L’anémie chez le chien

L'anémie du chien
© Pixabay

Qu’est ce qu’une anémie chez le chien ? A quoi peut-elle être liée ? Comment se manifeste-t-elle ? Comment est-elle diagnostiquée ?

Qu’est-ce qu’une anémie

L’anémie se définit comme une baisse du taux sanguin d’hémoglobine. L’hémoglobine est une protéine contenant du fer et présente dans les globules rouges du sang du chien. Sa fonction est de capter l’oxygène dans l’appareil respiratoire pour le libérer dans les autres organes de l’organisme.

Chez le chien, le taux sanguin d’hémoglobine est normalement compris entre 10,3 et 18g/dL de sang. On parle d’anémie lorsque ce taux d’hémoglobine chute en dessous des 10g/dL.

Les causes d’anémie chez le chien

On distingue également deux types d’anémies chez le chien selon leur origine : les anémies arégénératives et les anémies régénératives.

Les anémies arégénératives du chien

Les anémies arégénératives (ou anémies centrales) sont dues à une diminution de la production d'hémoglobine.

Cette diminution de la production d’hémoglobine peut elle-même trouver son origine dans :

Les anémies régénératives du chien

Les anémies régénératives du chien, aussi appelées anémies périphériques, sont liées à une destruction des globules rouges (hémolyse) ou à une perte de ces dernières au cours d’une fuite de sang de l’organisme (hémorragie).

Ainsi, une anémie hémolytique peut trouver sa cause dans une grande variété d’affections du chien comme :

  • une maladie « auto-immune » au cours de laquelle le système immunitaire du chien, dont la fonction essentielle est normalement d’assurer la défense de son organisme vis-à-vis des agressions extérieures (bactéries, virus,...), se « dérègle » en produisant de façon anormale des anticorps dirigés contre ses propres globules rouges. On parle alors d’anémie hémolytique auto-immune,
  • diverses maladies congénitales qui entraînent une fragilité anormale des globules rouges du chien,
  • une intoxication de l’animal, notamment à l’oignon entres autres substances toxiques,
  • la piroplasmose et l’ehrlichiose, deux maladies vectorielles causées par des parasites du chien,
  • diverses maladies à l’origine de microangiopathies (atteinte des vaisseaux sanguins de petits calibres).

Une anémie hémolytique peut également survenir à la suite d’une transfusion sanguine du chien, lorsqu’il existe une incompatibilité entre le sang du chien donneur et celui du receveur.

L'anémie du chien causée par un saignement aigu ou chronique du chien ont des origines potentielles multiples comme:

  • un traumatisme,
  • une intervention chirurgicale,
  • des troubles de la coagulation sanguine en lien avec une intoxication du chien par des raticides, une maladie de Von Willebrand, une hémophilie, une anomalie au niveau des plaquettes sanguines, une coagulation intra-vasculaire disséminée etc.,
  • une infestation massive du chien par des parasites hématophages (qui se nourrissent de sang) du chien comme des puces, des tiques ou bien encore des ankylostomes,
  • la présence de tumeurs au sein du tractus gastro-intestinal ou dans la paroi des vaisseaux sanguins (hémangiosarcome),
  • l’existence d’ulcères gastro-intestinaux qui entraînent des fuites sanguines digestives.

Anémie du chien : les symptômes

Chez le chien, une anémie se manifeste par les signes suivants :

  • une pâleur des muqueuses,
  • un abattement et l’apparition plus rapide d’une fatigue lors des efforts,
  • un pouls faible,
  • un ralentissement de la fréquence cardiaque et de la fréquence respiratoire.

L’anémie s’accompagne la plupart du temps d’autres symptômes en lien avec l’affection qui en est à l’origine.

Comment est diagnostiquée l’anémie ?

Pour diagnostiquer une anémie, on mesure le taux d’hémoglobine dans le sang du chien. Le vétérinaire réalise alors une simple prise de sang sur laquelle il demande une numération-formule sanguine.

La numération réticulocytaire, c’est-à-dire l’évaluation du nombre de réticulocytes dans le sang, va ensuite permettre au vétérinaire de caractériser l’anémie. Les réticulocytes sont les globules rouges immatures, qui viennent d’être relâchés dans la circulation sanguine du chien après leur production par la moelle osseuse. Leur nombre permet donc de savoir si l’on a affaire à une anémie régénérative ou arégénérative.

A la lumière de ces résultats et d’autres signes observables lors de l’examen clinique du chien, le vétérinaire recourra à des examens complémentaires afin d’identifier les causes de l’anémie du chien.

Anémie du chien : comment la traiter ?

Le traitement de l’anémie du chien dépendra bien évidemment de la cause de cette anémie diagnostiquée par le vétérinaire.



0770f2d4299b73e3bb05c4e15d3b5820ccccc