Apprendre à son chien à faire le beau

chien qui fait le beau

Vous rêvez d’apprendre des tours à votre chien et notamment le « fais le beau » ? Vous ne savez pas comment procéder pour lui apprendre ? Voici un article qui vous permettra d’y parvenir.

Tout d’abord, il est important de savoir et surtout comprendre pourquoi est-il important d’apprendre des tours à son chien. Beaucoup diraient que c’est considérer le chien comme un animal de cirque, et pourtant apprendre des tricks à son chien c’est tout simplement répondre à ses besoins.

Les avantages principaux d'apprendre des tours à son chien

Renforcement de la relation maître / chien

Passer du temps avec son chien renforce bien entendu la relation entre un maitre et son chien puisque le maître va répondre aux besoins de son animal ; ainsi une confiance et un respect mutuel seront mis en place.

Dépenses physiques et surtout mentales

Il est très important de ne jamais négliger la dépense mentale qui est bien plus importante et nécessaire que la dépense physique.

Stimulations régulières

Tout comme nous, le chien a besoin d’être stimulé régulièrement. Même un chien adulte aura besoin d’apprendre, et ce tout au long de sa vie.

Renforcement de l’obéissance de base

Sachez qu’un chien qui sait faire le beau, reculer, tourner, rouler, etc. aura moins de difficultés à proposer un assis ou un couché par exemple. De plus, cela renforce votre complicité et votre chien aura ainsi plaisir à vous écouter et coopérer avec vous.

Comment le chien apprend-t-il ?

Ensuite, pour mettre toutes les chances de votre côté dans la réussite de l’apprentissage du « fais le beau », il faudra trouver la bonne motivation qui correspondra à votre chien. La motivation sera donc la récompense : une caresse, une friandise, un jouet, etc. Si vous ne prenez pas le temps de trouver la bonne motivation de votre chien, vous risquez de ne pas parvenir à réussir l’apprentissage.

Le chien est un animal opportuniste, il ira vers ce qui est agréable pour lui, ainsi, si vous le « récompensez » de telle ou telle manière, sans savoir si oui ou non il assimile réellement ceci comme une récompense, alors votre chien ne sera pas dans une démarche d’apprentissage.

Sachez que le chien apprend par conditionnement : telle action engendre telle conséquence ! Si la conséquence est positive, le chien réitérera l’action qui lui a permis de l'obtenir et si la conséquence est négative, le chien évitera de réitérer le comportement en question.

Attention toutefois, la conséquence négative ne doit jamais être violente ou brutale car vous risqueriez de décourager votre chien et de perdre sa coopération et sa motivation.

Dans l’apprentissage de tricks, on privilégiera le renforcement des bons comportements et on ignorera les mauvais comportements. Si votre chien ne comprend pas ce que vous attendez de lui, le plus important sera de remettre en question soit votre attitude, soit l’environnement proposé, soit la complexité de l’exercice ou encore la technique utilisée (soit tout à la fois…).

Votre attitude

Enfin, votre attitude sera essentielle ! Lorsque vous souhaitez apprendre une nouvelle indication à votre chien, il est très important de respecter ces quelques points :

  • Être patient : si vous voulez aller trop vite, vous « perdrez » votre chien car il ne comprendra tout simplement pas ce que vous attendez de lui.
  • Être assidu : proposez des séances courtes mais régulières ! Le chien apprend principalement par répétition alors n’hésitez pas à répéter les séances le plus souvent possible.
  • Respectez le rythme d’apprentissage du chien : chaque étape doit être acquise avant de passer à la suivante et tout doit se faire de manière progressive.
  • Ne pas complexifier vos demandes de manière incohérente (au même titre que l’on ne va pas demander à un enfant de faire une division s’il ne sait déjà pas additionner).

Apprendre « fais le beau » à son chien

Sachez tout d’abord que tous les chiens ne seront pas forcément aptes à proposer cette posture. En effet, le chien a besoin d’être suffisamment musclé pour parvenir à tenir le dos droit en équilibre sur ses pattes arrières.

Pour apprendre à votre chien à faire le beau, vous aurez besoin de friandises car on utilisera la technique du leurre, c’est-à-dire qu’on accompagnera le chien vers la position que l’on souhaite qu’il adopte à l’aide de ce que l’on appelle une main guide.

Étape 1 : placez votre chien en couché et à l’aide de votre main guide (la main qui a la friandise) accompagnez votre chien de la position couchée à la position assise. Votre main doit rester au niveau de la truffe de votre chien tout en faisant un mouvement vers le haut. Dès que votre chien est assis : on le récompense en lui donnant la friandise. Répétez cette action autant de fois que nécessaire.

Étape 2 : ensuite, toujours avec votre main guide, vous allez petit à petit lever votre main au-dessus de la tête de votre chien pour l’inciter à lever les pattes avant pour attraper la friandise. Récompensez votre chien dès qu’il lève ses pattes.

Attention, le bon timing et la cohérence seront indispensables ! Récompensez votre chien (en lui donnant la friandise qui était dans votre main guide) dès qu’il a levé ses pattes avant. Toutefois, ne le récompensez pas lorsqu’il se dresse aussi sur ses pattes arrière (elles doivent rester bien en place).

Attention, ne parlez pas à votre chien au début de l’apprentissage, seul le leurre (votre main guide avec la friandise) est utilisé pour faire comprendre au chien ce que l’on attend de lui.

Étape 3 : après plusieurs répétitions de l’étape précédente, vous pouvez passer à l’étape qui consiste à ne plus avoir de friandise dans la main guide. C’est-à-dire que vous faites toujours le même mouvement, mais vous récompensez uniquement avec votre deuxième main.

Si vous voyez que votre chien perd en concentration, c’est soit que la séance est trop longue, soit que vous êtes passé à l’étape 3 trop rapidement.

Lorsque l’on se trouve face à un échec, on facilite la demande, on termine sur quelque chose de réussi et on propose au chien une petite pause.

Étape 4 : une fois que votre chien a bien assimilé ce que vous cherchiez à lui apprendre, vous pouvez alors ajouter une indication, un signal, comme « fais le beau » par exemple. Le mot a finalement peu d’importance, le tout est d’en choisir un définitivement qu’on indiquera systématiquement au chien.

Astuce : au début, vous pourrez l’aider en mettant votre bras à l’horizontal devant lui pour qu’il puisse y déposer ses pattes.

N’oubliez pas, le chien apprend par conditionnement et répétition. Ne cherchez donc pas à aller trop vite et répétez suffisamment chaque étape (même si elles sont acquises) pour que votre chien assimile vraiment l’indication que l’on souhaite qu’il intègre.




4aa7b0adf280b332ddc0a3c8ec8a865f55555555555555555555555555555555