L’ankylostomose chez le chien

© Toutoupourlechien.com (Crédits vecteur: Freepik)

Un chien peut être contaminé par un type de ver intestinal qu’on appelle les ankylostomes  Comment les chiens peuvent-ils les attraper ? Quels sont les symptômes d’une infestation et comment les-en débarrasser ?

Qu’est ce que l’ankylostomose chez le chien ?

L'ankylostomose est une maladie parasitaire du chien provoquée des vers que l’on appelle les ankylostomes. Ces vers ronds, appartenant à la classe des nématodes, vivent dans le tube digestif des chiens et se nourrissent de leur sang ou du chyme, c’est-à-dire de la bouillie formée par les aliments en cours de digestion présente dans les intestins du chien.

L’infestation par les ankylostomes est relativement fréquente chez le chien car elle représente 20 à 30% des infestations totales par des vers.

Comment le chien se contamine-t-il ?

Les ankylostomes, les vers en cause

Les ankylostomes qui parasitent le chien sont des vers ronds qui regroupent plusieurs espèces de vers appartenant à la famille des Ankylostomidés :

  • Ancylostoma caninum est hématophage (qui se nourrit du sang de son hôte) et de couleur blanche à rouge foncé,
  • et Uncinaria stenocephala qui est chymivore (qui se nourrit de chyme) et de couleur blanchâtre.

Tous deux sont des vers de petite taille (1 à 2cm) mais visibles à l’œil nu, en forme de crochet. On peut d’ailleurs parfois les apercevoir dans les selles des animaux parasités (mais c’est rare).

Comprendre le cycle de vie des ankylostomes

Le cycle de vie des ankylostomes

Le chien est l’hôte définitif des parasites que sont les ankylostomes. Les larves du ver sont généralement présentes dans l’environnement du chien et gagnent ses intestins par voie orale ou par voie transcutanée (voir § Une contamination par voie orale transcutanée). Une fois dans l’intestin du chien, les larves évoluent alors en vers adultes capables de pondre. Les femelles peuvent alors pondre jusqu’à 16 000 œufs par jour qui sont éliminés dans l’environnement dans les selles du chien. Les œufs éclosent alors en larves capables d’aller ré-infester un nouvel hôte.

Une contamination par voie orale ou transcutanée

Les chiens peuvent se contaminer :

  • par voie orale, en ingérant directement les larves du ver présentes dans le milieu extérieur présente dans l’herbe ou les selles d’un animal parasité ou en ingérant des petits animaux porteurs du ver comme des rongeurs ou des grenouilles. L’environnement extérieur peut être très fortement contaminé par la présence de déjections de renard.
  • par voie transcutanée. Les larves du ver et en particulier celles d'Ancylostoma caninum sont capables de traverser la peau des animaux. Lors d’un contact avec un sol souillé et humide contenant des larves, ces dernières entrent dans les tissus du chien, migrent jusqu’au cœur puis au poumon, remontent dans la trachée où elles sont avalées et passent dans l’intestin. Les sols boueux et les sols des chenils mal entretenus présentent ainsi des risques élevés de contamination. Certaines larves peuvent rester enkystées dans la peau du chien ou migrer dans le tissu mammaire et aller contaminer les chiots au moment de leur allaitement par la chienne.

Attention, maladie potentiellement transmissible à l’Homme

L’ankylostomose n’est habituellement pas une maladie transmissible à l’être humain. Néanmoins, les enfants peuvent être contaminés par les larves du ver s’ils jouent au contact d’un sol souillé par des déjections de chien ou d’animaux sauvages. Ces dernières peuvent alors entrer dans leur peau au niveau des zones qui ont été en contact avec le sol (mains, pieds, avant-bras…).

Quels sont les symptômes de l’ankylostomose chez le chien ?

En cas d’infestation massive d’un chien par le ver Ancylostoma caninum, l’animal peut alors souffrir :

  • d’anémie,
  • de la présence de sang dans ses selles,
  • d’un amaigrissement,
  • d’un pelage terne,
  • de la diarrhée alternant avec des épisodes de constipation,
  • de lésions cutanées passagères rouges et qui démangent en cas de passage transcutané des larves du ver.

L’infestation massive d’un chiot par Ancylostoma caninum peut provoquer un défaut de croissance ainsi qu’une grave anémie qui peut conduire au décès du jeune animal.

Certains animaux sont des porteurs « sains » du parasite. Cela signifie qu’ils n’expriment aucun symptôme de la parasitose mais qu’ils participent à la contamination du milieu extérieur par les œufs du ver.

Les Ancylostoma caninum ne provoquent quant à eux que de plus légers symptômes comme :

  • un amaigrissement de l’animal voire un défaut de croissance chez le chiot,
  • un pelage terne,
  • et parfois de la diarrhée.

Quel est le traitement d’un ankylostomose ?

Une infestation par les ankylostomes se traite à l’aide d’un vermifuge actif sur ce type de ver. Le vétérinaire peut alors prescrire au chien un médicament disponible sous forme de :

  • comprimés,
  • pâte,
  • solutions buvables,
  • ou de pipette à appliquer sur la peau et à action systémique (sur l’organisme tout entier).

Peut-on prévenir l’ankylostomose ?

Afin de prévenir l’infestation d’un chien par les ankylostomes, il est possible de :

  • vermifuger les animaux de façon préventive et, en particulier, les chiens adultes qui vivent en présence de chiots pour limiter autant que possible la contamination de l’environnement par des larves, les chiennes gestantes et les chiots,
  • assécher les zones boueuses et humides dans l’environnement de vie des chiens,
  • doucher les chiens au retour de promenade dans les bois ou dans les sous-bois (des endroits où le parasite se plait à survivre) afin de limiter le passage du parasite au travers de la peau du chien,
  • ramasser quotidiennement les déjections des chiens dans l’environnement de vie du ou des chiens (jardin, chenil…).




b7ec044fb56bf2776c16685315f4e69a```````````