Apprendre à son chien à marcher sans laisse

Chien sans laisse
© Emmerson Willett | Unsplash

Vous rêvez de pouvoir promener votre chien sans laisse, le voir gambader sans retenue et pouvoir néanmoins garder un total contrôle sur lui ? A l’issue de la lecture de cet article, vous saurez comment éduquer un chien à la marche sans laisse mais surtout quels dangers cette pratique peut présenter et ce que dit la loi à ce sujet.

Chien sans laisse : que dit la loi ?

Nul n’est censé ignorer la loi, n’est-ce pas ? Alors si vous souhaitez vous balader avec votre chien sans laisse, vous devez d’ores et déjà vous intéresser à ce que dit la loi pour ne pas être, justement, hors la loi.

Tout d’abord, rappelons-le, si vous êtes le propriétaire d’un chien catégorisé (catégorie 1 ou 2), il est obligatoire de tenir son chien en laisse sur la voie publique (et de le museler qui plus est). Et pour les chiens de 1ère catégorie, certains lieux leur sont même totalement interdits, même en laisse.

Ensuite, pour les chiens non catégorisés, la loi dépend de l’endroit où vous êtes. En clair, chaque mairie décide d’interdire ou non la promenade de chien sans laisse. C’est donc à vous de vous renseigner auprès de la mairie de votre commune pour vous informer des dispositions prises par cette dernière. De plus, dans de nombreuses villes, notamment les grandes villes composées de parcs, des panneaux permettent de connaître la réglementation en vigueur. Quelques parcs autorisent les chiens en liberté, certains seulement tenus en laisse quand d’autres les interdisent complètement.

Attention

Un chien sans laisse peut être considéré comme étant en état de divagation (ce qui est strictement interdit par la loi) lorsqu'il se trouve hors de portée de voix de son maître ou de tout instrument sonore permettant son rappel ou lorsqu'il est éloigné de son propriétaire ou de la personne qui en est responsable d’une distance dépassant cent mètres. Bien sûr, cela ne concernent pas les chiens dans une action de chasse ou lors de la protection des troupeaux.

Par ailleurs, dans certains lieux comme les plages ou les forêts, l’accès aux chiens sans laisse n’est autorisé que sur des périodes données. Là encore, renseignez-vous auprès des mairies. Il existe également de nombreux sites qui recensent les endroits autorisés ou non aux chiens en liberté, ou aux chiens tout court.

Chien sans laisse : les dangers

Même si votre chien obéit très bien au rappel, le fait de le promener sans laisse, que ce soit à la ville comme à la campagne, peut s’avérer dangereux dans de nombreuses situations, si votre chien :

  • croise un congénère tenu en laisse : cela peut vite tourner en bagarre car un chien tenu en laisse n’aura pas le même comportement qu’en totale liberté lors d’une première rencontre,
  • croise un autre chien en liberté mais qui n’est pas forcément sociable ou avec lequel le « feeling ne passe pas »,
  • aperçoit au loin un animal sauvage ou domestique qu’il décide de poursuivre. Il peut hélas arriver que, dans sa poursuite, votre chien ne fasse pas attention à l’environnement et se fasse écraser ou perde votre trace après avoir suivi une piste longuement,
  • va à la rencontre de personnes qui n’ont clairement pas envie de se faire approcher par un chien,
  • va à la rencontre d’un autre chien alors que ses propriétaires ne souhaitent pas particulièrement que ce contact se fasse,
  • a repéré une femelle en chaleur qu’il décide de rejoindre,
  • a tendance à manger tout et n'importe quoi en promenade et ingère des aliments non comestibles et/ou toxiques.

Il existe bien entendu de nombreuses autres situations qui peuvent potentiellement être dangereuses, mais au delà de l’aspect sécuritaire, promener un chien sans laisse ne doit pas venir envahir l’espace d’autrui. Il est très important de ne pas faire subir ses propres choix et décisions aux autres sans leur consentement. Ainsi, promener un chien sans laisse nécessite quelques précautions.

Les précautions à suivre lorsque l'on promène son chien sans laisse

L’apprentissage du rappel doit être maîtrisé

Pour prévenir les quelques situations citées précédemment, l’apprentissage du rappel doit être acquis et maîtrisé à la perfection. Toutefois, malgré un apprentissage très poussé, il peut être très difficile pour un chien de résister à l’appel d’une femelle en chaleur ou d’un gibier qui passe, même si son rappel est quasi parfait le reste du temps.

La promenade sans laisse ne doit pas être synonyme de « vagabondage »

Il est très important de faire la différence entre promener son chien sans laisse, au pied, et permettre à son chien d’aller se défouler en liberté sur une zone choisie !

Une vérification et une connaissance de l’environnement sont nécessaires

En tant que maître, vous devez toujours vérifier l’environnement et garantir une certaine sécurité, que ce soit celle de votre chien comme celle des individus qui croiseront la route de votre toutou.

Le chien promené sans laisse ne doit pas initier les prises de contacts

Ce point est très important car de nombreuses personnes ne souhaitent pas nécessairement se faire approcher par un chien ou ne souhaitent pas particulièrement qu’un chien vienne renifler le leur. C’est une question de savoir-vivre et il est essentiel de respecter l’espace de chacun et de ne pas imposer son chien aux autres.

Un chien promené sans laisse ne doit pas être « tout nu »

Il est en effet recommandé tout d’abord de faire porter à votre chien un collier ou un harnais avec vos coordonnées si jamais vous perdez votre animal mais aussi pour l’attraper facilement si par exemple il déclenche une bagarre entre congénères ou s’il persiste dans un contact malvenu, que ce soit avec un autre chien ou un humain.

Le recours à un GPS pour plus de sécurité

C’est très courant de nos jours, il existe des GPS a accrocher au cou des chiens particulièrement prompts à prendre la poudre d’escampette. Néanmoins, il est selon moi de l’ordre du bon sens de ne pas promener son chien sans laisse s’il a tendance à fuguer régulièrement ou que son rappel n’est pas totalement maîtrisé.

Pour finir sur ce point, lorsque vous décidez de promener votre chien sans laisse, que ce soit dans n’importe quel lieu, l’apprentissage de la marche au pied sans laisse est tout aussi important que l’apprentissage du rappel.

Apprendre à son chien à marcher sans laisse

Les prérequis

Tout d’abord, soyons clairs sur les termes : apprendre à son chien à marcher sans laisse signifie apprendre à son chien à marcher au pied sans laisse. C’est tout à fait différent de l’apprentissage du suivi naturel ou du rappel. Ces apprentissages devront, certes, dans tous les cas, êtres acquis pour des balades plus sûres, mais il est bel et bien question ici de l’apprentissage de la marche au pied sans laisse.

Ainsi, vous l’aurez sans doute deviné, l’apprentissage de la marche au pied sans laisse n’est absolument pas envisageable si l’apprentissage de la marche au pied dite « classique » (sous entendu avec laisse) n’est pas maîtrisé. Je vous invite donc à consulter notre article sur l’apprentissage de la marche au pied s’il n’est pas complètement acquis par votre chien.

Il est également important de rappeler que, pour certains chiens, l’apprentissage de la marche sans laisse ne sera tout simplement pas possible, je pense notamment aux chiens avec un instinct de chasse et de poursuite très très développé, qui ne pourront clairement pas résister à une bonne odeur à suivre par exemple. Alors bien entendu, il est de coutume de dire que chaque chien est « modulable » et que chaque comportement peut être amélioré, travaillé ou autre, mais à mon sens, il est important de respecter la vraie nature du chien que l’on a en face de soi et de ne pas non plus lui en demander plus qu’il n’est en mesure de nous offrir.

De plus, le chien à qui l’on souhaitera apprendre à marcher au pied sans laisse devra être un chien parfaitement équilibré et socialisé, qui n’aura « peur de rien » et qui préféra rester auprès de son maître plutôt que de fuir si un élément extérieur le surprend ou l’inquiète.

Les étapes de l'apprentissage

Vous l’aurez compris, l’apprentissage de la marche sans laisse peut être un travail de très longue haleine. Voici tout de même les quelques étapes clés à respecter pour initier cet apprentissage :

Étape 1 : la marche au pied en laisse doit être parfaite. Votre chien doit suivre tous vos mouvements et changements de directions comme si un sparadrap le reliait à votre jambe, sans qu’il n’y ait aucune tension dans la laisse.

Étape 2 : puisque le bruit du clip qui relie la laisse au collier ou au harnais de votre chien est très souvent un bruit déclencheur pour les toutous, faites mine de détacher votre chien et faites le bruit du clip, sans détacher votre chien : voyez déjà s’il réagit.

Étape 3 : si votre chien réagit et commence à partir comme s’il était détaché, c’est que l’apprentissage doit être renforcé. N’hésitez donc pas à reproduire l’étape 2 autant de fois que nécessaire. Et si, au contraire, votre chien n’a pas réagi et qu’il reste à votre pied, alors vous pouvez passer à l’étape supérieure (tout en renforçant tout de même l’étape 2 régulièrement).

Étape 4 : si votre chien n’a pas réagi, vous pouvez alors faire mine de le détacher, créer le bruit du clip mais toujours en laissant la laisse que vous pouvez soit laisser traîner (avec le risque que cela le gêne) soit la déposer sur son encolure par exemple (le mieux étant ici d’avoir une laisse courte d’un mètre). Continuez donc à marcher ainsi et voyez si votre chien suit toujours vos déplacements.

Étape 5 : si votre chien réussit avec brio toutes les étapes de l’apprentissage de la marche au pied sans laisse, vous pouvez alors compliquer un peu les exercices en les proposant dans des environnements de plus en plus stimulants en respectant, dans chaque nouvel environnement, les étapes précédentes. En clair, à chaque nouvel environnement, il est important de reprendre tout depuis le début pour renforcer les acquis et partir sur de bonnes bases.

Astuces supplémentaires :

  • N’hésitez pas à utiliser une motivation pour votre chien et surtout pensez toujours à récompenser les bons comportements pour encourager votre chien à poursuivre sa bonne attitude et lui montrer que c’est ce comportement ci que vous attendez. En revanche, s’il n’obéit pas ou s’il se déconcentre, ne le grondez pas, reprenez la laisse et recommencez les premières étapes et/ou faites une petite pause.
  • N’allez pas trop vite et n’espérez pas que votre chien marche au pied sans laisse du jour au lendemain.
  • Utilisez une laisse très légère pour que votre chien ne voit presque pas la différence entre la marche au pied classique avec laisse et la marche au pied sans laisse.
  • Pour certains chiens, il sera intéressant et utile de toujours laisser un bout de laisse attaché au collier ou au harnais (un bout de petite taille pour que cela ne le gène pas bien entendu). Par sécurité d’une part mais aussi parce que certains chiens se sentent rassurés ainsi d’autre part. De plus, cela permet de bien différencier la marche au pied sans laisse (avec le bout de laisse attaché) et la détente totale en liberté (sans le bout de laisse).
  • Proposez des séances de travail courtes mais régulières.
  • Commencez toujours les divers apprentissages dans des endroits peu stimulants, que votre chien connait et dans lequel il est à l’aise.
  • Terminez toujours un exercice sur une réussite et soyez à l’initiative de la fin de la séance en indiquant à votre chien « c’est fini » ou « va jouer ».



f34c08fe07e93afbb5c9ca156f378b26nnnnnnnnnnnn