Alimentation du chien diabétique : comment le nourrir ?

L'alimentation du chien diabétique
© Pixabay

Comment nourrir un chien diabétique ? Quelles doivent être les caractéristiques de son alimentation ? Toutes les réponses à vos questions sont ici.

Les particularités du chien diabétique

Un chien diabétique est un chien intolérant au glucose, un sucre simple circulant issu qui a pour fonction principale d’apporter de l’énergie aux nombreuses cellules de l’organisme.

Pour rappel, le diabète sucré est une maladie métabolique causée par une insuffisance relative ou absolue en insuline, une hormone sécrétée par certaines cellules du pancréas. L’insuline permet notamment le transport du glucose sanguin (parmi d’autres nutriments) au travers de la paroi des cellules en vue de son utilisation par ces dernières.

En cas de diabète sucré, le manque d’insuline ou la résistance de l’organisme à l’insuline conduit donc à une augmentation chronique de la concentration en glucose dans le sang du chien (hyperglycémie) et à l’incapacité des cellules à recevoir le glucose dont elles ont besoin comme carburant. Privées de ce carburant, l’organisme du chien va alors puiser dans ses réserves graisseuses afin d’utiliser ces dernières comme source d’énergie en lieu et place du glucose.

L’hyperglycémie chronique et l’utilisation des réserves graisseuses du chien se manifestent par divers symptômes chez le chien comme le fait qu’il boive et urine beaucoup, qu’il maigrisse de façon assez paradoxale alors qu’il mange davantage, qu’il paraisse très fatigué ou bien encore qu’il développe d’autres complications.

Chez le chien, on traite toujours un diabète sucré à l’aide d’une insulinothérapie (des injections d’insuline) et des mesures hygiéno-diététiques qui comprennent une activité physique régulière (mais pas trop intense) et un régime alimentaire adapté, tant dans sa composition, dans sa constance et dans sa fréquence de distribution.

La composition du régime alimentaire pour chien diabétique

Un chien diabétique peut être nourri à l’aide d’aliments industriels diététiques ou thérapeutiques adaptés aux chiens diabétiques (i.e. des croquettes pour chien diabétiques) ou d’une alimentation ménagère équilibrée par un vétérinaire et adaptée à sa pathologie.

Quel que soit le choix du mode d’alimentation retenu, l’alimentation du chien diabétique devra:

  • être complètement exempte de sucres simples d’absorption rapide comme le glucose, le fructose ou le saccharose. On trouve surtout ce type de sucres dans le sucre de table, les confiseries, les gâteaux et les fruits. Il est donc vital de ne jamais donner ce type de produits à un chien diabétique, ni dans ses repas principaux, ni sous forme de friandises. Les croquettes, quelles qu’elles soient, n’en contiennent que d’infimes traces.
  • présenter une teneur réduite en glucides assimilables de manière générale. Ces glucides ne doivent généralement pas représenter plus de 25% de l’apport calorique total du chien et devront donc être apportés sous forme de glucides complexes (amidon) à faible index glycémique (qui minimise l’augmentation de glucose dans le sang après son ingestion et la sécrétion d'insuline associée). C’est d’ailleurs pour ces raisons que les croquettes pour chien diabétiques sont dites « Low carb » : à teneur réduite en glucides assimilables. Ces glucides sont apportés par les céréales (plutôt complètes pour un index glycémique bas) et les légumineuses,
  • comporter une teneur limitée en lipides afin de ne pas surcharger le foie en graisses (déjà bien chargé en raison de la mobilisation des réserves graisseuses par l’organisme du chien diabétique) et ne pas rendre la ration trop calorique pour les chiens qui souffrent d’obésité. La ration devra en revanche comporter suffisamment d’acides gras oméga 3 qui facilitent le drainage du foie et pourraient faire diminuer les phénomènes d’insulino-résistance. On trouve ces acides gras essentiels dans l'huile de colza et l'huile de poisson,
  • apporter suffisamment de protéines animales de bonne qualité nutritionnelle afin de préserver la masse maigre des animaux obèses pendant leur perte de poids et favoriser la sortie des graisses du foie. On trouve bien évidemment ces protéines dans la viande, le poisson ou les œufs dans une ration ménagère, dans les ingrédients carnés tels que les sous-produits animaux dans les croquettes,
  • être riche en fibres insolubles pour augmenter la satiété et favoriser ainsi la perte de poids chez les animaux obèses ou en fibres solubles qui aident au contrôle de la glycémie chez les animaux normaux à maigres. On trouve les première dans le son de blé, les légumineuses en général et certains légumes comme les haricots verts tandis que les secondes peuvent se trouver dans le son d'avoine, la pulpe de betterave, le psyllium ou bien encore la gomme de guar.

Si le chien diabétique est obèse, il sera nécessaire de lui faire perdre du poids en mettant en place un régime hypocalorique adapté, encadré et suivi par un vétérinaire.

Dans tous les cas, l’alimentation d’un chien diabétique doit être OBLIGATOIREMENT prescrite par un vétérinaire au cours d’une consultation nutritionnelle. Lui seul pourra adapter la composition des repas du chien diabétique à ses besoins particuliers et cela, d’autant plus si le chien présente d’autres pathologies en plus du diabète.

L’importance de la régularité

Les repas d’un chien diabétique doivent être réguliers et constants dans leur composition, leur quantité et leur fréquence de distribution.

La glycémie (taux de glucose dans le sang) du chien est influencée par la composition des repas du chien si bien qu’il est important de lui distribuer toujours le même repas, composé par les mêmes ingrédients s’il s’agit d’une ration ménagère ou par les mêmes croquettes s’il est nourri avec une alimentation industrielle. A défaut, il faudrait adapter tous les jours la quantité d’insuline que l’on lui injecte pour maintenir une glycémie stable, ce qui est possible chez l’être humain mais très compliqué à mettre en œuvre chez le chien. Rassurez-vous, le chien est un animal plutôt routinier qui ne souffrira absolument pas de manger tous les jours le même repas !

Il est également important de distribuer toujours la même quantité d’aliment au chien diabétique, laquelle sera également à déterminer précisément avec l’aide du vétérinaire qui réalise le suivi du chien diabétique. Pour s’assurer d’avoir toujours les mêmes quantités d’ingrédients ou de croquettes dans la ration, le mieux est de peser les aliments à l’aide d’une balance de cuisine.

Les aliments du chien diabétique doivent également toujours lui être distribués sous forme de repas (jamais d’alimentation « en libre-service ») proche du moment de son injection d’insuline. Généralement, un chien diabétique est nourri deux fois par jour après ses injections d’insuline mais ce n’est pas systématiquement le cas. Là encore, la fréquence des repas de votre chien diabétique doit être déterminée avec votre vétérinaire.

La distribution de friandises en dehors de ses repas principaux devra bien évidemment être évitée.



cc3669e15bbdac999fac404bd41855b28888888888888888888888888