Aller au travail avec son chien : recommandations et conseils

chien au travail
© image d'illustration Pixabay

Le phénomène « Pet at Work » est très célèbre chez nos amis de l’autre côté de l’Atlantique et commence à arriver en France. Même si seulement 1 salarié sur 10 est autorisé en France à venir travailler avec son animal, c’est une tendance qui se propage de plus en plus, notamment dans les nouvelles start-up.

Emmener son chien au travail : les avantages

Le « Pet at Work » permet d’aller travailler avec son animal (souvent un chien), et cette pratique a de nombreux avantages, notamment l’influence positive sur la réduction du stress au travail, sur l’augmentation de la concentration des employés, mais aussi le renforcement du contact entre les collaborateurs grâce à la présence de l’animal. En effet, le point d’attention commun, qu’est l’animal, permet alors de libérer la parole.

Cette pratique n’étant pas réglementée, quelques règles de base sont néanmoins à prendre en compte car bien entendu, la présence d’un chien au sein d’une entreprise demande certaines obligations et certaines exigences notamment de savoir vivre et savoir être.

Tout d’abord, il faut bien entendu que votre employeur soit partant à l’idée d’accueillir votre chien dans ses locaux. S’il ne l’est pas, il sera en effet difficile de lui forcer la main mais à vous de lui démontrer les nombreux avantages mais aussi la facilité d’intégration et d’adaptation de votre chien au rythme de l’entreprise.

Les conseils pour aller au travail avec son chien

Votre chien, parlons-en justement ! Voici les 8 recommandations et conseils que je vous propose pour aller au travail avec votre chien en toute sérénité :

Recommandation n°1 : Il est évident que votre chien doit être sociable pour intégrer votre équipe de travail. Il ne s’agit pas de faire courir un risque quotidien de morsure à vos collègues.

Recommandation n°2 : Votre chien doit être propre pour pouvoir se retenir de faire ses besoins pendant vos heures de travail, pour cette raison, on évitera d’emmener un chiot qui n’a pas encore la totale maitrise de ses sphincters.

Recommandation n°3 : Ensuite, soyez bien vigilant et prudent face aux éventuelles allergies ou peurs de vos collègues/collaborateurs car il ne s’agit pas d’imposer votre chien au travail. Cela doit être agréable pour tout le monde. Ainsi, il sera absolument nécessaire de faire la demande de cette pratique, non seulement à votre employeur mais aussi et surtout à toutes les personnes qui seront susceptibles de croiser la route de votre toutou lors de leurs journées de travail.

Recommandation n°4 : De plus, un point très important lorsque l’on souhaite intégrer son chien à sa routine professionnelle, c’est la responsabilité. En effet, vous êtes bien entendu responsable de votre chien mais surtout des éventuels dommages qu’il pourrait causer. Ainsi, si vous avez un chien très turbulent, destructeur, qui ne sait pas rester en place, il faudra faire en amont un travail éducatif pour lui permettre de se poser davantage. En effet, l’option « Pet at Work » ne correspond pas forcément à tous les chiens, mais à chaque problème sa solution : n’hésitez pas à faire appel à un éducateur canin pour qu’il vous aide à régler vos éventuels problèmes avec votre chien.

Recommandation n°5 : Pensez toujours à prendre le nécessaire pour que votre chien soit à l’aise. Quitte à acheter en double panier, gamelles et jouets que vous laisserez sur votre lieu de travail pour éviter de tout transporter tous les jours, matins et soirs. En effet, votre chien aura besoin d’une place, d’une gamelle d’eau (et éventuellement de croquettes selon le rythme de ses repas) mais aussi de quelques jouets pour l’occuper. Alors bien entendu, on évitera les jouets qui font du bruit afin de ne pas gêner vos collègues qui travaillent.

Recommandation n°6 : Votre chien doit savoir s’occuper seul et ne pas vous réclamer de l’attention sans arrêt car cela deviendra très vite pénible pour vous, et pour toutes les personnes à qui il viendra quémander une caresse ou une petite séance de jeu. Pour se faire, au quotidien, apprenez à votre chien que c’est vous qui êtes à l’initiative des contacts, en l’ignorant (pas regarder, pas toucher, pas parler) dès qu’il réclame de l’attention et en lui proposant un contact dès qu’il « renonce » et passe à autre chose. Il comprendra ainsi que : renoncer : c’est gagner !

Recommandation n°7 : Bien entendu, votre travail doit vous permettre de pouvoir faire quelques pauses dans la journée pour promener votre chien. Et pourquoi pas vous mettre d’accord avec vos collègues pour établir un roulement entre chaque employé qui souhaite passer un petit moment à votre toutou ?

Recommandation n°8 : Votre chien doit tout de même avoir quelques notions d’éducation « de base » : il doit revenir quand vous l’appelez, s’asseoir, se coucher et/ou aller à son panier lorsque vous lui demandez, etc. En effet, la présence d’un chien peut apporter énormément d’avantages au sein d’une entreprise, mais si celui-ci est ingérable, il peut vite devenir une contrainte pour tous et produire tous les effets inverses qu’il est sensé apporter (stress au travail, problème de concentration, etc.)

Ainsi vous l’aurez compris, emmener son chien au travail, c’est top, cela permet de nombreux bénéfices, tant pour le maître, ses collègues que pour l’ambiance générale de l’entreprise. Toutefois, il est important que le chien doit sociable, d’un tempérament calme et surtout bien éduqué (notamment pour la propreté) pour que son intégration au sein de votre entreprise se fasse de manière sereine et sécurisée.




2b0390a82e4bf12199323a5fbf38ba9a&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&