobiliser, d’avancer au ralenti, de grogner, d’aboyer ou de courir derrière l’objet ou une personne.

Apprenez à anticiper sa réaction et dites un « non » ferme quand vous le tenez en laisse.

Si votre chien est lâché et qu’il se met à poursuivre un coureur. Il faut que cette personne s’immobilise immédiatement pour ne pas inciter le chien à continuer à agir ainsi. Mais ce n’est pas une solution. Le fait de s’immobiliser ne fonctionne pas avec tous les chiens. On ne sait pas ce que le chien pourrait faire à un tel moment. De même que s’il voit un enfant courir, on ne connaît pas sa réaction. Le mieux est d’agir au plus tôt.

L’importance de l’éducation

Pour que votre démarche soit aisée, il est nécessaire que votre chien soit obéissant. Vous devez lui apprendre tous les ordres de base tels que « assis, couché, le rappel ou pas bouger ». Votre chien sera plus facile à contrôler.

Il est important aussi de bien socialiser votre chien. L’agressivité prédatrice envers d’autres chiens peut venir du fait que votre toutou n’en a pas rencontré assez souvent.

Il est important aussi d’être constant. Si votre chien se met à tuer les petites bêtes tels que les pigeons dans votre jardin, il ne faut pas le laisser faire. Car c’est une forme d’agressivité prédatrice.

Si cette agressivité prédatrice est plus ancienne, vous pouvez la faire passer avec l’aide de vos proches. Mais il est préférable de tenir votre chien en laisse pour éviter toute mauvaise réaction. Un ami peut par exemple, faire du vélo devant votre chien. Dès que votre toutou semble vouloir réagir, dites un « non » ferme. Par contre, dès qu’il ne réagit pas face à cette « proie », félicitez-le et donnez-lui une friandise.

Toutefois, si vous sentez que vous ne réussirez pas à éduquer votre chien, vous pouvez vous adresser à un professionnel qui vous aidera et vous donnera des conseils.

L’agressivité du chien, les réponses à vos questions :

eaa4ef4c9a61a9c2f11f81fae112d440RRRRRRRRRRRRRRRR